Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Sciences

Ils doutent des vaccins

Ils doutent des vaccins

Le Danemark n’utilisera plus le vaccin d’AstraZeneca, en raison de ses effets secondaires “rares” mais “graves”, a annoncé le directeur de l’Agence nationale de santé, Søren Brostrøm, mercredi 14 avril. Ailleurs, l’Afrique du Sud y a aussi renoncé en février, car son efficacité est mise en doute face au variant qui ravage le pays. Les Etats-Unis, tout comme la Suisse, ne l’ont toujours pas autorisé et le Venezuela a refusé de l’autoriser en invoquant ses effets secondaires.

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé considère comme « plausible, mais non confirmée » l’apparition d’une forme rare de thrombose résultant de la vaccination par le vaccin d’Oxford-AstraZeneca, tandis que l’Agence européenne du médicament considérait « possible » l’existence d’un tel lien.

Par ailleurs, le vaccin Johnson & Johnson inquiète l’autorité de santé américaine, après l’apparition de graves caillots sanguins chez plusieurs personnes ayant reçu une injection. Le régulateur américain a préconisé la suspension du vaccin de Johnson & Johnson mardi 13 avril. Cette annonce survient alors que l‘Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué la semaine dernière elle aussi enquêter sur des liens entre le vaccin de “J&J” et des cas de caillots sanguins.

Le député Martine Wonner s’en est prise lors d’un rassemblement aux vaccins à ARN messager, une «cochonnerie génétiquement modifiée».

Partager cet article

10 commentaires

  1. une fois de ^lus ces pseudo-vaccins font bien le travail pour lequel ils ont été inventés tuer des gens et c’est même l’ancien directeur de Pfizer qui le dit, les effets délétères se feront sentir dans les 18 mois suivant l’injection, les gens vont tomber comme des mouches mais qu’importe puisque bill gates l’assassin professionnel sera content de son résultat. Malheureusement il y a toujours des gogos à croire leurs âneries

  2. Les deux vaccins cités relèvent de la technologie vaccinale classique. Il est tout à fait prévisible qu’ils disparaissent rapidement du marché car ce qui intéresse notre élite c’est la progression du transhumanisme. La technologie qui va s’imposer est celle utilisant l’OGM et les nanorobots, celle de Pfizer et Moderna.

    • Vous écrivez : “Les deux vaccins cités relèvent de la technologie vaccinale classique.” LESQUELS ?

      Les vaccins classiques sont (exemples en date de décembre 2020) :

      les vaccins à virus inactivés (2 Vaccin chinois dont Sinopharm),

      Les vaccins à virus atténués (pas d’exemples),

      Les candidats vaccins à protéines recombinante (Projet Novavax USA protéine Spike; Medicago Entreprise canadienne protéine de la capside, projet Sanofi-Pasteur)

      ————————
      Tous les autres vaccins génétiques ADN ou ARN sont des NOUVELLES TECHNOLOGIES dont les effets à moyen et long termes sont INCONNUS !
      Pfizer-BioNTech (Pfizer USA et BioNTech Allemande), Moderna (USA Cambridge dans le Massachusett), AstraZeneca (Suédois Astra et Britannique Zeneka), Spounik (Institut Gamaleya Russie ), …

  3. cf. un article de France Soir, article repris par QActus L’informateur en date du 13/04.
    Traduction aussi sur le blog de Jeanne Smits….

  4. Merci au Danemark d’avoir eu l’honnêteté de reconnaître qu’un effet secondaire, même “rare” doit être qualifié de “grave” quand il entraîne la mort. En France, on continue à argumenter sur les statistiques qui ne modifient pas la balance bénéfice-risque.

  5. Tout a toujours été parfaitement prévisible !
    Ceux qui voudront jouer les “on ne savait pas” auront du souci à se faire…

    Quand déjà au départ les laboratoires obtiennent l’immunité par rapport aux vaccins qu’ils produisent on est en droit de se poser des questions…
    Cette immunité ne tiendra pas !
    Ils seront jugés !
    Tous !
    Y compris et surtout ceux qui ont donné l’immunité !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]