Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Ils veulent supprimer les notes : supprimons les votes

L'humeur de Pasquin dans l'Homme nouveau :

N "Ça, c’est encore une idée de gauche. Elle fait surface comme toutes les idées de gauche, quand la droite gouverne. Le Nouvel Obs à propos de la réforme de l’enseignement donne la parole à quelques intellectuels qui demandent l’abandon des notes dans les classes : pas de notes donc pas de stress, pas de comparaison entre élèves et donc pas de frustrations. […] Faut-il une classification en maternelle, en CP, en primaire ? Faut-il un classement avant le secondaire ? Tout cela peut faire débat. […]

S’ils refusent les chiffres c’est qu’ils les soupçonnent de dire des réalités et dans le monde des idéologues la réalité c’est extrêmement dangereux, c’est de l’exclusion. Des chercheurs ont demandé qu’au recensement il soit question des origines ; grand Dieu non ! Que nous diraient ces chiffres ? D’autres veulent faire un travail sur délinquance et origine ; interdit que diable ! Le socialiste ne compte pas, ne mesure pas, n’évalue pas, ne compare pas, il affirme. Les choses sont claires ; sur le sujet aucun chiffre ne pourra le contredire : l’immigration par exemple est une chance pour la France ! Rien besoin de mesurer. Le refus de la note chez le socialiste c’est le confort du déni. Il est vrai que les mauvaises notes, les mauvais résultats stressent l’élève et ne le font donc pas travailler forcément mieux. Allez supprimons-les ! Mais les mauvais résultats aux élections aussi frustrent les hommes politiques et ça ne les fait pas forcément, non plus, travailler mieux ! Cette République avec ces examens de passage réguliers, ses évaluations populaires, ses comparaisons est extrêmement anxiogène pour le candidat ! Allez, ça aussi on supprime ! La démocratie ce n’est pas bon pour les élus, ça les stresse !"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il est clair qu’il ne faut plus donner les scores des équipes de foot. Si les Bleus perdent, c’est bien parce qu’ils sont démotivés par leurs mauvais scores. C’est simple, non ?

  2. Sauf erreur, Wikileaks n’est plus accessible.
    Par pitié, veuillez supprimer les votes pour M. Sarkozy, l’Américano.
    Est-il possible de sauver la liberté sur internet ?

  3. Très bon.

  4. Iront-ils jusqu’à supprimer les chronomètres qui stressent les coureurs ?!

  5. Supprimons les Jeux Olympiques, avec leur odieux classement : médailles d’or, d’argent et de bronze.
    Supprimons les classements des ligues de football, et les ligues elles-mêmes, les championnats et les coupes.
    Et pour tous les sports : pas de premiers arrivés aux marathons, slaloms et autres compétitions..

  6. La note est-elle l’alpha et l’oméga de l’évaluation? En réalité, elle est un nombre synthétique représentant une performance ponctuelle plus ou moins acceptable devant un exercice donné.
    Scientifique de formation, j’ai appris qu’un nombre seul, privé d’explication, ne veut rien dire en soit.
    A partir du collège, la pluralité des enseignements et la complexité croissante des contenus fait que la notation simple devient nécessaire.
    Ce qui pose difficulté est de sélectionner par l’échec dès l’enfance. Le but est d’obtenir un bloc de compétences fondamentales aux alentours de 8-10 ans: lire, écrire et compter. Le rythme d’acquisition n’est pas nécessairement le même pour tout le monde à cet âge tendre. La dyslexie, la dysorthographie et la dyspraxie peuvent notamment retarder l’apprentissage, même avec l’aide d’une orthophoniste.
    Je ne suis pas spécialiste des sciences de l’éducation mais il me semble donc qu’une évalutation littérale soit sans doute mieux appropriés à la petite école. Cela ne veut pas dire l’absence d’épreuves (les fameux “contrôles”), bien au contraire. Toutefois, il n’y a pas qu’une seule façon de noter une dictée. On peut retrancher des points à chaque faute ou bien comptabiliser les erreurs et observer la progession globale de l’élève d’examen en examen.
    En tout état de cause, le poids de l’évaluation scolaire ne doit pas dévaloriser l’image de soi des plus “faibles” mais récompenser l’effort et la bonne volonté. Il y a plus de mérite au surpassement d’un élève médiocre qu’à son camarade arrivé droit au but sans sueur ni larme. A ce dernier, il est même souhaitable de lui donner des obstacles plus importants à franchir. Au golf, on appelle ça le handicap.

  7. Merci PEB, j’adhère tout à fait à cette approche pragmatique, qui rejoint celui que j’ai fait en http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/12/supprimer-les-notes-pour-cacher-l%C3%A9chec-de-leducation-nationale.html#comments.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services