Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Il faut revenir à une économie de bon sens

D'Alain Dumait dans Les 4 Vérités :

"Nous pensons, pour notre part, que les dérives du système financier sont inhérentes à ce système même. Les subprimes sont inséparables d’une politique dite « de logement social ». Les produits dérivés sont le fruit, non pas tant de l’imagination de banquiers fous, mais plutôt du mythe selon lequel les dettes favoriseraient la consommation, qui tirerait la croissance. Certes, ces banquiers ont dit avoir trouvé le moyen – avec ces « dérivés » – d’éliminer le risque. Je ne suis pas sûr qu’ils le croyaient vraiment. Mais, au départ, il y a cette croyance mortifère selon laquelle la dette pourrait avoir des vertus. Croyance toujours à l’oeuvre quand la BCE abaisse des taux d’intérêt. Comme si des taux d’intérêt bas favorisaient l’activité… Et les banques centrales semblent toujours convaincues que le laxisme monétaire peut constituer une réponse à la crise, qui en est pourtant le fruit… Il ne faut pas attendre de cette ploutocratie qu’elle se réforme. Seul le mur des réalités, contre lequel elle va bientôt se briser, l’obligera, peut-être, à reconnaître ses erreurs, qui sont d’abord morales et philosophiques. L’oligarchie reconnaîtra peut-être ses erreurs quand son système se sera effondré. Et ce n’est même pas sûr ! Car ce système constructiviste ne peut ni être maîtrisé ni être réformé à moitié.

Il faut revenir à une économie de bon sens. Avec une monnaie stable – non manipulable par les États et leurs politiciens –, comme ce serait le cas, universellement, avec la référence restaurée à l’or. Avec des investissements financés essentiellement par de l’épargne préalable. Avec des taux d’intérêt sincères. Et un système bancaire et financier en conséquence réduit des 9 dixièmes, le financement par l’épargne demandant beaucoup moins de services que celui qui s’appuie sur la dette et la création monétaire ex nihilo. Un tel système, applicable à l’échelle du monde, serait, aussi, pur de tout impérialisme, aussi bien américain que chinois. Certains diront que la discipline imposée par une monnaie métallique ne serait pas supportable. C’est pourtant ça, ou le laxisme, qui va finir bientôt. Dramatiquement."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Le bon vieil adage “qui paie ses dettes s’enrichit”, devrait peut-être être médité…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services