Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

“Il n’y a aujourd’hui en France ni fascisme, ni résistance, ni ordre, ni courage”

Lu dans Le Point :

"Il paraît que les cons osent tout, et que c'est même à ça qu'on les reconnaît. Les élèves de Sciences Po qui ont entonné le Chant des partisans en hommage au défunt adolescent dont on parle sur toutes les antennes ont osé. Il paraît que la vieillesse est un naufrage. Pierre Bergé a coulé. L'indécence médiatique oblige à rompre le délai de décence qui suit la mort d'un homme.

On
ne sait par quel bout prendre l'hystérie collective qui agite les
médias depuis ce triste événement. Il y a, dans ce déferlement de
politiquement correct, une extraordinaire obscénité : la gauche Demorand
semble presque contente d'avoir enfin là quelque chose qui viendrait
valider trente ans de mensonge idéologique. Le journal Libération s'est une fois de plus ridiculisé, avec sa "mort d'un antifa" qui nous fait revenir à un certain 21 avril 2002 où France Inter se prenait pour Radio Londres.

À
part l'implacable réalité du crime, tout est faux là-dedans : les
étudiants de l'école la plus soumise qui soit à tous les dogmes se
prennent pour des résistants, des groupuscules de déséquilibrés mentaux
pour une menace fasciste, le ministre de l'Intérieur pour le gardien de
l'ordre, les éditorialistes pour de grands esprits courageux.

Il n'y a aujourd'hui en France
ni fascisme, ni résistance, ni ordre, ni courage. Ce militant avait
sans doute la funeste illusion d'atteindre la fièvre de la lutte
politique radicale, comme ses meurtriers. Mais que pouvaient-ils, chacun
avec leurs noirs desseins, face aux forces qui actionnent désormais le
destin des hommes et des peuples ? Rien. Le combat est ailleurs, et le
leur est d'arrière-garde – plus déplorable encore est son issue."

Partager cet article

18 commentaires

  1. Bravo, le Point a l’air de se réveiller à certaines réalités ces temps-ci ou tout au moins certains de ses contributeurs. Certainement pas BHL, le philosophe du politiquement correct et de la bien-pensance.

  2. Rare clairvoyance d’un journal comme Le Point qui, décidément, fait preuve ces temps-ci d’un courage et d’une honnêteté assez rares pour être signalés. A présent on aimerait bien qu’il nous désigne les “forces qui actionnent désormais le destin des hommes et des peuples”. Lorsque l’ennemi est clairement désigné, le combat peut vraiment commencer.

  3. Belkacem a déclaré “C’est la loi, elle doit être respectée par tous et a fortiori par les officiers d’état civil, les maires”.
    Comment peut-elle avoir le toupet d’affirmer cela quand la loi n’est appliquée au même moment ni par la police politique de Valls (non respectueuse des articles 432-4 et 432-7 du code pénal) ni par les magistrats du SM (non sanctionnés après le “mur des cons”) ?

  4. Normal : ce sont des…. Socialistes! Pas vrai les journaleux ?
    Ils sont comme vous : menteurs, désinformateurs, mensongers, manipulateurs… Bref, socialos !

  5. On peut certes critiquer, mais le courage, voire l’inconscience, était là. Il est intéressant de noter que les protagonistes de ce drame étaient tous deux végétariens, voire végétaliens. Hitler était végétarien… L’un, au moins, était engagé dans la “cause animale”. Le végarianisme ou le végétarisme les rapprochait (l’un anarchiste, l’autre hitlérien). Qu’on le veuille ou non, ils étaient tous deux idéologiquement frères (frères ennemis, mais frères). C’est triste de voir une jeunesse sombrer ainsi dans l’agressivité et l’inconscience. C’est leur éducation qui est en cause. Le national-socialisme et l’anarchisme sont tous deux des volontarismes (ce que n’est pas le catholicisme).
    L’un pesait 60 kg, l’autre 66 kg… en cause leurs régimes alimentaires commun ou du moins proches.

  6. “Pierre Bergé a coulé.”
    Mmmmh… Cette phrase aux sens multiples me laisse perplexe.

  7. bien triste pour leurs proches dans leur deux familles….Toutes deux perdantes…Idéologie sans conscience, conscience sans âme….ça finit en violence….
    Alors c’est sûr quand on est un média qui dénonce une violence inexistante dans des manif pour les vrais valeurs, on n’a même pas honte d’utiliser un décès dramatique pour faire encore monter la haine et la division dans ce pays….Et tenter de donner une légitimité à un gouvernement qui n’en a plus depuis longtemps et surtout ne se remet nullement en question…C’est vrai que quand on est dans la manipulation on n’est pas dans la compréhension de son pays et encore moins de ses symptômes! Comme ça si jamais cette catastrophe meurtrière avait pu servir à faire réfléchir les mentalités on est bien assuré de passer à côté….
    Si le Point s’en rend compte, tout n’est pas perdu…
    Question si le jeune extrémiste de droite avait périt dans cette rixe, qu’aurait dit ces assoiffés de scandale, qui les utilisent pour masquer leurs incompétences à gérer un mal-être sans repères?
    On ne peut s’ériger en rassembleur quand on est partisan et de partis-pris et là c’est si flagrant que s’en est indécent…

  8. article parfait et clairvoyant ;

  9. @ Denis Merlin,
    il ne faut pas tout confondre, il n’y a pas que les extrémistes qui sont végétariens ou végétaliens et ils ne le sont pas tous; à l’origine, c’est plutôt le fait d’ascètes religieux, surtout en Asie mais aussi en Occident; quand on vit en ermite, ce n’est pas tout le monde qui est capable de tuer un animal de ses mains et de faire couler son sang; les ascètes recherchent la vie simple pour élever leur esprit et la viande a toujours eu la réputation d’être un aliment riche. Par ailleurs, dans les religions asiatiques, le végétarisme peut être relié à des principes d’hygiène pour se préserver de maladies et aussi parce que les aliments que nous absorbons sont censés nous transmettre leurs propriétés, quand nous mangeons de la viande ou du poisson, nous nous incorporons donc l’agressivité, la colère, la souffrance et la peur de l’animal; ce n’est pas uniquement par respect et amour pour eux.
    D’autre part, j’ai lu que Clément Méric était petit, par conséquent, 60 kgs me paraît un poids convenable, surtout à 18 ans. Cet adolescent était très idéaliste, comme beaucoup et il a été victime de son caractère trop entier autant que du violent qui l’a tué. Il n’a malheureusement pas eu le temps d’évoluer pour se tempérer.
    Pour finir, je suis végétarienne depuis 6 ans, tout en mangeant des produits laitiers et des aliments contenant des oeufs, et je pèse presque 70 kgs pour 1m71,je n’ai pas maigri et je ne suis pas anémiée, tout est une histoire d’équilibre alimentaire. Par contre, les végétaliens sont maigres et anémiés. Je n’ai pas du tout envie de me battre, je n’aime pas la violence.

  10. Sur europe 1 les journalistes ont critiqué le récupérage de la gauche de cette affaire et les propos de B

  11. “Je vais te dire quelque chose, à toi, quelque chose que je sais seul, quelque chose d’effroyable: Etéocle, ce prix de vertu, ne valait pas plus cher que Polynice. Le bon fils avait essayé, lui aussi, de faire assassiner son père, le prince loyal avait décidé, lui aussi, de vendre Thèbes au plus offrant. Oui, crois-tu que c’est drôle? Cette trahison pour laquelle le corps de Polynice est en train de pourrir au soleil, j’ai la preuve maintenant qu’Etéocle, qui dort dans son tombeau de marbre, se préparait, lui aussi, à la commettre. C’est un hasard si Polynice a réussi son coup avant lui. Nous avions affaire à deux larrons en foire qui se trompaient l’un l’autre en nous trompant et qui se sont égorgés comme deux petits voyous qu’ils étaient pour un règlement de comptes… Seulement il s’est trouvé que j’ai eu besoin de faire un héros de l’un deux.”
    Les siècles passent, la politique ne change pas. Merci Anouilh!

  12. J’ai oublié de préciser qu’Einstein et Dostoïevski étaient végétariens, j’y tiens.

  13. @ Bécassine, madame ou mademoiselle,
    Faisons un peu de théorie des ensembles : l’ensemble végétariens ou végétaliens (Clément Méric était végétalien ou plus précisément antispéciste et Esteban “militant de la cause animale”) ne recouvre pas l’ensemble extrémistes (qui n’est pas constitué que de végétariens et végétaliens).
    Je sais que les moines du Barroux sont végétariens…
    Je ne confonds donc pas tout, j’ai seulement fait une remarque surtout sur leurs idéologies en partie commune (volontarisme, darwinisme et relativisme contestant sa place centrale à l’homme, s’opposant au réalisme). Je sais que des catholiques sont végétariens, mais pour d’autres raisons que l’antispécisme. Tuer des animaux pour les manger est une anomalie, je le sais, mais une anomalie qui fait partie de la condition humaine depuis le Déluge. Ne m’accusez donc pas ! Merci.

  14. Ne vous faites pas d’illusions, c’est parce que cette récupération était tellement outrancière et irrespectueuse, et surtout que l’opinion ne s’y laisse plus compter aussi facilement, que certains médias en fin stratège conservent un ton neutre.
    Le point censure à tour de bras toute pensée dissidente.

  15. J’ai emprunté pendant des années le même itinéraire qu’Anne Lorraine, tous les jours ouvrés – y compris une vingtaine de fois le dimanche à la même heure qu’elle. Je trouvais ce train plus tranquille que le RER qui allait dans la même direction.
    Il ne s’est rien passé, sauf que quasiment tous les jours un ou deux passagers dans le wagon n’avait pas de titre de transport, ni de papiers. Le contrôleur leur délivrait néanmoins un papier sur lequel il avait inscrit le nom et l’adresse donnée verbalement.
    Je ne comprends pas la critique que je devine sur le fait qu’Anne Lorraine ne se méfiait pas. Mais de nos jours, même la peur au ventre, on emprunte bus, trains et métros parce qu’il faut bien circuler pour travailler, se rencontrer, etc.
    Ce serait Sciences Po qui aurait incité cette jeune fille à prendre le train ? Ou je ne comprends rien, ou il y a une critique absurde, y compris de son père. Est- ce infamant d’avoir un poste à Paris ? Le Mali pour Tous ??
    Après le Mur des Cons, des critiques sur un métier (ce serait l’unique sot métier alors).

  16. Méric était un petit bourge en mal d’adrénaline !
    Il a voulu jouer comme un gamin avec ses petits soldats et se prendre pour quelqu’un alors qu’il n’était personne !
    Il n’avait ni la carrure, ni les épaules, ni l’éthique !
    Il a payé le prix fort de la connerie dans laquelle il s’est engagé.
    C’est triste, car bien éduqué, il aurait peut être été un jeune de valeur mais embrigadé par la merdiocratie, il a fait une erreur d’analyse fatale !
    C’est triste mais c’est ainsi !
    Qu’il repose désormais en paix !
    J’ai une pensée pour ses parents qui, écrasés de douleur doivent se remettre en cause !
    Prions également pour eux !

  17. Pendant que nos médias se focalisaient sur la mort malheureuse de Clément Meric, un nouveau meurtre à Marseille était vaguement évoqué. Le banditisme fait beaucoup moins réagir la classe politico médiatique que la pseudo menace fasciste. Quelques jours auparavant, un adeptes d’une religion de paix et d’amour s’en prenait à un de nos soldats, à l exemple d’un coreligionnaire britannique, mais attention : pas d’amalgames ! Par contre l’amalgame entre la manif pour tous et quelques brutes d’extrême droite, là on peut.
    La gauche continue de se faire peur et de jouer aux grands résistants face aux hordes de skins*qui sèment la terreur dans nos cités, brûlent les voitures et mitraillent la police, voire assassinent nos soldats et nos enfants.
    *Les racailles ont souvent les cheveux ras !

  18. J’ai appris par un de mes amis que le jeune Méric s’était mis à provoquer les gens du magasin de vêtement et qu’il a été sorti par les agents de sécurité. Il a continué la bagarre dans la rue et c’est là qu’il a trouvé la mort.
    Les agents de sécurité du magasin étaient excédés par les menaces du jeune homme et de ses comparses.
    Les skins étaient venus dans l’idée d’acheter des affaires et non de se battre. Méric les a provoqués et a fait une chûte mortelle qui serait accidentelle.
    A côté de cela, tous les jours il y a des morts anonymes et on n’en fait pas tout un plat. Accidents de la route, insécurité grandissante dans les banlieues ou les grandes villes, viols, kidnapping (je pense à la petite Fiona qui est peut-être décédée actuellement à la suite de coups donnés par son ravisseur), assassinats de commerçants, etc…
    Nos hommes politiques feraient mieux de balayer devant leurs portes avant de dire quoi que ce soit.
    L’incompétent Valls ne fait rien pour retrouver la petite Fiona (dont les parents sont sans doûte membres de la manifpourtous)… Des ordres d’en-haut ont été donnés pour que les recherches n’aboutissent pas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]