Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Euthanasie

Ils veulent faire mourir Vincent Lambert de soif, pas de faim

Mise au point d'Yves Daoudal :

"Je voudrais une fois de plus préciser que si l’on arrête l’alimentation et l’hydratation on meurt de soif, et non pas « de faim et de soif ». Je l’ai déjà souligné plusieurs fois, manifestement en vain, puisque tout le monde dit que Vincent Lambert mourrait « de faim et de soif ». Je le souligne une fois encore, même si cela ne servira à rien, mais il est quand même bon que la vérité soit dite de temps en temps… Lorsqu’on arrête l’alimentation et l’hydratation on ne peut pas mourir de faim, car on est mort de soif très longtemps avant de pouvoir mourir de faim. On meurt de soif en moins de deux semaines, alors que mourir de faim prend au moins 40 jours, le plus souvent davantage.

La différence est qu’on meurt de soif dans de terribles souffrances, alors qu’on meurt de faim tranquillement, dans une torpeur qui s’installe peu à peu.

La confusion est faite évidemment à dessein par ceux qui veulent tuer les patients : laisser quelqu’un « mourir de faim », ce n’est pas si inhumain. Il faut le « laisser partir », comme dit Kariger. Mais faire mourir de soif, ce n’est pas du tout « laisser partir ». C’est une insupportable et permanente torture de très longs jours."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Question du jour : Etes-vous choqué par la diffusion de la vidéo de Vincent Lambert ?
    OUI
    NON
    Commenter :
    http://www.leparisien.fr/societe/etes-vous-choque-par-la-video-de-vincent-lambert-10-06-2015-4850691.php

  2. L’Europe contre l’Europe
    Condamner quelqu’un à mourir de soif est-il constitutif d’un traitement inhumain relevant de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme ?
    “Article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme
    « Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants. »
    L’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme1 interdit aux États de pratiquer la torture, ou de soumettre une personne relevant de sa juridiction à des peines ou des traitements inhumains ou dégradants. Il s’agit d’une des rares dispositions de la Convention qui ne soit pas assortie d’exceptions.”
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Article_3_de_la_Convention_europ%C3%A9enne_des_droits_de_l%27homme

  3. “laisser partir”… Partir où ? se promener ? Chez le dentiste ? Faire un tour ?
    Pourquoi adopter cette façon de parler ?
    Il s’agit de laisser mourir, et même, ici, de donner la mort.

  4. Dans un pays où la peine de mort a été supprimée, qu’en pense M. Badinter ?

  5. Intéressant rappel, mais alors quelqu’un saurait-il expliquer comment Vincent a pu rester vivant 30 jours lors de la première interruption d’alimentation par le Dr. Kariger en 2013 ?
    Était-ce une seule interruption de l’alimentation et pas de la boisson ou bien cela pourrait-il témoigner d’une force de Vincent à résister à la mort ?

  6. Ils veulent à tout prix nous faire croire que Vincent tombera dans un heureux coma tranquille.

  7. Le torpeur est un souffrance terrible.

  8. De faim,
    de soif,
    par piqûre
    ou en le gazant qu’importe ?
    C’est de l’assassiner qui est odieux.
    Peu importe la manière !
    On ne va tout de même pas commencer à soupeser s’il vaut mieux être assassiné comme ceci ou comme cela.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services