Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Il n’y aura pas de majorité constituée par le non au traité européen

Paul-Marie Coûteaux est interrogé dans Minute. Extrait :

"La stratégie de Marine Le Pen est d’essayer de retrouver, sur une élection présidentielle, la majorité qui a constitué la majorité du non en 2005. Croyez-vous que cela soit possible?

Cela n’a pas été possible en 2007, cela n’a pas été possible en 2012, cela ne le sera pas en 2017. Je persiste à penser que la seule solution pour Marine Le Pen, si elle veut parvenir au pouvoir, est d’incarner dans sa richesse et sa diversité une droite par ailleurs évanescente. Cela suppose d’ailleurs qu’elle ait des partenaires à l’intérieur de la droite et qu’elle ne refoule pas ceux qui sortent du rang, ou plutôt qui ne sortent pas de ses rangs et qu’elle ne contrôle pas. Le pire est que, pour elle, ce qui vient de la droite traditionnelle est toujours plus ou moins suspect: ce sont des possédants et sa furie égalitariste s’en méfie. Elle ne peut donc pas jouer la carte d’union des droites… Par union des droites, je ne pense pas du tout à un accord électoral avec l’UMP. On m’a fait dire cela et c’est complètement idiot. Je parle d’une union des électeurs de droite appuyée par des personnalités de droite non FN, un discours fait pour rassembler la droite et non pas la rejeter sous le vocable amusant mais fort trompeur d’UMPS, un choix raisonnablement droitier pour lequel j’avais créé le Siel et qui, à la faveur de la complète désorganisation de l’UMP des années 2012, 2013 et 2014, lui aurait donné une prédominance incontestable. C’est la seule voie possible si elle veut exercer le pouvoir.

Quant à être ni de droite ni de gauche, je n’y crois pas. Contrairement à ce que l’on dit, la césure entre la droite et la gauche est plus forte qu’elle n’a jamais été depuis longtemps. Il y a deux attitudes différentes devant le monde et devant la vie qui font un esprit de gauche et un esprit de droite – ce que je m’attache à développer et reconstruire en relançant en juin la revue trimestrielle de fond que j’ai dirigée entre 2007 et 2011, les « Cahiers de l’Indépendance », lesquels entendent redonner au mot droite ses lettres de noblesse. Ce n’est pas parce que les représentants supposés des deux camps se rapprochent par des positions qui ne sont d’ailleurs plus ni de droite ni de gauche que les deux camps, et même les deux cosmogonies, n’existent plus et qu’ils n’ont pas besoin de représentants authentiques. La droite attend un homme – ou une femme – de droite, y compris sur les thèmes économiques, mais aussi sur la question cruciale de l’identité, celle de la France et celle de l’Europe. Pour l’heure, le moins qu’on puisse dire est que Marine Le Pen n’en prend pas le chemin…"

Partager cet article

9 commentaires

  1. PMC a été conseiller de Chevénement puis s’est fâché, de Seguin puis s’est fâché, de Marine Le Pen puis s’est fâché. Qui sera le prochain? Comment peut-on faire confiance à un homme qui s’est toujours trompé et fâché.

  2. Coûteaux, comme de Lesquen, savent tout et mieux que les autres. Mais que ces éternels donneurs de leçons se présentent à des élections nationales avec leur programme et on mesurera la popularité de ce programme. Quand on voit le résultat de Dupont-Aignan (1,79 % des suffrages exprimés en 2012)!
    Pour l’instant, il n’y a que MLP même si, c’est vrai, il y a peu de chances qu’elle rassemble au 2e tour l’ensemble de l’électorat de “droite”. Sarlozy a pris l’habitude d’aller sur le terrain idéologique du FN au moment des élections pour s’empresser, sitôt élu, d’oublier ce qu’il avait promis.
    Il faut remonter à la source, quand Chirac avait organisé en 1986 le “cordon sanitaire” du RPR avec le FN. Et aucun programme rénové du FN, même vers la droite, ne fera sauter ce “cordon sanitaire” du politiquement correct. Car les électeurs ne sont plus patriotes et préfèrent voter pour le candidat européiste qui leur promet monts et merveilles.

  3. Il n’y aura aucune solution car aucun programme n’ose envisager les problèmes sous un autre angle que celui de l’économie.
    or cette vision a permis au dernier gouvernement de faire un holdup de 600 000 000 000 sans qu aucune justification ne soit demandée à ceux qui ont participé à cela.
    Si l’économie passe avant un minimum de morale cela continuera.
    Chômage
    Sdf
    misère
    Malnutrition
    Analphabetisme obligatoire exigée par reformes successives de l’enseignement
    Denaturation du mariage
    abandon des familles
    Decomposition des familles
    Commerce des nouveaux nés Gpa…
    A quoi vous attendez vous
    Le train du système roule vers l’enfer pour tous.
    Ce n’est pas un enfer au sens religieux seulement.

  4. Au-delà de ses qualités personnelles Marine LE PEN a le défaut de ne pas être un bon catalyseur : trop autoritaire, trop clivante.
    Elle cherche à se démarquer de son père mais conserve certaines de ses méthodes.
    Elle ne pourra aller plus loin sans s’ouvrir à d’autres personnalités et se créer des relais divers et variés, donc sans mettre de l’eau dans son vin.

  5. chevénement, sequin, le pen n’ont pas trouvé les clés du pouvoir ; est-ce sa faute?
    “sa furie égalitariste s’en méfie”; nous nous méfions de l’égalitarisme, de la parité!
    Marine par ces valeurs montre combien elle est du système, les français majoritairement de droite veulent des changements sur la base de la grandeur du pays, de son identité, de la méritocratie et de l’équité! L’égalitarisme PS les saoulent!

  6. Rassembler les NON recueillis au référendum de 2005 sur le TCE est une illusion. C’est trop ancien et c’était trop disparate.
    Marine LE PEN ne peut réussir une percée décisive sans montrer des signes d’ouverture à une partie des électorats UMP et UDI pour lesquels elle incarne encore le FN de son père, celui d’un extrémisme provocant.
    Louis ALIOT et Florian PHILIPPOT ne sont apparemment pas les hommes de la situation.

  7. Paul-Marie Coûteaux est très brillant, intéressant mais je ne partage pas du tout ses caprices politiques et son point de vue ici avec sa vision binaire gauche-droite, curieuse quand on connaît son itinéraire qui aurait pu le prémunir contre tout réflexe pavlovien.

  8. S’il n’y a plus ni gauche ni droite, il n’y a plus de possibilité de jouer l’une contre l’autre et inversement : il n’y a plus de place pour Paul-Marie Coûteaux ! C’est une question existentielle pour PMC.

  9. À vous lire, chers commentateurs, vous critiquez presque tous le côté donneur de leçon de PMC (que j’aime quand même) et vous avez raison.
    Ce que je ne comprends pas, c’est que, ayant critiqué PMC, vous vous comportiez ensuite comme lui en donnant des leçons et en vous montrant vous-même défaitistes.
    Le temps n’est plus aux pinaillages, aux querelles de clochers mais de savoir s’il y a encore ou non une chance de SAUVER LA FRANCE et, si elle existe, de la saisir !
    Assez des débats stériles ! Votez RBM au moins pour les deux grands rendez-vous électoraux à venir ou allez à la pêche. Et si vous avez une meilleure solution, comme ces millions de « Je-sais-tout », qui mène à autre chose qu’un résultat en-dessous de 1%, faites-le savoir…
    L’ennemi, c’est le diviseur et le diviseur, c’est le diable. Attendez-vous aux pires fourberies et attaques du bipartisme en place. Ce n’est pas la peine d’en rajouter.
    L’union des patriotes, des souverainistes, de ceux qui aiment la France, ses racines, sa culture, son art de vivre, qu’ils se disent de droite ou pas est la seule possibilité d’écarter les malfaisants qui ruinent notre pays et le mènent à la décadence depuis des décennies. Un beau discours au Panthéon n’y change rien : Ils restent les mêmes.
    La France est en train de crever, il est encore temps de la sauver, alors, de grâce, ne parlez pas du sexe des anges mais de l’unité, de l’union de ceux qui veulent empêcher que l’ultime injection létale ne soit effectuée : C’est peut-être notre dernière chance.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services