"Il serait temps que les paralysés de la pensée unique se lèvent et marchent"

Du député Gilbert Collard :

C"Les disciples du pédalo déclenchent une tempête dans le bénitier.
Les bénis oui-oui de la gauche ne
tolèrent aucune opposition de conscience au mariage dit pour tous, qui
n’est que pour quelques-uns
. En fait, la volonté d’une minorité s’impose
à tous et la soustraction devient addition égalitaire par manipulation
des mots. Vincent Peillon, ministre cacanisbisé de l’éducation
nationale, voit dans toute réflexion sur le mariage homosexuel une
atteinte « au strict respect de tous les individus »,
sauf quand madame Najat Vallaud Belkacem s’exprime dans un collège du
Loiret en faveur du mariage mixte… Sous prétexte que le secrétaire de
l’enseignement catholique, Éric de Labarre, a affiché son opposition au
mariage amphibie, le ministre accuse l’éducation catholique d’encourager
l’homophobie, de manquer à l’obligation de neutralité, de déroger au
strict respect de tous les individus.

Cette missive ministérielle est un
réquisitoire écrit par un commissaire politique. Elle insulte les
catholiques
, pose en principe présomptif que toute réflexion de
conscience sur un sujet qui divise les Français, pour lequel ils sont
plus de 60 % à exiger un référendum, constitue, de fait, le délit
d’homophobie ! Ainsi, le seul fait libre de n’être pas d’accord avec
cette loi, de vouloir en discuter, d’oser s’opposer, même en respectant
la liberté sexuelle de chacun, incarcère les catholiques dans le camp
des salauds, des homophobes haineux, des délinquants
. Peu importe que
les autres religions partagent la même réprobation pour ce mariage. Les
seuls salauds ce sont les cathos ! Si ce n’est pas de la stigmatisation,
je me fais curé. Si ce n’est pas une atteinte à la liberté
d’expression, je me fais muet.

Robespierre Peillon est de retour avec sa
loi des suspects, son certificat de civisme qu’il est seul habilité à
délivrer avec son profil de guillotine sèche. C’est du terrorisme anti
chrétien, anti catholique. C’est une forme de persécution de toute
pensée qui ose n’être pas socialiste
. C’est simple, si on ne pense pas
comme eux, les archétypes de la morale universelle, les belles âmes, les
certifiés civiques, on est mécaniquement des ordures, des exclus du
bien public, des présumés coupables d’homophobie, des toxiques bons pour
la quarantaine idéologique ! On n’a que le droit de se taire, de se
terrer, de se faire insulter, de se faire allumer sur le brasier d’une
certaine presse qui brûle les rebelles de la bien-pensance, de subir le
tweet outrageant et discriminant de Michèle Delaunay : « Aujourd’hui les
catholiques condamneraient la Sainte Famille : un mari qui n’était pas
le père, une mère vierge 
». La maculée connerie de ce ministre souille
ma foi !
N’avons-nous pas droit à un peu de respect, comme les autres,
dans nos croyances ? Duflot, Delaunay, Peillon, du bois dont on fait les
bûchers. Des coups de mitres pour ces pitres ! Lève-toi et marche…

Il serait temps que les paralysés de la pensée unique se lèvent et
marchent
. J’irai marcher le 13 janvier avec les autres manifestants dans
le respect de tous mes frères humains et de mes idées. Venez ! Marchez ! Écraser du pied gauche Peillon cela porte bonheur."

18 réflexions au sujet de « "Il serait temps que les paralysés de la pensée unique se lèvent et marchent" »

  1. xenophon

    Maître du barreau mais du barreau dont, quand on en prend un coup derrière les oreilles ,on se souvient!
    Que nous avons de la chance d’avoir un défenseur aussi percutant et au verbe plein de la verve réjouissante des Gaulois!

  2. Henri

    cacanisbisé ? Quelqu’un peut il éclairer mon ignorance lexicale concernant ce mot / néologisme ?
    [J’ai l’impression que GC a voulu rappeler la position de VP sur le canabis et qu’il s’est emmêlé les lettres. MJ]

  3. Dom

    A tous ceux qui tapent sur Gilbert, mettant systématiquement en avant son appartenance aux loges:
    vous en connaissez beaucoup des politiques qui ont une pensée aussi claire ? Qui défendent notre cause avec autant d’ardeur ?

  4. Machin

    Enfin un polémiste, cela manquait !
    Excellente diatribe qui remet le sinistre ministre à son niveau en le rhabillant pour l”hiver.
    (J’avais peu de sympathie pour l’homme qui, pour le coup, fait là un bond dans mon estime :))

  5. bécassine

    Brillantissime Gilbert Collard! Quelles gifles il distribue aux paralysés du cerveau!
    Heureusement qu’il est de notre côté! Il est très en colère depuis le temps qu’il se fait traîner dans la boue, je pense qu’il souffre profondément de l’acharnement contre lui, qu’il est très sensible, ce n’est pas un guerrier comme Jean-Marie Le Pen, je ne sais pas combien de temps il va tenir face à la terreur!
    Il a dû vouloir dire “cacanabisé” ou bien faire un jeu de mots en le mélangeant avec “cannibale” ou bien commettre un lapsus.
    Mr Collard, vous êtes notre porte-parole.

  6. senex

    sarimares @ la grossièreté est une marque de faiblesse .Un Waterloo de l’esprit.Du général en question on sait seulement qu’il fut vaincu.Il n’est d’ailleurs pas prouvé qu’il a dit “le mot” qui n’était dirigé qu’en réponse à une provocation.ME Collard écrase son adversaire comme une “merde”Cela n’est pas une preuve de force;cela aboutit à toutes les défaites.Merci… cordialement

  7. fred

    @sanex
    vous faites le grincheux en vous drapant dans une vision surannée de l’expression politique qui ne sied qu’à l’adversaire. Contrairement à votre affirmation, la grossièreté n’est pas une marque de faiblesse mais l’expression condensée d’une pensée de fond, envoyée à la gueule d’un adversaire qui n’y comprend rien.

  8. vaucenay

    je pense que sanex est “tombé” dans le “politiquement correct”. Je trouve que, lorsque l’on se fait sans cesse insulter dans des termes comme “fachos, intégristes” et j’en passe, c’est beaucoup plus grave que de traiter quelqu’un de “merde”, alors que le quelqu’un l’a bien cherché. De plus Me Collard le fait avec un certain humour, donc…Rappelons-nous que Napoléon a traité Talleyrand de “merde dans un bas se soie”, ce qui était assez bien envoyé, alors que Talleyrand avait tout de même une autre envergure que le ministre Peillon…

  9. Saluki

    L’art et la manière de dire les choses ! Bravo à Gilbert Collard de défendre avec une telle verve ceux qui ne font pas partie du camp des Saints et que des Peillon rêveraient d’envoyer en camps de rééducation !
    Sanex fait la fine bouche parce que le ministricule serait insulté et traité de “mer..e” :
    1. ce n’est pas dit explicitement dans le texte : l’interprétation est libre…
    2. le commissaire politique Peillon l’a bien cherché, avec sa lettre insultante pour les écoles privées qu’il accuse implicitement d’homophobie…
    Que penser, en plus, de la Delaunay, qui raille la foi catholique (quand elle n’oserait pas oser une critique contre l’islam) ? Est-ce admissible de la part d’un ministre en poste de se moquer ainsi des croyances d’une bonne partie de la population ?
    Je lui appliquerais bien la même image “collardienne” qu’à Peillon !!!!

  10. kelkin

    Ce type est-il vraiment maçon ? Si oui, quelle est sa “foi” dont il parle ?
    Je suis comme tout le monde ici agréablement surpris par cette diatribe digne d’un vrai bretteur de la rhétorique, mais que Me Collard aille jusqu’au bout: s’il est catholique, qu’il quitte la franc maçonnerie avec perte, fracas et grand publicité !

Laisser un commentaire