Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Ils augmentent des impôts qui ne rentrent plus

Trop d'impôts tue l'impôt, c'est bien connu. Guillaume de Thieulloy écrit dans Les 4 vérités :

"Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a admis récemment que les recettes fiscales pour l’année 2013 seraient inférieures de 5,5 milliards aux prévisions […]. En réalité, il y a de fortes « chances » que la situation soit pire encore. Gilles Carrez, président UMP de la commission des finances de l’Assemblée, estime, quant à lui, cette « moins-value fiscale » (comme disent presque tous les spécialistes du Budget, pour qui tout appartient à l’État et pour qui une moindre rentrée fiscale est donc une « moins-value »…) s’élèverait à 11 milliards d’euros pour 2013, dont 3 milliards pour le seul IR.

Même si, à l’échelle démesurée du budget de l’État, ces chiffres peuvent apparaître faibles, la nouvelle est particulièrement importante. Surtout dans le contexte actuel de « ras-le-bol fiscal », comme disait – pour une fois, à juste titre – Pierre Moscovici. Pour donner un ordre de grandeur, le projet de loi de finances 2013 (dont on sait que Bercy peut faire à peu près ce qu’il veut !), prévoyait 298,5 milliards d’euros de recettes fiscales nettes, dont 72,6 milliards pour l’IR, 52,3 milliards pour l’IS et 141,4 milliards pour la TVA. La diminution de recettes sur la TVA était parfaitement prévisible : les Français, perdant du pouvoir d’achat et prévoyant des années prochaines pires encore, consomment moins. Ce qui est plus intéressant, c’est le montant des pertes pour l’IS : 4 milliards (chiffres officiels de Bernard Cazeneuve…) sur 52,3 milliards, cela représente une perte de 7,6 %. Ce qui est considérable et ne peut être intégralement porté au « crédit » de la propagande d’État, qui « embellit » chaque année le budget présenté aux parlementaires. Pour l’IR, proportionnellement, la chose est moins frappante, mais une « moins-value fiscale » sur cet impôt est un événement exceptionnel. Pour le moment, les oligarques qui nous gouvernent si mal mettent ces pertes de recettes fiscales sur le compte de la « conjoncture ». Il est certain que la croissance, toujours annoncée pour demain matin, tarde à se présenter et que cela n’arrange pas les affaires du gouvernement.

Mais je crois, moi, que ces problèmes rencontrés par Bercy sont structurels et non conjoncturels. Et je crois, corollairement, qu’il est absurde et même moralement scandaleux (si tant est que des socialistes puissent comprendre de quoi je parle en parlant de morale publique !) d’attendre la croissance pour assainir les finances publiques. Les problèmes sont structurels, car, selon toute vraisemblance, nous sommes arrivés au sommet de la fameuse courbe de Laffer. Désormais, toute hausse des prélèvements obligatoires entraînera mécaniquement une baisse des recettes fiscales. C’est-à-dire que, plus les charges vont augmenter, plus les Français paieront au noir ou s’expatrieront. La seule alternative à cette baisse des recettes fiscales réside dans la confiscation pure et simple des biens des Français – à laquelle le FMI comme le gouvernement socialiste réfléchissent ardemment (je renvoie là-dessus à ma chronique du n° 913). […]

Il ne faut pas attendre la croissance pour baisser les impôts, il faut, au contraire, baisser les impôts pour revoir la croissance. […] Je suis navré d’annoncer à M. Cazeneuve cette triste nouvelle, mais il est évident que ses problèmes ne font que commencer. Et qu’il n’a que deux solutions pour s’en sortir : soit utiliser la force militaire pour confisquer les biens des Français, soit réduire drastiquement la voilure de la dépense publique et baisser les impôts. Et j’ajoute que si, d’aventure, il pensait la première solution plus facile, il serait sage d’imaginer ce que serait une France avec des manifestations de bonnets rouges, tous les jours et partout… En tout cas, qu’il ne compte pas sur nous pour nous laisser dépouiller sans rien faire !"

Partager cet article

13 commentaires

  1. D’où dérapage du déficit, d’où dérapage de la dette…. Et oui, la France ne cesse de s’engrècer de dettes, jusqu’au jour ou l’Etat fera défaut, ce qui rincera riches et pauvres….

  2. Chaque jour il y a une nouvelle taxe et un cadeau a quelqu’un. Hier encore Ayrault a promis un allongement des subventions aux maires pour les temps scolaires en même temps qu’ une restriction de subvention globale ??? Allez comprendre!
    après la rubrique “taxe”du salon beige, il faudrait ouvrir la rubrique “cadeau”.

  3. Parfaitement vu !
    Nous arrivons au bout de la course que l’UMPS a effectuée, avec la complicité imbécile de 65 à 70% (ni plus ni moins d’années en années) des français, il faut bien l’avouer. Et dans l’indifférence de la classe dirigeante des chefs d’entreprises et des corps intermédiaires (par ex. les Maires avec leur vote sénatorial) qui ont en tant qu’élite une responsabilité sociale particulière et des moyens d’action politique. Tous seront punis, sauf ceux qui auront mis leurs avoirs en Suisse et leurs usines en Chine …
    Il est maintenant impossible de sortir de cette crise par une baisse significative des charges publiques qui sont maintenant en grande partie pour satisfaire les premiers états de la pyramide de Maslow: se nourrir, s’abriter, se vêtir.
    Il y a 9 millions d’indigents en France, plus 4 millions de fonctionnaires et assimilés. Si vous les compressez à quasi-zéro, vous avez 13 millions de gens dans la rue.
    Il reste donc à saigner les 13 autres millions; ceux qui travaillent sans descendre dans la rue tellement ils aiment l’ordre et qui répondent présent quand on leur parle d’effort car ils en font chaque jour. ceux qui ont peur de l’extrême droite, des homophobes, des gens qui défilent, des xénophobes, des racistes etc … de tous les épouvantails qu’on leur agite.
    Ceux qui sont tellement honnêtes qu’ils ne veulent pas penser un seul instant qu’ils sont menés par le bout du nez par des menteurs professionnels. Par exemple en septembre 2013, juré craché POSE FISCALE ! fin novembre 2013 vote de 15 milliards d’impôts supplémentaires. Et par hasard, déclaration d’un effort drastique de 15 milliards sur le budget de l’Etat (c’est honnête non ?) sauf que ce sont 15 milliards de non-augmentation imaginaire et non de réduction par rapport à la gabegie actuelle !
    Juste pour vous dégoûter un peu plus : Si un hôpital publique embauche un CDD du “secteur social” pour 6 mois, il doit lui verser une “feuille de paie” du niveau RSA , je dis bien une feuille de paie, durant 6 mois après le CDD. Ainsi: pas de chômeur, moins de déficit de la caisse chômage et on vous taxe sur le terrifiant déficit de la SS creusé par ça + la CMU + l’AME + les droits médicaux liés aux pratiques immorales autorisée et même promues par des lois. Après ça vous lui faites faire 2 mois de stage nul et absolument sans aucun emploi à la clef et vous avez gagné des points sur les statistiques. Et tous les chefs de service de la territoriale font ça pour rester en poste et continuer à rembourser leur maison, se payer des vacances et les études des grands …
    Si vous construisez un hôpital ou en réfectionnez une partie vous devez verser 1% du budget pour acquérir une oeuvre d’art; Imaginez 5000000 € de réfection, soit une oeuvre à 50000€ (3 salaires annuels) un nouvel hôpital à 500000000, soit une oeuvre à 500000€ (30 salaires annuels) et on vous parle de déficit et de pb d’effectifs !!!!!!
    Puisque l’urne remplace la rue : Votez, votez, votez en 2014!
    POURRI ce système UMPS !

  4. Normal que les recettes soient inférieures que prévu. Les socialos ont CASSE les Entreprises, les ont fait fuir, et créé des impôts touchant la Bourse.
    Qu’on regarde bien ce que rapportait des entreprises comme Orange ou Total en dividendes pour l’Etat actionnaire et ce qu’elles rapportent aujourd’hui…
    Les gauchistes sont contents : à force de taper sur les actionnaires, ils ont pris des mesures pour en reverser le moins possible.
    Et je ne parle pas de J.J Augier, trésorier du PS pendant la campagne de Hollande : avec ses comptes off-shore aux îles Caïman, il ne paye aucun impôt boursier sur les transactions effectuées sur le Cac 40 !

  5. François Hollande se trouve aujourd’hui en Italie, et personne ne dit rien, pas même un comité d’accueil?
    Je vous assure que c’est vrai : http://www.lepetitjournal.com/milan/accueil/milan-italie-en-bref/169685-politique-francois-hollande-a-rome-mercredi
    et d’autres sources…

  6. Il est criant de constater que les pays voisins revoient la croissance (cf l’Allemagne notamment) alors que la France ne voit que le gouffre…
    Heureusement qu’il nous reste l’Espérance !

  7. Marine avait et a toujours raison. “Les Français veulent connaître leur avenir,… qu’ils regardent la Grèce”. Lentement mais sûrement… on y va !

  8. SB, pouvez vous trouver et nous donner la liste des nouvelles taxes et augmentations quotidiennes.?
    Ce serait impeccable… Merci

  9. Il suffit tout simplement de rétablir la banque de France qui prête à l’état sans intérêt ! L’argent virtuel n’a de la valeur que parce qu’un peuple le garantit. Il n’y a donc aucune raison de lui faire payer des intérêts.
    Il faut donc pour l’instant sortir de l’Europe avant qu’il ne soit trop tard. Autrement, c’est mathématiquement la misère noire en France ! Le Français ne sera même plus propriétaire de sa maison.
    Philippe Seguin est un des seuls hommes politiques à l’avoir compris ! Il y avait aussi Philippe de Villiers, Jean Marie Le Pen….Il est étonnant de voir que même Sartre s’attendait à ce piège. Chevènement est allé jusqu’à écrire un livre sur le bêtisier de Maastricht :
    http://www.chevenement.fr/Le-Betisier-de-Maastricht_a958.html
    aujourd’hui, un autre acteur politique censuré par les médias, Asselineau, demande lui aussi de sortir d’urgence de l’euro (voir le parti UPR).
    Malheureusement les médias appartiennent à cette haute finance qui tient à mettre en place un gouvernement mondial dictatorial. Les actionnaires de la Fed en sont les manipulateurs. D’où la présence indirecte de Goldman Sachs dans l’écotaxe !

  10. A force d’accélérer cette tendance, on aura atteint un taux de prélèvement-redistribution digne de l’URSS, et les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est la nation (et pas seulement l’état) qui sera en faillite.

  11. Mais ils vont continuer à augmenter les impôts !
    Ils annoncent une remise à plat, ce qui va se traduire par une nouvelle augmentation déguisée.
    De toute façon ils ne savent rien faire d’autre…
    On n’a jamais vu la gauche faire autre chose que de ruiner un pays jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.
    D’ailleurs nous ne sommes toujours pas relevés de l’ère Mitterrand plus de 30 ans après…

  12. Comme le TITANIC ils navigue a vue dans le brouillard ,plaise a Dieu que l’iceberg ne sois pas trop gros,surtout pour nous les voyageurs.

  13. Un conseiller de Hollande pour sa campagne électorat, professeur d’économie à Harvard, s’en prend à la voracité fiscale de cette clique qui nous gouverne :
    “Le professeur Philippe Aghion, conseiller de François Hollande pendant la campagne présidentielle, et qui enseigne l’économie à l’université de Harvard – laquelle sera bien sûr accusée par l’Unef d’être une fac de droite, néfaste, inféodée à Goldman Sachs, bien moins utile au bien commun que le département sociologie de Lyon 2 -, a publié une tribune lapidaire dans Le Monde du 16 novembre dernier. Il dit en substance : 1. Il y a des politiques économiques qui marchent. 2. Elles ont été testées ailleurs et ont démontré leur efficacité. 3. La politique économique de la France est une catastrophe.
    “Il écrit notamment que “les comparaisons internationales montrent que les ajustements reposant sur les réductions de dépenses publiques ont permis de rétablir la croissance, tandis que l’ajustement basé sur des chocs fiscaux a entraîné des récessions fortes et prolongées”.”
    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/charles-consigny/quand-harvard-demolit-la-politique-de-la-gauche-20-11-2013-1758871_1449.php#xtor=EPR-6-%5BNewslette

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services