Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“Il ne s’agit pas d’être dupes d’un discours électoral, mais de constater vers quelle direction il se tourne”

Analyse de Jeanne Smits dans Présent d'aujourd'hui :

"La campagne « à droite toute » de Nicolas Sarkozy lui coûte-t-elle des intentions de vote ? C’est ce que voudraient faire croire de nombreux médias, à commencer par L’Express qui dénonce son « effet contre-productif dans les sondages » et Le Point qui accuse carrément le président-candidat d’avoir choisi « la politique de la terre brûlée ». Et les sondages suivent les sondages, donnant – avec leur coutumière « précision » – Nicolas Sarkozy battu de 8, 9 ou 10 points, Hollande vainqueur avec 54, 54,5 ou 55 % des voix.

Hollande est décidément le candidat des médias.

Les mêmes médias ne posent pas une fois la question de savoir si la droitisation du discours de Nicolas Sarkozy, plutôt que le rejet, ne rencontre pas plutôt l’incrédulité des électeurs – car il est facile de le confronter à son bilan (…)

L’affolement est à la fois dicté par la peur de la défaite et par la persistance de l’idéologie qui empêche les adversaires de la gauche d’unir leurs forces. La droite parlementaire reste tétanisée à l’idée de reprendre ne serait-ce qu’une idée au FN (…)

Qu’on le veuille ou non, cette situation crée un nouveau piège pour la droite nationale et les électeurs soucieux de défendre les points non négociables, où Sarkozy représente un « moindre pire » que François Hollande qui cherchera rapidement à légaliser l’euthanasie et le mariage homosexuel, à rendre l’accès à la contraception gratuit et anonyme pour les mineures, et qui veut étendre et rembourser à 100 % l’avortement.

L’échec de Sarkozy sera instrumentalisé – la classe politique et les médias s’y emploient déjà – pour rejeter tout ce qui dans ses paroles vise à séduire la droite de conviction.

L’équipe de campagne de Sarkozy vient de prendre la peine – cela mérite d’être souligné – de répondre aux questions du groupe « Catholiques en campagne » qui ont interrogé tous les candidats sur les « points non négociables », l’identité, l’immigration, la laïcité. Le candidat Sarkozy y renouvelle ses appels du pied, son opposition à l’euthanasie, le rôle des parents dans l’éducation et leur droit de choisir l’école, va jusqu’à dire qu’il faut prévenir l’avortement « par un accompagnement des femmes enceintes afin que celles qui souhaitent mener leur grossesse à terme puissent le faire, même lorsqu’elles sont dans des situations familiales, économiques ou sociales difficiles ».

Il ne s’agit pas d’être dupes d’un discours électoral, mais de constater vers quelle direction il se tourne, alors que les promesses de François Hollande, volontaristes, vont dans la direction opposée. Il s’agit peut-être aussi de saisir la balle au bond, et de se réjouir de ce que des préoccupations données pour ringardes et dépassées aient acquis un véritable poids électoral."

Partager cet article

14 commentaires

  1. J’ai bien lu tous les commentaires pour ou contre le vote Sarkozy depuis le soir du premier tour. Il est clair que les arguments pour l’emportent largement. Les arguments contre sont souvent empreints de ressentiment, sentiment qui ne doit certainement pas avoir droit de cité dans un cas aussi grave que celui qui nous occupe.
    Pour moi, c’est clair, il faut voter sarkozy.

  2. il est intéressant de constater que lorsque MLP defend une telle ligne de conduite, elle ne recueille pas l’assentiment de jeanne smits. De qui se moque-t-elle ? La droite catholique serait-elle la plus bête du monde ?

  3. Si Jeanne Smits le dit…
    C est vrai qu on est loin du discours de Pie XII précédemment cité sur ce site

  4. “Et les sondages suivent les sondages, donnant – avec leur coutumière « précision » – Nicolas Sarkozy battu de 8, 9 ou 10 points, Hollande vainqueur avec 54, 54,5 ou 55 % des voix.”
    Précision qui au premier tour laissait prévoir à peu près 30% d’abstention et qui plaçait Mélenchon à 15% au moins, devant Marine Le Pen avec guère plus de 10 %, F. BAYROU ayant toutes ses chances d’être 4ème…

  5. Nicolas Pétain, Nicolas Laval, demain Nicolas Adolf!
    Morts de rire.
    Hodie mihi, cras tibi.
    et il ne fera pas un pas vers le FN? Suicidaire.
    Il ne lui restera qu’à fuir sur une île à guano avec Carla pour éviter la prison.
    Pauvre France!

  6. On oublie que le fond doctrinal du socialisme même réformiste est le marxisme( ce n’est pas moi qui le dit, c’est mr Fabius) matérialiste et athée,Poison- nauséabond- qui- nous- ramène- aux heures- les- plus sombres- de- l’Histoire.Il y a une opposition absolue entre cette philosophie et le christianisme.Votez marxiste, c’est renier Jésus-Christ.

  7. Et que pense Jeanne Smits de la réponse de son candidat précisément de la réponse la plus importante celle sur le respect de la vie?
    la trouve-telle conforme à la DSE ?

  8. Et Hollande qui appelle au barrage républicain contre le FN : http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/francois-hollande-parle-de-resistance-republicaine-27-04-2012-1456123_240.php
    Forcément, ce n’est pas un électorat susceptible de se tourner majoritairement vers lui.

  9. il s’agirait surtout avant que de refiler les clefs du sérails à quelques pourvoyeurs du gender du droit de tuer à tout âge ( IVG, Loi Léonetti)
    de ne pas se précipiter afin de contraindre ces gens-là à clarifier leur positionnement sur les fameux PNN , que d’aucuns semblent si pressés de brader.
    Les hommes de bonne volonté qui ontà présent une petite lucarne si rarement ouverte sur ces questions là feraient bien d’occuper le terrain plutôt que de dévoiler leur choix intime final quant au prétendu “choix de civilisation” qui pour l’instant dans les deux cas n’a plus grand chose de chrétienne et n’en aura assurément pas si les seïdes de la mort et du gender et de tant d’autres poisons se repointent à l’horizon que ce soit par la “droite ou par la “gauche”, selon le principe des vases communiquant occultes qui les réunissent en coulisse.

  10. Ne votons pas pour Sarkozy, qui n’a rien fait contre l’avortement.
    Mais ne nous plaignons pas lorsque Hollande le remboursera à 100% et mettra en place l’euthanasie.

  11. Voter Hollande, c’est voter pour un assassin vaniteux, dont l’orgueil le pousse à se voir déjà président.
    Avant de voter, regardez le film “Le cri muet de l’avortement” commandité par feu par le Dr Nathanson, avorteur repenti et converti après la vision de son film.
    Son commentaire :”L’avortement est un crime, plus jamais je ne ferai cela!”
    L’enfant à naître VOIT ou SENT la curette qui va le réduire en morceaux et ouvre la bouche comme pour pousser un cri…muet!
    Alors, monsieur Hollande, toujours d’accord de transformer le ventre des françaises en cimetière?
    Alors, Françaises, Français, toujours d’accord de mettre votre sort entre les mains d’un assassin d’enfants innocents, d’un assassin aussi de personnes en fin de vie qui promet de légiférer pour les zigouiller au plus vite?
    Voter Hollande c’est voter pour le crime organisé!
    Le docteur Nathanson avait à son actif 35.000 avortements.
    Il sait de quoi il parle. Il s’est d’ailleurs converti et est devenu un adversaire farouche de l’avortement.
    Hollande ne sait pas de quoi il parle, sinon il suivrait la leçon du Dr Nathanson.
    Quand on ne sait pas, surtout sur des sujets aussi graves, on se tait, faute d’être un escroc tourné en crapule!
    Et en ce qui concerne l’euthanasie, que Hollande nous montre le document qu’il a signé pour demander qu’on le zigouille à la fin de sa vie (qui peut-être très proche).
    Beaucoup, après un accident et un coma de courte durée dont ils sont sortis ont déchiré leur demande d’euthanasie, poussé par une peur rétrospective et salutaire!
    Mais là non plus Hollande ne sait RIEN, car beaucoup de personnes dans le coma en sortent et il est prouvé scientifiquement que dans le coma le cerveau répond aux questions qu’on lui pose. Preuve par Résonance magnétique nucléaire.
    Vous n’auriez pas voté pour Adolf Hitler, ni pour Staline, alors votez contre Hollande et choisissez le moindre des pires. C’est la voie de la raison!

  12. Faut il tout attendre des élections ? Gardons l’espérance et les pieds sur terre, restons unis, quel que soit notre choix et le résultat, il faudra se mobiliser pour le deuxième round des législatives.
    Mathilde Berger

  13. Bernard S alors, on vote blanc? Même si vote blanc= Hollande?

  14. De 2 maux il faut savoir choisir le moindre dans l’ intérêt de la France !
    Pour moi se sera Sarko malgré tout ce que je peux lui reprocher ……….
    Pour information , je peux dire qu’ à 66 ans à part pour Charles de Gaulle j’ai toujours voté contre un candidat et ses dangers et jamais par réelle adhésion au programme d’un candidat ……..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services