Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Il faut se préparer à la fin de la Belgique

B C'est ce qu'a déclaré Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique dans le gouvernement qui gère les affaires courantes, membre du parti socialiste francophone, alors que le royaume qui préside actuellement l'Union européenne est paralysé par des désaccords irréconciliables entre wallons et flamands.

"Espérons d'abord que ça n'arrive pas parce qu'en cas de scission, ce sont les populations les plus fragiles qui en paieront le prix le plus lourd. D'un autre côté, on ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, c'est un voeu. Donc, oui, il faut se préparer à la fin de la Belgique. Sans quoi on risque d'être les dindons de la farce".

Le roi des Belges Albert II a annoncé samedi soir la désignation de deux médiateurs, les présidents de la Chambre des députés et du Sénat, un francophone et un flamand, pour tenter de relancer les négociations visant à former un gouvernement et surmonter ainsi la crise politique.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Imaginons qui restera sur le carreau, comme le suggère cette dame, dans l’hypothèse de la partition évoquée!
    Cette explosion annoncée parce que préparée et voulue, non pas tant par les gens que par le terrible système qui gouverne, est de fort mauvaise augure pour les autres pays européens…
    Ah! quand Louis XI voulait joindre cette province au royaume…

  2. Danger !? Souvenons nous de l’ex Yougoslavie. Et là, nous sommes à coté.

  3. La Belgique n’a en fait, jamais existée. Même si ce pays a été formé en 1830, les deux communautés n’ont jamais été liées, le roi des Belges n’est que la vitrine de cette pseudo union. En aucun cas la France devrait hériter de la Wallonie, c’est une région pauvre et assistée socialement. Cela ne renforcerait que le populisme et le socialisme. Il n’est donc pas dans l’intérêt de la France de “recevoir” les wallons.
    Cependant, on peut espérer que la chute de la Belgique engendre le déclin de l’Union européenne, car souvent la Belgique a été citée comme modèle de vivre ensemble, si le pays s’effondre, c’est donc le modèle de l’union européenne qui s’effondre.

  4. La Wallonie est historiquement liée à la France, puisque lorsque César parlait des Belges, le peuple gaulois le plus brave, il parlait des tribus belges situées dans l’actuel Nord de la France, mais qui débordaient largement sur l’actuelle Belgique.

  5. En théorie la Wallonie pourrait très bien s’intégrer à la France, puisqu’elle fut une partie des possessions bourguignonnes ; sa toponymie, et beaucoup de ses patronymes, sont semblables à ceux des Ardennes française, d’une partie nord de la Bourgogne, de la Franche-Comté et de la Lorraine. C’est ce que voulait TALLEYRAND et que les Anglais empêchèrent en imposant un prince allemand comme roi au lieu d’un fils de Louis-Philippe, qui comme compensation, maria une de ses filles au premier roi des Belges.
    Le seul obstacle serait que nous hériterions de leurs très nombreux immigrés, de leur système d’assistanat social, de la corruption, du poids encore plus important qu’en France de l’équivalent belge de ”notre” Grand Orient, d’organisations anti racistes et pro islamiques à côté desquelles les nôtres sont modérées.
    La Wallonie serait donc pour la France un cadeau empoisonné. Le mieux serait que les Wallons, comme les Slovaques ou les Slovènes, deviennent un pays à part entière, et qu’ils règlent seuls leurs problèmes. Car si les Flamands ne veulent plus payer pour leur socialisme et leur immigrationnisme, pourquoi devrions-nous prendre le relais et entretenir sur nos comptes sociaux les Nords-Africains ”wallons” ?

  6. Alors que Saint Ghislain protège la Belgique, puis qu’il est l’un des évèques évangélisateurs de la Belgique.
    Actuellement c’est vrai que le pays à un crétin comme roi, il ne vaut pas son défunt frère Le Roy Baudoin et son Epouse La Reine Fabiola qui ont toujours tous fait pour s’opposer à l’avortement, comble de malheurs ils sont morts sans héritier digne de ce nom.Pour reépondre au sujet de la famille royale franchement il valait mieux un prince de Saxe-Cobourg qu’un descendant du régicide.
    Vive la Belgique Une et Sainte au modèle de la France des anciens temps

  7. Je ne sais pas d’où vient la carte mais elle contient une erreur.
    Autour de Bruxelles, sur fond bleu, on voit Vlaams flamand. Cela devrait être Brabant flamand ou Vlaams Brabant.

  8. la Wallonie s’est complètement abandonnée à l’Europe et au mondialisme en abandonnant son industrie et ses services aux capitaux internationaux principalement “francais”.
    Les métaux non ferreux , le pétrole Fina à total, les centrales nucléaires à Suez, la banque Dexia à la BNP.
    Une mise à la ferraille de pans entiers de l’économie.
    Adieu Wallons qui ne rêvent que d’être fonctionnaire de L’Europe.

  9. Ce qu’oublie de dire la funeste Onckelinx, c’est qu’elle et son parti sont responsables de l’état de la Wallonie et de l’exaspération des flamands. En d’autres temps, elle serait passible du peleton pour haute trahison.

  10. J’ai vécu 15 ans en Belgique avant de revenir en France. J’ai cotoyé des Flamands et des flamingants, les premiers sont des gens très accueillants et qui viennent régulièrement en France pour les vacances ou rencontrer des amis (ils parlent souvent le français et se félicitent de maîtriser une langue internationale), les autres sont des individus bornés qui, sous pretexte de prospérité économique supérieure considèrent leurs compatriotes du sud comme des assistés. Que doit faire la Wallonie ? Doit-elle demander l’intégration à la République française ? Personnellement je pense que non. J’aime beaucoup nos frères wallons mais la France a-t-elle les moyens financiers pour accueillir 400.000 chômeurs supplémentaires ? La RFA en son temps a pu absorber la désastreuse RDA, ça lui a coûté très cher mais elle a réussi. Alors que faire ? C’est un dilemme, de plus il n’est pas sûr que les Wallons souhaitent ce rattachement. Un sondage a souligné que les Français sont tout à fait disposés à accueillir leurs frères francophones ( plus de 60%…et près de 80% dans les départements frontaliers). Maintenant grâce à la régionalisation de l’Europe chaque contrée peut vivre en parfaite autonomie comme la Slovénie, Malte, Chypre, la Slovaquie …etc… Alors pourquoi pas la Wallonie ? Si une décision devait être prise il faudrait qu’elle le soit sous forme de référendum… à suivre…

  11. Outre les grands inconvénients énoncés ci-dessus au sujet de la Wallonie, l’esprit nationaliste Français gagnerait,je pense, à intégrer la Wallonie à la France.Aussi, il me semble qu’il serait funeste pour l’ensemble des nations d’Europe,de laisser la Wallonie prendre seule son indépendance,car bien des provinces en Europe ont cet objectif:la Corse, le Bretagne, le Pays Basque,la Catalogne,la Savoie avec son mouvement savoisien qui veut réaliser la grande Savoie aux dépens de la France bien sûr mais aussi au détriment de la Suisse en annexant les cantons de Genève et du Valais et de l’Italie en annexant le Piémont, l’Occitanie qui exalte le mythe du passé cathare,la Provence, etc…une telle indépendance créerait un précédent énorme pour encourager l’émancipation de ces provinces et aboutirait inéluctablement à l’éclatement des vieilles nations d’Europe avec des guerres civiles et des haines anciennes réveillées, à l’instar du démantèlement de la Yougoslavie.Il vaut mieux alors conserver la Belgique dans sa forme actuelle que d’ébranler ce qui existe dans son imperfection.Mais si la Belgique éclate malgré tout,je considère comme un devoir moral grave l’accueil de la Wallonie par la France, ainsi cette dernière ne doit pas se dérober et assumer pleinement ce projet;d’ailleurs n’est-ce pas historiquement ce qui aurait dû se passer en 1830 ou encore au XVIIe siècle si l’Angleterre ne nous avez pas contraints à renoncer à l’annexion de cette région en faisant signer à Louis XIV le traité d’Utrecht? L’Allemagne fédérale malgré des réticences n’a pas répudié les régions de l’est qui lui avait été confisquée aux accords de Yalta.L’honneur exige que la France pareillement, ne doit pas répudier la Wallonie, si elle désire s’y associer.L’esprit du traité de Maastricht considère que les nations ont fait leur temps, et encourage la formation de super-régions se chevauchant entre deux pays en cherchant à construire une Europe mondialiste.L’éclatement de la Belgique et la création de deux états, si c’est possible,favorise ce projet, et il faut à tous prix le rejeter, sinon ce sera la disparition définitive de ce qui reste de nos identités nationales.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services