Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Incitation à la débauche dans l’éducation nationale

L'enseignement diocésain de la région Pays de la Loire s'est fendu d'un courrier à l'attention du président du Conseil Régional :

"Les lycéens et lycéennes des établissements de l’Enseignement privé sous contrat ayant demandé par voie électronique le « Pass culture » édité par le Conseil Régional et ayant, à cette occasion, coché la case « je souhaite recevoir de l’information de la part du Conseil Régional des Pays de la Loire et de ses partenaires » ont reçu directement le message suivant sur leur boîte mail en février 2014.

« La Saint-Valentin c’était bien ou bien ?
Votre chéri(e) vous a offert :
– La nouvelle version du « Kamasutra »
– Une boîte de chocolats aphrodisiaques
– Le 3ème tome de « 50 nuances de gris »
Pensez au Pass -prévention contraception »
Et la mention :
« Partagez vous aussi votre Saint-Valentin ! sur Facebook ».

Nous souhaitons, Monsieur le Président, vous signaler notre totale incompréhension et notre indignation pour plusieurs raisons qui interrogent la politique éducative du Conseil Régional :
1) Quel projet éducatif régional peut justifier une telle incitation à des pratiques sexuelles explicites ?
2) Comment se fait-il que des jeunes lycéens, s’inscrivant à un dispositif culturel initié par une collectivité publique, reçoivent des messages subversifs et intrusifs, qui transforment la Saint Valentin et la politique éducative liée à l’affectivité et à la relation en un encouragement à des expériences sexuelles et à la pornographie, alors même qu’une charte éditoriale signée entre la Région et l’URADEL, relative à l’ENT, délimitait de façon explicite le champ de communication du Conseil Régional auprès des lycéens de notre réseau ?

Votre message, qui veut du reste s’adresser à des jeunes lycéens dès l’âge de 15 ans, est irrecevable. En effet, nous vous signalons, Monsieur le Président, que certains lycéens ou bien lycéennes qui reçoivent ce message, peuvent avoir une année d’avance dans leur scolarité et être donc âgés (es) de seulement 14 ans.

Nous vous demandons donc, Monsieur le Président, de mettre fin à cette campagne de communication explicitement licencieuse émanant d’une collectivité publique, campagne incitant par ailleurs les lycéens à partager « leur expériences » sur les réseaux sociaux.

3) Est-il enfin besoin de préciser que la nature de cette communication n’est pas éloignée de la notion d’incitation à la débauche pour les mineurs, visée par l'article 227-22 du Code Pénal dont nous nous permettons ici de rappeler le contenu :

« Le fait de favoriser ou de tenter de favoriser la corruption d'un mineur est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Ces peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende lorsque le mineur a été mis en contact avec l'auteur des faits grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de communications électroniques ou que les faits sont commis dans les établissements d'enseignement ou d'éducation ou dans les locaux de l'administration, ainsi que, lors des entrées ou sorties des élèves ou du public ou dans un temps très voisin de celles-ci, aux abords de ces établissements ou locaux."

Partager cet article

33 commentaires

  1. C’est une véritable obsession chez ces gens là.

  2. Belle initiative de nos responsables; à réitérer sans modération car ce sont tous les pouvoirs publics qui incitent les mineurs à la débauche (avortement des mineures sans autorisation des parents…)

  3. Il n’y a plus de morale, je vous dis.
    Tout fout le camp.

  4. Bravo pour la réactivité des directeurs ! et MERCI !

  5. alors là bravo !

  6. Enfin !
    Il faut appeler un chat un chat et nommer les choses par leur nom afin d’arrêter l’hypocrisie générale : la subversion s’est installée au coeur de l’Etat français et le détournement de mineurs organisé.
    Il faut agir à tous les niveaux et par tous les moyens disponibles.

  7. J’imagine la réponse du président du Conseil Régional :
    Messieurs,
    Le mail auquel vous faite référence et que les lycéens de notre région ont pu recevoir est en fait une rumeur.
    Inutile dans ce cas de continuer à surveiller leur boite de réception.
    Vous pourrez toujours compter sur l’intégrité de notre conseil régional
    Cordialement

  8. le “pass culture” n’existe pas dans les écoles hors contrat

  9. Enfin !
    Merci et bravo.

  10. Oui, ces gens-là sont des obsédés sexuels.

  11. c’est mignon d’écrire un courrier, mais il faut aussi avoir le courage de traîner directement le président du conseil régional au pénal, il est de par ses fonctions directeur de la publication et donc responsable…ah zut, j’oubliais, pas coupable

  12. C’est la révolution de 1789 qui continue…
    Je ne sais plus quel historien britannique (est-ce Burke ?) précisait que la révolution française avait été précédée/annoncée par la recrudescence de trois sortes d’écrits:
    – Anti-royalistes
    – Anti-religieux
    – Pornographiques (y compris “Organ” écrit par l’ “incorruptible” Saint-Just en… prison, où l’avait conduit une lettre de cachet dont l’auteur était sa propre mère, écœurée par l’attitude de ce sacripant qui avait volé et revendu ses bijoux pour payer ses frasques !

  13. Il conviendrait de porter plainte contre les autorités qui incitent à la débauche !

  14. Suite à la lecture de cet article, j’ai tenté de trouver le site du conseil général des Pays de Loire qui sous couvert de démocratiser l’accès à la culture, invite à se rendre sur le site :
    http://www.pack15-30.fr/
    Une fois sur ce site,
    On y trouve, entre autres :
    Le Pass prévention contraception est proposé aux jeunes, garçons et filles :
    dans les lycées, les centres de formation d’apprentis (CFA), les établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA) et les maisons familiales rurales (MFR) de la région des Pays de la Loire, il peut être remis à tous les jeunes inscrits dans ces établissements, sans condition d’âge ;
    le pack 15-30 c’est quoi ?
    + d’autonomie pour les 15-30 ans
    Comment ça marche ?
    Muni de votre Pass, vous prenez un premier rendez-vous avec le médecin ou la sage-femme de votre choix qui vous orientera vers les démarches à suivre (analyses médicales, obtention de contraceptifs en pharmacie, seconde consultation médicale…).
    Le chéquier permet de bénéficier :
    de 2 consultations médicales (2 coupons) ;
    d’analyses médicales pour la contraception et/ou le dépistage d’IST (1 coupon) ;
    de la délivrance de contraceptifs pour une durée moyenne d’un an (4 coupons).
    Le Pass prévention contraception prend en charge l’ensemble des contraceptifs courants (sur prescription médicale, hormis pour les préservatifs). Le choix du contraceptif relève du patient et du praticien, lors de la consultation médicale.
    Avec le Pass :
    chaque coupon fait office de paiement. Vous devez le détacher et le remettre au professionnel de santé correspondant au moment de la consultation ou de la remise du contraceptif ;
    vous n’avancez pas d’argent ;
    vous n’avez pas à présenter de carte vitale ;
    aucun retour n’est fait à vos parents.
    On notera que le “pass prévention contraception” est proposé “SANS CONDITION D’AGE” … et “qu’AUCUN RETOUR N’EST FAIT A VOS PARENTS”

  15. Et pan dans les gencives!
    On aimerait bien savoir ce qu’ils pourraient trouver à répliquer après ça.

  16. Une plainte a-t-elle été déposée ?

  17. Bravo pour la réactivité des directeurs, mais pourquoi aucun médias n’en parle ?? j’ai écouté FR3, lu la presse locale : RAS… on nous le cache ??
    pour complément d’infos sur ‘le livre 50 nuances de gris’ :
    * Paris-Match, octobre 2012 – « 50 Nuances de gris » : L’été fut hot. Sur les plages du monde entier, ce n’est pas le sable mais les pages d’un roman sado-masochiste qui nous ont brûlé les doigts. Quarante millions de lecteurs anglo-saxons ont lu l’histoire porno-amoureuse de la jeune Anastasia Steele et du dangereux Christian Grey. Sur trois tomes, Anastasia se fait menotter, ligoter, cravacher; elle prend son pied, mais surtout elle tombe amoureuse. Christian veut lui faire mal, il l’enferme dans une salle de torture, contrôle ses déplacements, son hygiène, son alimentation, couvre la jeune fille de cadeaux et la rend accro.
    http://www.parismatch.com/Culture/Livres/E-L-James-Sade-et-menages-160391
    ils sont tombés sur la tête ces bureaucrates pour laisser passer ce mail ?? aucun service de contrôle ?? c’est fou et inquiétant !!!
    des têtes vont tomber…

  18. En plus l’incitation à l’exhibitionnisme (à partager sur le facebook !!!)
    c’est effrayant. Le pire, c’est qu’ils sont en train de rater complétement le coche et détruire la sexualité des jeunes, qui n’en est qu’encore plus misérable.
    Quand on s’aime, on n’a pas besoin d’aphrodisiaques ni de pornographie (‘nuances de gris’), et SURTOUT PAS de “partager” sur la place publique ce que l’on a vécu ! Ces jeunes devraient leur faire un procès pour destruction de la vie intime, et cela ne saura tarder quand vers 30 ans ils s’avéreront incapables d’une relation vraie pour avoir été bousillé émotionnellement à l’adolescence.

  19. Qu’attendiez vous d’autres de ces socialistes ?

  20. Il faut aller en justice.

  21. Oui belle initiative , mais aura t- elle un effet ? Comme le dit Michel , nous sommes dans un pays pourri .

  22. Bravo pour ce courageux !
    Tours est avec Montpelier et Paris un nid à FM depuis toujours.
    L’Evêque du lieu qui est depuis la réforme de l’an dernier premier responsable moral dans la direction de l’enseignement catholique a t’il pensé à mettre sa signature à côté de celle du Directeur ?

  23. Que les parents profitent, tant qu’il le sera possible, des établissements hors-contrat.(Ils finiront bien par les interdire,ou directement, ou sournoisement). C’est, certes, un sacrifice mais les résultats, la formation, l’environnement, le maintien de la pureté et l’épanouissement de nos enfants valent mieux que tout le reste. Renseignez-vous sur internet et allez juger sur place. C’est dur au départ de faire le pas, mais rapidement, on regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt. Je parle par expérience.

  24. Le but est de salir le sentiment amoureux, le réduisant à un simple exercice de gymnastique, exactement comme dans le “meilleur des mondes”.

  25. Bravo, sans réserve, à ” l’enseignement diocésain” qui a envoyé cette lettre. Que les autres diocèses en fassent autant et on aura enfin la joie de voir que l’enseignemen,t libre catholique renaître de ses cendres!

  26. Les gens qui ont lancé ce courriel ne peuvent pas comprendre notre réaction vu qu’ils baignent dans un monde qui a perdu ses valeurs sauf une car l’homme ne peut pas vivre sans, la recherche du bonheur. Mais comme ils ne recherchent qu’un bonheur personnel, ils ne pourront jamais l’atteindre car le vrai bonheur ne se ressent que lorsqu’il est partagé. Alors ils se rabattent sur ce qu’ils peuvent encore maîtriser sans trop d’effort et qu’ils ont décrété comme étant Le bonheur. Mais voilà, leur bonheur, ce n’est pas le bonheur, c’est ce qui s’appelle le plaisir du moment. Et ça devient l’escalade encore et toujours car ce qu’ils poursuivent ne les comblera jamais. Et ils vont continuer…

  27. Et il est des gens qui confient leurs enfants les yeux fermés à “l’Education Nationale”.

  28. Envoyer un « Pass culture » de la sorte à des mineurs ne tombe-t-il pas sous le coup de la loi en tant qu’incitation à la débauche de mineures ? !
    Le Kamasutra, est-ce un « pass culture » ?
    Tout comme le reste cité dans l’article.
    Ces gens-là ont réellement des problèmes de sexe ! Il est vrai qu’ils voulaient donner à voir un film : la princesse qui n’aimait pas les princes à des enfants.
    Non seulement ils ne sont pas capables de faire de l’enseignement, mais ils font de la perversion sexuelle en donnant à voir des déviances sexuelles qui peuvent être considérées comme de l’incitation à l’homosexualité.

  29. Il est évident qu’il y a un problème sur les infos transmises par ce canal directement aux jeunes volontairement sans le “filtre” des parents et des enseignants responsables.

  30. “La Vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la Vérité, on ne saurait la reconnaître”
    (Pascal)
    ça s’applique parfaitement à notre époque.

  31. Monsieur le président du conseil régional est peut être un adepte des pratiques de DSK ou de certains anciens ministres de la culture … Donc rien ne doit sans doute pouvoir le choquer!!!
    Belle ouverture d’esprit! C’est tout simplement abjecte, à vomir!

  32. Réponse à Daniel et à Clovis
    oui l’Evêque d’Angers, Mgr Delmas dénonce ces actions inacceptables faites envers les enfants
    voici 2 de ses écrits http://www.lamanifpourtous49.com/index.php/actualite/240-lettre-de-fev-2012-de-mgr-delmas-eveque-d-angers-la-theorie-du-genre
    il a bien dit : je ne savais pas ! donc à nous d’aller rencontrer nos évêques, nos prêtres, pour échanger, informer ; ils sont tellement occupés, tellement noyés par leur fonction, qu’ils ne peuvent pas être au courant de tout ! Aidons-les…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]