Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Immigration

Il y a plus de 6 millions d’Algériens en France et certains pourraient perdre la nationalité…algérienne

Il y a plus de 6 millions d’Algériens en France et certains pourraient perdre la nationalité…algérienne

Alors que le laxisme, qui règne en France depuis plus de quarante ans, ne permet pas d’expulser les immigrés clandestins et qu’aucun gouvernement n’ose déchoir de la nationalité française les étrangers commettant des crimes et délits, l’Algérie envisage une loi qui pourrait déchoir de la nationalité algérienne les franco-algériens commettant des “actes préjudiciables aux intérêts de l’Etat”.

Le monde à l’envers et le grand remplacement en marche forcée :

Un projet de loi qui pourrait inquiéter la diaspora algérienne, notamment en France. Le gouvernement d’Alger envisage de déchoir de la nationalité algérienne tout ressortissant commettant à l’étranger « des actes préjudiciables aux intérêts de l’Etat », selon un avant-projet de loi présenté mercredi par le ministre de la Justice, rapporte l’agence officielle APS.

Le ministre Belkacem Zeghmati a présenté un amendement du Code de la nationalité algérienne mercredi devant les membres du gouvernement réunis sous la présidence du Premier ministre Abdelaziz Djerad. Sa proposition prévoit plusieurs cas de figure susceptibles de conduire à la déchéance de la nationalité algérienne « acquise ou d’origine », selon un communiqué du bureau du Premier ministre cité par l’APS.

Ainsi se verrait déchue toute personne de nationalité algérienne « qui commet, en dehors du territoire national, des actes portant volontairement de graves préjudices aux intérêts de l’Etat ou qui portent atteinte à l’unité nationale ».

La mesure s’appliquerait également à « celui qui active ou adhère à une organisation terroriste ainsi que celui qui la finance ou qui en fait l’apologie », ainsi qu’à « toute personne qui collabore avec un Etat ennemi », détaille le communiqué.

La proposition du ministre de la Justice est susceptible de soulever de vives inquiétudes au sein de la vaste diaspora algérienne à travers le monde. La France accueille la communauté algérienne la plus nombreuse à l’étranger. Le président Abdemadjid Tebboune a évoqué en juillet 2020 le chiffre de « plus de six millions d’Algériens » vivant en France.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Ça fait à peu près 1 personne sur 11.

  2. Il est évident que cette loi ne poursuit qu’un but : rendre impossible que nous les expulsions chez eux si un jour par bonheur un président patriote devait prendre les rênes chez nous.

  3. Et la France ne retirera jamais leur nationalité française aux binationaux algériens lourdement (!?!) condamnés par la “justice”. Elle aurait trop peur d’en faire des apatrides si, dans le même temps, l’Algérie leur retire leur nationalité d’origine.
    D’ailleurs, l’OFPRA ne devrait plus s’appeler que OFPR, puisque la France considère que nul ne doit devenir un apatride.
    Reste à savoir quel sera le seuil de déchéance de la nationalité qui sera fixé par Alger…

  4. c’est une façon de les fixer et France et de les rendre inexpulsables

  5. Ouais… Sauf que ce n’est juridiquement pas possible au niveau du droit international, me semble-t-il: on ne peut pas retirer une nationalité d’origine et créer un apatride. Je me trompe?

  6. En 2016, Aziz Begag, alors ministre délégué chargé de l’égalité des chances, avait déclaré qu’il y avait alors 15 à 20 million de musulmans en France.

  7. ils ne sont pas idiots !
    plus de double nationalité pour les malfrats
    les binationaux ne peuvent ni être fonctionnaires ni se présenter aux élections
    ils ont tout compris !

  8. Il y a fort à craindre que cette idée n’ait été suggérée par Macron lors de l’un de ses voyages en Algérie …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services