Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Il n’y a pas deux Coran

Le père Gallez refuse de distinguer le Coran "modéré" du Coran "islamique" et termine :

"C’est donc en vain que des musulmans, des chrétiens ou d’autres
cherchent (depuis des siècles) à sortir de l’impasse en mettant en
exergue telle sourate ou tel verset « gentil », c’est-à-dire en opposant
le Coran au Coran. Une autre démarche est nécessaire. Celle qui
part de la question : où est née l’idée que Dieu aurait chargé certains
« croyants » d’éradiquer le mal du monde ?"

Comme pour lui répondre, Charles-Henri d'Andigné
évoque l'ouvrage
Le Prix à payer, récit terrifiant de la conversion d'un Irakien au christianisme. :

« Tuez-le et jetez-le dans le Basel ! » C'est la mère de Mohamed qui hurle ainsi. Ivre de fureur, elle vient d'apprendre que son fils aîné s'est converti au christianisme. Elle enjoint ses fils de jeter leur frère dans un canal souterrain qui draine l’eau salée, de façon qu'il disparaisse à jamais, sans laisser de traces. Serions-nous au Moyen Âge? Non. Cette scène se passe en Irak, en 1997.[…] « Le prix à payer » est un livre terrible. On songe en le lisant à la
fameuse apostrophe de sainte Thérèse d'Avila : « Seigneur, pas
étonnant que vous ayez si peu d'amis, vue la façon dont vous
les traitez !
» C'est un témoignage de première main sur l'intolérance
qui règne dans les pays d'islam à l’égard des chrétiens, sur l'ignorance
abyssale où sont tenus les musulmans sur le christianisme
(les
chrétiens se réunissent le dimanche dans les églises pour se livrer à
des orgies, disait le père de Mohamed à ses enfants), sur la terreur qui
permet de maintenir une religion basée sur la soumission, la peur et le
respect des règles."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Merci pour le Moyen Âge ! Quand on parle de l’Islam ou des musulmans, il vaudrait mieux éviter d’employer des expressions comme “serions-nous au Moyen Âge” ou même l’adjectif devenu péjoratif “moyenâgeux” (ce qui oblige à dire médiéval à la place.) Je préférerais mieux retourner vivre au Moyen Âge que dans certains pays musulmans d’aujourd’hui(pour ne pas dire tous).

  2. Il n’y a qu’un Coran mais de très diverses interprétations.
    Ces interprétations sont faites par les chefs religieux des différentes confessions.
    L’un peut s’attarder sur l’Islam “de tolérance et de paix” tandis que l’autre prêche le Djihad. On trouve de tout dans le Coran et un paragraphe contredit l’autre.
    S’il n’y a qu’un Coran il y a une foultitude de Hadith.

  3. non il y a bien une interprétation commune. Le piège c’est de croire que l’islam est une sola scriptura. Les occidentaux veulent à tout prix croire à un islam soi disant modéré et font tout pour le défendre. Et c’est encore plus choquant quand ça vient de chrétiens.
    Le coran ne se lit pas n’importe comment et ne s’interprète pas n’importe comment.
    Les versets sur le jihad étant les derniers révélés, ils ont prééminence sur les premiers et abrogent ceux qui les contredisent. La doctrine de l’abrogation est une règle herméneutique.
    Ainsi de la Sourate 9 qui est en fait l’avant dernière sourate dans la “révélation” islamique et qui abroge bon nombre de prescriptions antérieurs.

  4. Je me permets de vous conseiller la lecture d’un livre : Jean-Mohammed-Abd-El-Jalil, témoin du Coran et de l’Évangile, paru aux éditions franciscaines en 2004. C’est la vie de ce marocain, né en 1904, et mort à Paris en 1979. Étudiant dans une famille catholique, en France, au début des années 1920, il vit une conversion foudroyante en rencontrant Jésus-Christ, à une messe de minuit où il avait accepté d’aller, par déférence envers la famille d’accueil.
    Le livre est écrit par le père Maurice Borrmans de l’Institut pontifical d’études arabes et islamiques et préfacé par le frère Joël Colombel, franciscain au Maroc.

  5. @Jean Theis
    “que ta parole soit oui-oui, non-non, le reste vient du démon”

  6. Coran? avez-vous lu la traduction du coran faite par un frère catholique (Frère Bruno Bonnet-Eymard), qui démontre scientifiquement que le coran n’est ni une révélé , ni inspiré? C’est édifiant!

  7. Merci aux néo-conservateurs yankees qui, avec leur intelligente guerre au laïcisme irakien, ont provoqué l’exode de plusieurs centaines de milliers de chrétiens d’Irak. Et les suppôts d’Al Qaïda qui s’en prennent aux “croisés” américains. Pauvres idiots.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services