Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Il y a incomptaibilité totale entre l’islam et la démocratie, entre l’islam et la laïcité

Le père Boulad, jésuite, est vice-président de Caritas Egypte (durée : 12mn):

 

"L'islamophobie est la nouvelle arme des Frères Musulmans en Occident". "L'Occident est naïf".

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

16 commentaires

  1. quel courage et quelle lucidité !
    à diffuser d’urgence et le plus largement possible
    merci le SB

  2. Il y a de toute maniere incompatibilité entre la democratie et l’humain; pourquoi sommes-nous obligés, 2500 ans apres les Grecs, de refaire le même parcours pour arriver aux mêmes conclusions ?

  3. L’Islam tolérant, un Islam dénaturé ? Oui, jusque là, d’accord. Mais la même chose peut être dite du Catholicisme libéral. Et c’est bien pour cela qu’il y a, dans le monde catholique, une telle querelle au sujet de Vatican II. S’opposer à l’Islam au nom de la Démocratie, c’est comme vouloir que l’Eglise continue d’être assujettie à un pouvoir temporel qui méprise ses croyances et ne perd pas une occasion de l’humilier. Quand donc comprendra-t-on que la démocratie est intrinsèquement opposée au Règne social de Jésus-Christ ? La démocratie, c’est la royauté du peuple. Et le peuple n’est pas Dieu. Le peuple ne se trompe pas forcément, mais il est livré à lui-même, et exposé à toutes les erreurs s’il n’est pas gouverné par Dieu. Nous ne pouvons pas souhaiter que le peuple se gouverne lui-même, alors qu’il pourrait et devrait être gouverné par Dieu.
    Alors quoi ? Le P. Boulad pratiquerait-il, lui aussi, sans le savoir, une sorte de takiya, de mensonge bien-intentionné, en liant les intérêts de l’Eglise à ceux de la Démocratie ? S’agirait-il de faire croire à l’Occident laïciste que la l’Eglise est le rempart du multi-culturalisme ? Pourquoi ne pas jouer cartes sur tables, et ne pas dire franchement que si nous ne voulons pas de la théocratie mahométane, c’est parce que nous voulons la théocratie chrétienne ?
    Ce n’est pas parce que la démocratie est, en comparaison avec la dictature de l’Islam, un moindre mal que nous ne devons pas lutter et contre l’Islam et contre la démocratie. Une grippe est moins mauvaise qu’une rougeole, mais la santé, c’est de n’avoir ni rougeole, ni grippe, ni aucune maladie. En politique, il n’y a pas d’inconvénient à se servir d’un ennemi pour en combattre un autre. Mais ce n’est pas en politique chrétienne.

  4. Ceci dit en passant, un col romain ne fait pas de tort. Sinon discours lucide sur l’islam.

  5. Respect au Père Henri Boulad pour son analyse pertinente !
    Remarque : un Jésuite en t-shirt ça en jette beaucoup moins qu’un saint Ignace de Loyola en habit religieux…

  6. Je voudrais ajouter à mon commentaire que, selon les principes mêmes de la démocratie, l’Islam devrait pouvoir imposer ses lois si le “peuple” en faisait la demande. Et c’est, du reste, ce qui est en train d’arriver dans tout le monde arabe. La Charia arrive au pouvoir par le vote populaire. Comme le parti nazi en son temps. L’idée que démocratie est synonyme de liberté d’opinion manque singulièrement de perspicacité. La dictature n’a pas besoin de s’exercer dans tous les domaines pour arriver à ses fins. Et c’est comme cela qu’en démocratie (comme dans tous les régimes) il y a toujours des choses qui restent discutables, pour que des débats au sujet de questions sans importance consolent les intellectuels de ne pouvoir ouvrir la bouche à propos des choses primordiales.

  7. C’est pourquoi en invoquant la “christianophobie”, on singe les musulmans, donc on les renforce ou du moins on va à une impasse.
    Ce sont les droits universels de l’homme qui pourront fonder le véritable et seul dialogue (la notion de dialogue théologique est une notion incohérente, donc absurde). C’est ce que je crois avoir compris des discours de Benoît XVI et avec quoi je suis parfaitement d’accord.

  8. Et par quoi voulez vous remplacer la démocratie ?
    N’oubliez pas le rejet visceral des français de l’ancient régime, mais aussi de l’Église à cause , entre autre des nombreux abus d’autorité.
    Le pouvoir corromp.
    Le pouvoir absolu corromp absolument.

  9. Le “rejet visceral ” de l’Ancien Regime est une invention de la Propaganda staffel qui sevit depuis deux siecles, le roi etait tres aimé du peuple et la revolution a été le fait de quatre mille personnes tout au plus qui ont imposé au peuple “par la violence un regime dont il ne voulait pas” selon la formule de Lenine.

  10. dommage pour la tenue !!
    Mais ce qui est dit est du vécu et du concret.
    Quand nos hommes politiques regarderont la réalité????

  11. Incroyable !
    Un Jésuite qui répond “oui” ou “non” !

  12. 12 minutes de vérité ! Enfin
    Et peut importe la tenue !

  13. Cette analyse est remarquable de lucidité ; cela dit, prononcée par un pretre catholique .. elle sera suspecte à l’opinion publique !
    Le livre et les conférences de Joseph Fadelle (en arabe) sont infiniment plus percutantes et influentes dans tous les milieux (y compris musulmans) !

  14. La démocratie n’est pas le choix du plus grand nombre imposé à tous pas un état de droit, et donc de fait. La démocratie se doit de garantir le respect des libertés et des droits de chacun; le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. Partant du postulat que la liberté de chacun s’arrête là où celle d’autrui commence,sont de facto exclues les doctrines qui portent atteinte à l’exercice et à la jouissance de cette liberté, quelque soit le truchement par lequel elles tentent de s’imposer! Pour ma part, la charia n’a rien de démocratique!

  15. Très lucide.Personnellement je puis dire que la lecture du Coran confirme l’analyse de ce Jésuite.
    Chrétien, j’ai commencé à lire le Coran en 1964, avec la traduction faite par Savary en 1751.

  16. Bien de partager cette vidéo qui ouvrira les yeux de certains. J’ai fais de même.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services