Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : International

Il semble que nous tirerions davantage de bénéfice si nous nous efforcions d’être de bons patriotes et de bons enfants de Dieu

Alors que son gouvernement est traîné dans la boue par les médias européens (et européistes), Viktor Orban, président hongrois, s'est exprimé devant le congrès juif mondial réuni à Budapest. Il a notamment déclaré (traduction de Benoît-et-moi) :

O"La situation actuelle réclame une réponse à la question de savoir ce qui
est allé de travers en Europe au cours des vingt dernières années. Nous
avons finalement détruit le communisme, nous avons fini la guerre
froide, l'Europe a eu la possibilité d'être à nouveau un continent de
paix, de coexistence, de compréhension et de tolérance. Et nous voici
vingt ans plus tard, à la recherche d'un remède contre l'augmentation de
l'intolérance et de l'antisémitisme. Qu'est-ce qui nous est arrivé? C'est une question que beaucoup de gens se font, et nous avons entendu de nombreuses raisons.

Nous,
Hongrois, nous avons donné notre réponse il y a deux ans lorsque nous
avons adopté notre première constitution démocratique. Nous,
Hongrois, pensons que c'était une erreur de croire qu'une communauté
avec une identité nationale et religieuse faible peut offrir une plus
grande opportunité de coexistence pacifique. Aujourd'hui, il semble
qu'une identité forte est le fondement de la reconnaissance et du
respect mutuels. Aujourd'hui, il semble que nous tous, Juifs et
non-Juifs, nous tirerions davantage de bénéfice si nous nous efforcions
d'être de bons patriotes et de bons enfants de Dieu. Chacun selon ses
propres lois, mais tout convaincus du bien-fondé d'un respect
inconditionnel de la dignité humaine.

A la fin, tout les
choses deviennent plus faciles, à la fois pour le bien et pour le mal.
Vous savez mieux que quiconque qu'en fin de compte, le monde est
gouverné par deux types d'intentions et d'actions humaines: le bien et
le mal. Quand la volonté des personnes bonnes prévalaient en Hongrie,
alors les Hongrois et les Juifs vivaient ensemble dans la paix et la
prospérité, et si nécessaire, l'État hongrois protégeait ses citoyens.
L'antisémitisme est un état d'esprit où le mal prend le contrôle des
pensées et des actions des personnes, et ce danger nous menace aussi
nous chrétiens.

Nous sommes conscients que tout au long de
l'histoire il y a eu des chrétiens mauvais et des Hongrois mauvais, qui
ont commis des péchés graves. À la lumière de tout cela, notre réponse à
la montée de l'antisémitisme en Europe et en Hongrie n'est pas de
renoncer à nos racines morales et religieuses, mais exactement le
contraire
: rappeler et renforcer les exemples et la tradition des bons
chrétiens. De façon cohérente, la Constitution actuelle offre une
protection réelle, la vraie sécurité, une dignité humaine pleine et
réelle, dignité personnelle et communautaire pour le peuple juif et bien
sûr à toutes les minorités qui vivent côte à côte avec nous.  […]

Notre génération est celle de la paix
et des révolutions. Dans notre jeunesse, nous avons fait écrouler le
communisme et regagné l'indépendance du pays afin que chacun puisse
vivre dans la liberté. Nous savons qu'il n'y a pas de liberté sans
dignité humaine
. […]"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Voilà un VRAI président comme on aimerait un en France !

  2. Merci Mr Orban, nous sommes nombreux à vous soutenir en France et ailleurs. Tenez bon.

  3. Est il président de la Rep ou ministre-président (eq du premier ministre) ?

  4. J ai fait un réveil éveillé en lisant cette belle citation : c est Monsieur Hollande qui la prononçait, en 2015 soit 2 ans apres la révision de la constitution inscrivant la dignité de toute personne humaine comme un absolu inaltérable. On a le encore le droit de rêver, j en profite !

  5. Enfin un chef d’état !

  6. Heureux Hongrois!

  7. La Hongrie a 12 ans d’avance
    C’est la France et l’Europe qui ont une génération de retard : elles ne sont pas encore rentrées dans le XXI siècle…
    Nous allons les y aider : en débarrassant la première de Marianne, et en décapitant la technocratie de la seconde.
    On a commencé depuis quelques mois….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services