Ils ne pensent qu'au sexe

Le conseil général d'Essonne devrait voter lundi la création d'un groupe de réflexion sur la vie sexuelle des personnes en situation de handicap.

L'objectif énoncé par le président du conseil général, Jérôme Guedj (PS), est d'ouvrir un débat pouvant conduire à l'expérimentation locale d' «assistants d'éveil à la sexualité».

Pourra-t-on demander un  "assistant d'éveil à la sexualité" de sexe opposé sans risquer d'être taxé d'homophobe ? Le groupe de réflexion devra se pencher sur cette problématique fondamentale.

22 réflexions au sujet de « Ils ne pensent qu'au sexe »

  1. pfff

    Ces gens sont déplorables. En quoi la sexualité des individus doit intéresser les collectivités locales et l’Etat ? En attendant, encore de l’argent public gaspillé alors que le pays est au bord de la banqueroute financière… Honteux !

  2. suffit

    on veut supprimer les prostitués sur le trottoir ….. pour les installer chez les handicapés ???? bel.. a vraiment des idées de génie !!!!!! elles seront payées combien ??? et par qui ???? on va augmenter les impots ??,,

  3. stephe

    Il est vrai que le PS peut s’appuyer sur toute l’expérience de spécialistes reconnus de tous comme DSK par exemple, souhaitons qu’il soit invité rapidement à ces débats où “Dodo la saumure” saura également faire venir du “personnel qualifié”. Il serait dommage que le PS se passe d’utiliser tous ses réseaux.

  4. Olivier

    J’allais parler, d’un côté on veut interdire la prostitution mais d’un côté on paye des femmes pour assouvrir sexuellement des handicapés, pour moi c’est de la prostitution et l’Etat est un macrau.

  5. Yannh

    «assistants d’éveil à la sexualité». S’il s’agit de les “éveiller à la sexualité” c’est donc que pour le moment ils n’en ont pas besoin. Alors c’est quoi cette idée à la c…. Puis on augmentera la CSG pour payer les “infirmières” et “infirmiers” ? Puis il faudra les spécialiser : homo, hétéro…. Puis définir les rythmes car la durée et la fréquence des “éveils” pourra varier. Et “l’infirmier(e)” qui refusera, sera-t-il traité d’handi-homophobe ?
    Bref, je vois d’ici l’ambiance dans les établissements qui accueillent les personnes handicapées.
    Il faut vraiment être soss pour avoir des idées pareilles… Vraiment rien d’autre à f…. Car cela, c’est vraiment se moquer des handicapés lesquels à priori n’ont rien demandé.

  6. Thomas

    Oui ce gouvernement gauchiste est décidément bourré de contradictions, la ministre franco-marocaine N. Belkacem veut interdire la prostitution alors que J. Guedj, dans l’Essonne veut l’autoriser pour les handicapés… cherchez l’erreur !
    PAX +

  7. PK

    Assistant(e?)s d’Aide à la Sexualité : AES.
    C’est aussi le sigle de l’Accident d’Exposition au Sang (procédure que l’on emploie dans le milieu médical lorsqu’on a été contaminé par une personne douteuse (porteur du VIH généralement) par exposition de son sang sur sa personne).
    Tout un programme en fait… L’histoire du sang contaminé, le retour ?
    Ceci dit, après les politiciens, véritables prostitués du peuple prêts à tout pour une voix, voici l’État maquereau… Finalement, on ne change pas de registre…

  8. ID

    Alors désormais, quand on sera cloué au lit, faudra se méfier :
    1) qu’on nous pique pas
    2) qu’on nous tripote pas
    Chouette époque
    Révoltants pour les personnes handicapés, c’est les considérer comme les singes du zoo, qui se “tripotent”.

  9. zorro

    Et qu’en pense notre féministe Najat V-B, qui est contre la location du vagin, mais pour la location de l’utérus ?!!! Ces gens sont de grands schizophrènes. Le PS est aux abois !!! Vite Najat, exprime-toi !!!!!

  10. Bernard Mitjavile

    Une juriste expliquait chez Taddei il y a quelques temps qu’il y avait des contradictions flagrantes entre les droits des minorités et le droit en général. Ainsi on s’oppose à la prostitution mais pour certains groupes d’handicappés, on demande une forme de prostitution car bien sûr, les “infirmières” qui fourniront ce genre de prestations seront payées pour du sexe comme les prostituées. Même si ce paiement est remboursé par la sécu, cela ne change rien au fond de l’affaire. On dira qu’il s’agit d’handicappés mais les clients des prostitués ne sont-ils pas tous des handicappés de l’amour d’une certaine façon?

  11. lmp

    C’est une nouvelle discrimination. moi qui ne suis pas handicapé, pourquoi n’aurais je pas le Droit d’avoir une assistante sexuelle sur simple appel téléphonique afin de mieux m’insérer dans la société et le vivre ensemble ?

  12. lea

    Le comité National Consultatif d’ethique vient de dire NON aux assistants sexuels ….Il met en garde contre l’etablissement d’un droit à la sexualité et l’idée de professionnaliser une activité qui reste une forme de prostitution. Famille Chrétienne n°1836 du 23 mars page 21

Laisser un commentaire