Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

«Il ne faut pas laisser les couturiers homosexuels habiller les femmes, car ils vont les transformer en prostituées.»

Le réalisateur Pascal Thomas réagit à l'impudeur croissante des femmes lors de la montée des marches au festival de Cannes :

"Gabrielle Chanel l'avait bien prédit lorsqu'à l'époque, elle déclarait: «Il ne faut pas laisser les couturiers homosexuels habiller les femmes, car ils vont les transformer en prostituées.» On a aujourd'hui une illustration parfaite de la prophétie. Regardez l'allure qu'on leur donne, à ces malheureuses en fourreau qui laissent dépasser leurs jambes de façon ridicule et leur poitrine de tous les côtés. Je trouve cela humiliant. Les hommes ne montent pas les marches en slip moulant, pourquoi les femmes devraient le faire habillées de cette manière ?"

Partager cet article

20 commentaires

  1. L’homosexuel bien connu avait transformé les femmes
    En homme dans les années 70…….

  2. Personnellement, comme ce sont des cruches qui grimpent les marches du festival de Cannes, je m’en moque totalement.
    A elles de ne pas se laisser instrumentaliser.
    Elles sont parfaitement consentantes et volontaires du traitement qui leur est réservé.

  3. Je connais bcp d’homos qui apprécient les femmes aux formes généreuses pour ma part.
    De plus les femmes se « laissent »-elles habiller? N’ont-elles pas leur mot à dire?

  4. Mais les comédiennes sont déjà des prostituées pour la plupart. Le cinéma diffuse le vice à 90%, si ce n’est plus.

  5. On n’est pas obligé d’acheter des robes indécentes. Ces belles femmes se prêtent à un concours de beauté vulgaire et provoquant. Elles sont souvent narcissiques et elles exhibent leurs attributs sexuels comme des trophées. Elles sont en compétition permanente entre elles, ce qui est épuisant, elles ne connaissent pas la paix. Elles recherchent la gloire fugitive des roses qui ne durent qu’un printemps. Intérieurement, elles souffrent d’un vide affectif et sont souvent immatures, et parfois déséquilibrées.
    Avec la maturité et la vieillesse, certaines trouvent l’équilibre intérieur et la sérénité, comme B.Bardot, à condition de sortir de ce milieu artificiel et corrompu par l’argent et le sexe.

  6. Comment un homme qui n’aime pas les femmes peut-il pour elles aimer ce qui est beau?
    Comment une femme peut elle penser qu’un homme qui ne saurait l’aimer peut vouloir la rendre belle?
    Belle elle est nécessairement une rivale.
    Et certains parlent d’égalité de parité. ..
    Continuez

  7. @LB
    « mais les comédiennes sont déjà des prostituées »
    !!!
    N’importe quoi. Laissez leur au moins le bénéfice du doute…
    Certes il est difficile dans ce métier de garder son équilibre, mais ce n’est pas une raison pour que vous tombiez dans la diffamation.

  8. Elles sont demandeuses et nullement victimes et en rajoutent au besoin pour relancer le tam tam médiatique autour de leur petite personne, et montrer ses fesses ça marche !!! pauvre France, pauvre cinéma.
    Si l’on veut être cynique ce sont les « hommes » qu’il faut plaindre dans ce milieu, on ne leur propose rien d’équivalent, seules les femmes peuvent être traitées en potiches aguicheuses, effectivement par esprit d’égalité entre les sexes nous verrons sans doute bientôt des tenues plus vendeuses médiatiquement chez ces messieurs du schowbiz, plutôt que ce sempiternel « smoking » qui fait que valls est confondu avec le serveur du bar.

  9. @ Sandrine,
    Sans tomber dans la généralisation qui est toujours abusive, il faut bien avouer que le métier des comédienne relève plus de la prostitution que d’autre chose : le talent est secondaire souvent…
    Il en va de même pour les modèles…

  10. Oui stephe, toutes les femmes qui vont à Cannes et y montent les marches ne sont pas habillées comme des prostituées, il y en a qui sont bien habillé sans que ce soit aguicheur.
    S’habiller de manière à attirer le regard d’hommes libidineux (ou de femmes depuis la libération – officiel – des mœurs, au moins avant cela ce faisait discrètement) c’est comme le papier attrape-mouche, n’importe quoi s’y colle.

  11. @ Sandrine
    Mais qui force ces chastes et modestes femmes à porter de telles tenues ?

  12. Pascal Thomas, un réalisateur qu’on ne verra pas sur le plateau de canal+ …

  13. @ Sandrine,
    Vous ne pouvez nier que la plupart des films ont des scènes de « lit » qui n’apportent rien à l’histoire, donc je dis comme L.B que beaucoup de comédiennes, si elles ne sont pas des prostituées avérées, elles se comportent comme telles car elles acceptent des scènes pornos qu’elles pourraient négocier ou ne pas accepter. Vendre son image pour réussir cela est bien une forme de prostitution.
    @ Philomène
    « On n’est pas obligé d’acheter des robes indécentes »…
    Je suis d’accord avec vous mais lorsque vous voulez vous habiller la mode est telle que même le prêt à porter ne vous en laisse pas le choix. Je connais des femmes qui sont obligées de rechercher longtemps pour s’habiller, parfois revenir à la bonne couturière.
    Quant au jeunes, je constate qu’on les « formate » dès leur jeunesse et les petites fillettes qui grandissent vite maintenant ne trouvent que des modes bien impudiques dès qu’elles veulent s’habiller en fille. Si elles portent souvent le jean c’est souvent pour remédier à cela. Ma petite voisine préfère la tenue robe mais dans les magasins spécial jeunes, les hauts sont très décolletés et les robes sont presqu’à mi-cuisse.
    La mode actuelle est bien un agent de modification du comportement et il est dommage qu’elle tombe dans les mains des hommes QUI VOIENT EN LA FEMME QUE DES POUPEES A VETIR.

  14. La réflexion est intéressante, mais non étayée. Je ne crois pas qu’Yves Saint-Laurent ait transformé les femmes en prostituées.
    Par ailleurs, il faudra m’expliquer le mécanisme psychologique par lequel un couturier homosexuel serait incité à affubler les femmes de tenues indécentes. Il me semble qu’à tout prendre, ce serait plutôt un couturier, hum… normal, qui aurait la motivation pour ce faire.
    Ce que je remarque, pour ma part, non pas à Cannes mais dans les défilés et les photos de mode, c’est la surprenante propension de la profession à choisir des mannequins de plus en plus laids. Ce qui est certes cohérent avec la prévalence des couturiers masculins homosexuels, mais on remarquera que le milieu du mannequinat et des magazines de mode influents est tout de même très largement féminin.
    Je ne crois pas que cette indécence de plus en plus ouverte dans le milieu des célébrités (et cette laideur, car ces femmes sont de plus en plus laides et leur tenues aussi), ait quoi que ce soit à voir avec la traditionnelle sur-représentation des homosexuels dans le milieu de la mode.
    Je crois qu’elle a tout à voir avec l’époque. Les hommes (et les femmes) qui font le succès de ces célébrités, ceux qui se jettent sur les magazines, les émissions de télévision, les photos sur Internet, ne sont pas, il me semble, particulièrement homosexuels.

  15. La mode masculine aussi a évolué avec des vestes de moins en moins longues et de plus en plus près du corps…

  16. @Em, LB, pk
    Non, je ne supporte pas que vous généralisiez.
    Il y a des comédiennes qui font leur boulot dans le silence et le génie, sans tomber dans les comportements (fréquents c’est vrai) que vous décrivez. Donc ne généralisez pas.
    Dans ma famille et mes amies il y a eu et il y a encore des comédiennes amatrices quasi professionnelles qui n’ont jamais donné dans ces travers. Chez les comédiennes de métier aussi il y a des personnes qui se respectent.
    Vous me faites penser à cette personne qui me soutenait que toutes les secrétaires finissaient dans le lit de leur patron…
    Un peu facile de critiquer toujours les femmes et de leur faire porter la responsabilité de tout…
    Ceci dit je conviens tout à fait qu’il est difficile de s’habiller correctement de nos jours pour une femme, les chemisiers sont parfois trop transparents pour être mis, les pantalons taille basse nous obligent à des contorsions et des stratagèmes imbéciles, et que dire des jupes trop courtes…(ah que je regrette la mode vestimentaire 1900, belle mais si peu pratique…)
    Quant au festival de Cannes, la montée des marches tourne souvent au scandale.
    Mais rien ne vous permet de généraliser.

  17. Rien ne nous oblige non plus à regarder le festival de Cannes à la télé ! Il n’est tout de même pas aussi envahissant que les Jeux Olympiques qui, eux, squattaient tous les médias jour et nuit.
    Pourvu que les prochains ne se déroulent pas en France…

  18. @LB
    Lorsque vous demandez « mais qui force ces chastes et modestes femmes à porter de telles tenues? ». C’est simple, les responsables du festival. J’ai lu dans un journal suisse qu’on avait interdit l’accès au festival aux femmes portant des chaussures plates, sans talons hauts(alors que n’importe quel orthopédiste pourrait dire que les talons hauts sont cause de déformations osseuses). Donc c’est simple; Si elles n’ont pas un look de grue, elles n’entrent pas!

  19. @ Sandrine,
    Ne vous fâchez pas, on généralise selon notre vécu. C’est aussi une façon de parler. Bien sûr, toutes les comédiennes ne tournent pas des scènes osées mais dans ma génération après 68, je suis désolée, il y en a une clique qui se sont fait connaître en tournant presque nue des histoires très immorales ; depuis elles ont compris qu’il valait mieux avoir du talent, maintenant elles jouent les femmes mûres !
    Vous avez des exemples de comédiennes dans votre famille, moi c’est avec les secrétaires. Ma cousine vient encore de quitter un poste pour cette raison, cela fait la 3ème fois dans sa carrière, je peux vous dire qu’elle généralise sur les patrons !!!

  20. Chère Sandrine,
    La « généralisation » permet aussi d’énoncer la loi de la gravitation universelle et assurer la bonne cuisson des œufs à la coque.
    Le principe de Paréto et l’analyse statistique conduisent aussi à considérer comme référence le « groupe représentatif » le plus important, parfois même majoritaire.
    Nous voyons, hélas, ce qui est visible, même si « l’essentiel est invisible aux yeux ».
    Chers acteurs et réalisateurs chrétiens,
    Témoignez !
    De Cheyenne Caron à Michael Lonsdale, de Dean Wright à Eva Longoria, les exemples ne manquent pas dans un monde difficile où les pressions succèdent aux tentations de toutes sortes.
    Quand je vois les scènes de théâtre imposées à ma fille de 12 ans pour son examen de Conservatoire de Théâtre, je sens que le mal s’introduit insidieusement pour corrompre les esprits : être acteur, faire du théâtre, ce ne doit pas être forcément trahir ses valeurs et ses modes de vie en jouant des personnages qui vous sont détestables…
    Pas sûr qu’elle puisse longtemps, sans dégâts, poursuivre cette expérience.

Publier une réponse