Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Il n’est pas bon d’attaquer le chef de l’Etat

B_3 Nicolas Sarkozy a déposé plainte aujourd’hui contre l’ancien directeur des Renseignements généraux Yves Bertrand, après la publication dans la presse d’extraits de ses carnets personnels. La plainte vise les chefs de dénonciation calomnieuse, de faux et d’usage, de recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée.

Les carnets d’Yves Bertrand, publiés dans Le Point, accusent à trois reprises Nicolas Sarkozy «d’avoir perçu 150.000 euros dans son cabinet». Couvrant une période 1998-2003, les agendas de l’ancien directeur central des RG entre 1992 à 2004 sont manuscrits et ont été saisis lors d’une perquisition dans le cadre de l’enquête judiciaire sur l’affaire Clearstream.

Michel Janva

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Comment peut-on attaquer quelqu’un en justice pour avoir retranscrit des “rumeurs” dans des carnets personnels et donc non destinés à être rendus publics ?
    Il semble que M. Bertrand n’ait rien fait pour que des notes personnelles se retrouvent sur la voie publique. On peut aussi se mettre à attaquer en justice tous ceux qui tiennent un journal intime délirant, si l’on part dans cette voie !
    Le métier de ce Monsieur consistait justement à être au courant d’un maximum de choses, il ne semble donc pas anormal qu’il ait pu emmagasiner toutes sortes d’informations, vraies ou fausses, pour faire un tri ultérieur.
    Le Président n’est certainement pas naïf au point de n’avoir pas envisagé qu’en tant qu’homme publique, les renseignements se soient intéressés à lui. Le contraire aurait été très anormal !
    Finalement on se demande un peu à quoi rime tout ce bruit : juste pour éliminer quelqu’un qui ne plaît pas ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services