Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Impôts locaux à Autun : le maire fait marche arrière

On avait parlé ici des mesures collectivistes. Le maire de la ville, Rémy Rebeyrotte, a déclaré :

"Les 72 contribuables concernés par les augmentations, outre les réclamations individuelles qu’ils doivent formuler auprès des services fiscaux, vont pouvoir demander un examen de leur situation. En clair, des parcelles de terrains qui se trouvaient être constructibles alors qu’elles ne répondaient pas forcément aux critères en la matière, pourront être déclassées. Et alors aucune sur-taxe Borloo ne s’appliquera. La sur-taxation des terrains constructibles, décidée dans le cadre du dispositif Borloo et approuvée en juillet 2009, serait divisée par quatre. En décodé, un contribuable qui, par exemple, avait une surtaxe de 1000 euros, verra celle-ci retomber à 250 euros, pour ce qui concerne, bien évidemment, la part communale".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. C’est mieux que rien, mais tout de même ! Il y a des contribuables de petits villages rattachés à la commune d’Autun qui vont payer entre 4 000 et 12 000 euros de taxes, même si l’impôt est diminué il reste élevé de toute façon.
    Cordialement
    Une dame d’Autun

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services