Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Impôts confiscatoires : on a coupé des têtes pour moins que ça

Lu ici :

"On connaît tous l’abominable fiscalité de l’Ancien Régime, et l’image d’Épinal qui lui est associée : celle d’un paysan accablé sous le poids de l’impôt. En vérité, pourtant, le travailleur français moyen sous l’Ancien Régime payait l’équivalent de 18 jours de travail en impôts (gabelle, taille, vingtième, etc.). Aujourd’hui, il n’est quitte qu’après … 208 jours, soit dix fois plus. De quoi relativiser l’abomination de l’Ancien Régime, ou la supériorité de notre époque — ou les deux. [lire la suite]

Partager cet article

7 commentaires

  1. merci des précisions, fort utiles !

  2. Argument stupide, s’il en est, car considérer la fiscalité uniquement en valeur relative n’a guère de sens.
    Il faut aussi considérer le niveau de vie des citoyens et les services apportés par l’Etat.
    D’ailleurs, au passage, j’espère que vous aurez saisi la différence entre un impôt d’une part qui sert à financer l’état et ses diverses administrations et une cotisation d’autre part qui sert à financer la sécurité sociale.
    Car il ne faut pas se leurrer, la raison principale de notre déséquilibre budgétaire se trouve dans le vieillissement de la population, ce qui signifie davantage de retraites et de soins à financer, alors que le nombre d’actifs stagne, voire régresse du fait du chômage.
    Bref, les situations ne sont absolument comparables, en termes de périmètre d’action de l’état.
    [Votre argument est stupide car il ne tient pas compte de la réalité. Il faut quand même rappeler que les principales dépenses de l’Etat, ce ne sont ni les retraites ni la Sécu, mais l’enseignement (64 Mds€) et le remboursement des intérêts de la dette (56Mds€). Les retraites c’est 6.5 Mds€.
    MJ]

  3. Cher Mr Janva:
    Précisez aussi que celui qui payait l’impôt était le propriétaire des récoltes, non l’ouvrier agricole à qui l’on donnait un bol de soupe et qui logeait dans… même pas une étable.
    Et à l’époque où 95% de l’économie reposait sur la production agricole, on voit bien que l’image d’Epinal que vous dénoncez n’est qu’une manipulation grotesque.

  4. les guignols socialos et leur clônes UMP n’ont que ce mot à la bouche le Moyen Age, l’ancien régime et les seigneurs, ne leur en déplaise, le Moyen Age a été l’âge d’or de la France, les seigneurs défendaient leurs sujets et l’A.R. n’était pas aussi mauvais qu’ont bien voulu le dire les historiens franc-macs de tout poils qui passent leur temps à mentir. Aujourd’hui les nouveaus seigneurs: chefs de partis, syndicalistes, et tous ceux qui possèdent un certains pouvoir (un bien grand nombre d’élus)ne sont là que pour se servir, et se vautrer dans les palais de l’A.R. qu’ils exècrent et il font payer leur dépenses au petit peuple, jusqu’à fin juillet on travaille pour cette hydre qu’est devenu l’état. Si la révolte continue à gronder, je me ferai du souci si j’étais à leur place, car quand la machine va s’emballer!!!!!! plus elle met du temps à chauffer, plus efficace sera le rouleau compresseur!

  5. La sidération médiatique et la propagande politicarde voudrait faire croire que payer autant d’impots confiscatoire serait normal du moment qu’on se gargarise de mots coquilles comme “république” et “antiracisme” ,
    mais passée la sidération ,on remarque à quel point on est lèsé et trahi par ces gouvernements oligarchiques de tous pourris qui se gobergent indument avec nos impots ,en plus d’organiser l’invasion migratoire pour substituer des parasites aux travailleurs , et imposer des racailles sauvages en lieu et place de notre peuple civilisé .
    Ne soyons plus les dupes de ce mauvais scénario ! Dehors Hollande et ses sbires migratoires responsables de la dette ,de l’insécurité ,des crimes et des impots abusifs !

  6. Le ” trou de la sécu ” n’est pas du au vieillissement de ceux qui vous ont nourri de leur sueur…et vous soutiennent encore si besoin (sauf que les sbires de la crapulerie hollandouillaise sont entrain de les presser comme des citrons..) non…le trou de la sécu est du à tous ces étrangers qui viennent se faire soigner à nos frais…

  7. @ Michel Janva
    Le budget de la sécu, c’est de l’ordre de 450 milliards d’euros ( http://www.economie.gouv.fr/secu-budget-2013 )
    À elles seules les prestations vieillesse font plus de 200 milliards, ce qui n’a rien à voir avec vos 6.5 milliards d’euros, qui, d’ailleurs, avec 13 millions de retraités, feraient 500 euros par retraité par an.
    Quant au budget de l’Etat, il est de l’ordre de 350 milliards d’euros ( http://www.economie.gouv.fr/files/projet-loi-finances-2013-plf-chiffres-cles.pdf#page=6 )
    Quant à l’impact du vieillissement, il est évident : il suffit de regarder l’évolution du nombre d’actifs par retraité. De plus, l’augmentation de la durée de vie de nos jours se fait grâce à une forte médicalisation, qui augmente encore la facture. Une autre courbe intéressante est celle de l’évolution de l’écart entre âge de départ à la retraite et âge de décès : plus cet écart augmente, plus l’équation budgétaire devient difficile.
    Bref, ce qui coûte cher aujourd’hui, et infiniment plus demain, c’est le financement de la vieillesse et de la dépendance.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.