Il y a trop de blancs à la télévision

B Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a estimé aujourd'hui que le peu de place accordé par les chaînes de télévision aux non-blancs dans leurs programmes était "inacceptable", et les a menacées de mesures contraignantes. Le président du CSA Michel Boyon (photo), qui a rendu publics les résultats d'une étude commandée par le CSA sur la "diversité" dans les médias audiovisuels, a jugé ces résultats "intolérables dans la France de 2008".

Alain Méar, membre du Conseil et vice-président de l'Observatoire de la diversité que le Conseil a créé en son sein, a souligné que la visibilité des non-blancs dans les médias audiovisuels n'avait progressé que de "1% en neuf ans", depuis la précédente étude réalisé en 1999. Il a jugé ce résultat "consternant" et "affligeant". Alain Méar a annoncé que le CSA souhaitait créer un "baromètre de la diversité", dont les résultats seront publiés tous les six mois.

Ubuesque.

Michel Janva

20 réflexions au sujet de « Il y a trop de blancs à la télévision »

  1. BOGOMIR

    Si on commence à faire ce genre d’analyse au sujet de l’origine extra-européenne, alors pourquoi pas aussi de quotas sur les origines provinciales?!
    L’origine africaine aurait-elle plus de valeur que les racines provinciales?
    Pourquoi n’entend on pas plus d’accent alsacien ou méridional sur nos chaînes?
    Même sur SUD RADIO les animateurs n’ont guère l’accent méridional!

  2. Lisa

    A la suite de l’élection de B.O, je crains qu’en France il y ait de plus en plus de position de ce genre là car ils veulent faire comme les américains mais malheureusement avec l’intelligence en moins… Pourquoi ne pas remplacer tous les chefs par des non-blancs, des beige, des vanille, des blanc cassé, des noirs etc….

  3. sylvie

    D’accord avec Lisa. Dès l’élection de M. Obama, je me doutais bien que sa couleur de peau deviendrait aussi un sujet français.
    En tout objectivité, lorsqu’il y a des reportages dans des écoles, des crèches, dans la rue, avez-vous remarqué qu’il y a toujours des noirs interrogés?
    Personnellement, j’en vois trop autour de moi pour avoir encore envie de les retrouver sur mon écran chez moi.

  4. Jean

    Il est important de se battre avec les mots:
    Il veulent la “discrimination positive”?Utilisons pour les français le terme de “discrimination négative”.
    Ils parlent de “paradis fiscaux”,utilisons le terme “d’enfers fiscaux”.
    Ils parlent de “construction de mosquées au nom de la tolérance?
    Utilisons la phrase : “le respect c’est la réciprocité,une église dans leur pays pour une mosquée dans le notre.”
    etc.
    Un guide de la reformulation est à créer !

  5. le chacal

    @ jean
    Cela ne saurait tarder !!!
    Nos politiques et les médias sont vraiment limités, ils ont un pois chiche à la place du cerveau. Aprés l’élection d’Obama tout le monde a pensé qu’ils profiteraient de l’occasion pour nous “peindre en noir” ….
    Quant au président du CSA, …….. le “pauvre” …………….

Laisser un commentaire