Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Il faut renier nos racines pour cesser de se faire agresser…

Lu sur Itinerarium cet exemple de dhimmitude à la française :

"Le professeur violemment agressé par un
de ses élèves d’origine marocaine (Marouane) au lycée Trégey de
Bordeaux-Bastide a été interviewé par des journalistes du Nouvel Observateur. Il accuse la laïcité à la française, et une civilisation trop catholique… Que dire de plus ?

Christophe Varagnac, qui se définit
comme « libre penseur », loin de mettre en cause les problèmes créés par
la présence d’une immigration de masse, rejette au contraire la faute
sur l’identité française
: « Ce dont on doit débattre, c’est la
manière dont on applique la laïcité en tenant compte des évolutions
contemporaines. Or on applique en France la « catholaïcité », pas la
laïcité. Il n’y a qu’à voir le calendrier de l’Education nationale
calqué sur les fêtes chrétiennes. Je ne vois pas non plus pourquoi on
met des sapins de Noël dans les établissements scolaires
»."

Partager cet article

18 commentaires

  1. encore un qui n’a rien compris, à mon avis il devrait aller faire un petit tour en Irak ou Iran ou ailleurs. Et puis s’il n’a pas compris c’est la religion catholique qui a façonné la France, qu’il le veuille ou non. Personne l’empêche d’aller à la mosquée. Avec ce genre de penseur, l’éducation soviétique oh pardon nationale n’est pas prête à disparaître

  2. Voilà l’exemple d’un bon petit soldat qui doit voter à gauche comme la majorité des professeurs gauchistes qui aiment tant les enfants d’immigrés…

  3. Lire également l’article de Caroline Parmentier dans Présent de ce samedi :
    “C’est un peu Mourir d’aimer que nous joue le professeur tabassé de Bordeaux : “il ne m’a pas cassé la gueule, mais il m’a brisé le coeur”, déclare l’enseignant à propos de l’élève qui l’a roué de coups…”
    On dit que le ridicule ne tue pas; cette affirmation risque bientôt d’appartenir au passé.

  4. Mais même en les reniant ses racines, le “petit” prof. il en recevra plein la tête, à la prochaine lubie de ses élèves, qui risquent d’ailleurs si peu en se comportant ainsi.Un jour peut-être on lui demandera de se mettre à quatre pattes et de japper…pour montrer sa bonne volonté.
    Il n’a pas compris et est toujours dans son idéologie. C’est peut-être encore, le malheureux, ce qui lui permet de pointer tous les jours dans son lycée. L’arroseur arrosé qui en redemande.
    C’est triste, malheureusement il n’est pas un cas isolé. Et il y en aura toujours plus. Puisque ceux qui veulent relever la tête sont désavoués même au plus haut niveau et dans tous les métiers…

  5. Mais qu’il voyage un peu cet pour voir le monde et ce qui l’attend.

  6. Il faut que les Français aient froid, qu’ils aient faim, qu’ils aient peur, qu’ils en prennent plein la gueule. C’est à ce prix là qu’ils réagiront ! Le destin des nations se forge dans l’adversité.

  7. @ chouan
    Moi, je pense qu’il a parfaitement compris et qu’il est prêt a tout subir, pour peu que la catholicité en pâtisse…

  8. Je trouve ça toujours amusant cet confusion entre le noël chrétien qui célèbre la naissance de Jésus-Christ, et le noël de papa noël qui célèbre le consumérisme compulsif.

  9. Tous les profs dans l’EN ne sont pas des rouges. Ils ne sont certes pas majoritaires mais leur présence est réelle. A leur manière, il résiste à l’oppression idéologique, dans l’intérêt des élèves. En ce qui me concerne, je me considère en poste avancé en territoire ennemi. Mais il m’est impossible d’abandonner les élèves à l’endoctrinement socialo-islamo-écolo-mondialo-jacobino-européo-soviético-communiste.

  10. Dénier la réalité permet aux gauchistes de garder leur équilibre, c’est de la perversion, de la mauvaise foi, ils ne veulent pas se remettre en question.

  11. En gros, ce monsieur nous explique que c’est à cause du catholicisme qu’il s’est faite rouer de coups par un musulman.
    Il y en a qui n’ont pas honte de l’absurdité…

  12. Encore un qui a bien assimilé le slogan “besser rot als tot”: c’est juste la couleur qui change.

  13. C’est la faute aux cathos, comme d’habitude. En plus, cet abruti s’appelle Christophe.

  14. Après avoir lu de tels insanités de la part de ce lamentable drôle je me dis que dans cette agression le vrai voyou n’était peut-être pas celui que l’on croyait au départ.

  15. Cas typique du syndrome de stockholm.C’est dingue.C’est presque à en pleurer !

  16. Il a compris. Il sera barbu et salafiste-musulman laïc.

  17. Il s’agit d’un “libre penseur”. Ce n’est guère une formule usitée de nos jours.
    Il faut se souvenir de ce que ce qualificatif signifiait du temps où il a été inventé : en gros: est bien ce qui est mal et inversement.

  18. L’homme à abattre, c’est le catholique.
    Il n’y a qu’à ce souvenir de ce déclarait le maire de Strasbourg : «Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson par respect pour la laïcité»
    Ce qui lui a valu : «grand prix AGRIF 2011 de l’Allahicité».
    Deux solutions :
    1- c’est de la complicité. Un combat d’arrière garde contre le catholiscime en s’appuyant sur l’islam.
    2- C’est de la peur. C’est que la religion d’amour et de paix est capable de tout mettre à feu et à sang. Donc, le prof. pousse la poussière sous le tapis en espèrant que la situation ne s’envenime pas et que, personnellement, il passera à travers les gouttes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]