Il n’est pas bon d’attaquer le chef de l’Etat

B_3 Nicolas Sarkozy a déposé plainte aujourd’hui contre l’ancien directeur des Renseignements généraux Yves Bertrand, après la publication dans la presse d’extraits de ses carnets personnels. La plainte vise les chefs de dénonciation calomnieuse, de faux et d’usage, de recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée.

Les carnets d’Yves Bertrand, publiés dans Le Point, accusent à trois reprises Nicolas Sarkozy «d’avoir perçu 150.000 euros dans son cabinet». Couvrant une période 1998-2003, les agendas de l’ancien directeur central des RG entre 1992 à 2004 sont manuscrits et ont été saisis lors d’une perquisition dans le cadre de l’enquête judiciaire sur l’affaire Clearstream.

Michel Janva

Une réflexion au sujet de « Il n’est pas bon d’attaquer le chef de l’Etat »

  1. VD

    Comment peut-on attaquer quelqu’un en justice pour avoir retranscrit des “rumeurs” dans des carnets personnels et donc non destinés à être rendus publics ?
    Il semble que M. Bertrand n’ait rien fait pour que des notes personnelles se retrouvent sur la voie publique. On peut aussi se mettre à attaquer en justice tous ceux qui tiennent un journal intime délirant, si l’on part dans cette voie !
    Le métier de ce Monsieur consistait justement à être au courant d’un maximum de choses, il ne semble donc pas anormal qu’il ait pu emmagasiner toutes sortes d’informations, vraies ou fausses, pour faire un tri ultérieur.
    Le Président n’est certainement pas naïf au point de n’avoir pas envisagé qu’en tant qu’homme publique, les renseignements se soient intéressés à lui. Le contraire aurait été très anormal !
    Finalement on se demande un peu à quoi rime tout ce bruit : juste pour éliminer quelqu’un qui ne plaît pas ?

Laisser un commentaire