Ils ne veulent pas ouvrir leur magasin le dimanche

D La loi du 3 janvier 2008 autorise les magasins de détail d’ameublement et d’équipement de la maison à ouvrir tous les dimanches. En Basse-Normandie, les commerçants de cette branche ont décidé de garder leur rideau baissé 47 dimanches sur 52. Syndicats et patronat sont tombés d’accord pour défendre les

“conditions de travail, maintien de la cohésion sociale et sauvegarde de la cellule familiale”.

Hier matin, les patrons de la Chambre régionale d’ameublement et d’équipement de la maison (Craem) et cinq organisations syndicales (CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC) ont signé un accord régional en ce sens. Ils refusent

“de banaliser le dimanche, d’en faire un jour ordinaire. D’autant qu’en province, ouvrir le dimanche ne crée pas de richesses supplémentaires. Cela revient à un transfert du chiffre d’affaires de la semaine”.

Les marchands de meubles conservent cependant la possibilité d’ouvrir cinq dimanches par an : deux précédant les fêtes de fin d’année, deux pour les soldes d’hiver et d’été et un dernier dont la date sera fixée collectivement.


Michel Janva

Laisser un commentaire