Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

Il faut que le législateur cesse de favoriser le divorce

Dominique Marcilhacy, porte-parle de l'Union des Familles en Europe est interrogée dans Valeurs actuelles sur le divorce :

D "On est en face d’un énorme problème de société, chacun le sait, mais jusqu’à présent personne ou presque n’était allé poser la question aux principaux intéressés : les enfants. Ce qui nous a frappés, c’est l’intensité de leur souffrance, trop souvent sous-estimée. 88 % disent que le divorce de leurs parents a eu des conséquences importantes sur leur personnalité : difficultés à accorder leur confiance aux autres, manque d’assurance, peur d’être abandonné… Et 38 % de ces enfants, devenus adultes, estiment que le divorce de leurs parents aurait pu être évité. Or l’idée s’est répandue dans la société que le divorce est la seule solution aux difficultés d’un couple. On a complètement abandonné l’idée de conciliation… […]

Le divorce s’est banalisé. Depuis 2002, il est devenu extraordinairement facile : il suffit qu’un couple soit séparé depuis deux ans pour qu’un juge prononce le divorce, sans que les personnes concernées aient à donner de motifs – ce qui n’était pas le cas auparavant. Le législateur a tout fait pour lever les obstacles au divorce et déculpabiliser les couples qui se séparent. […] Le législateur a beaucoup allégé les procédures. Il faut qu’il cesse de favoriser le divorce. Quant aux  juges aux affaires familiales, ils doivent «oser» la conciliation, comme la loi le leur demande. Cette pratique est délaissée car on la tient pour inutile. C’est une erreur. Les médias aussi ont un rôle à jouer : il faut cesser de laisser croire que le divorce rend les enfants heureux."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Oui, le divorce est une véritable catastrophe pour les enfants. Sans m’étendre sur mon expérience personnelle je peux vous assurer qu’en tant qu’enfants de divorcés on ne rentre pas dans la vie d’adulte avec les mêmes bagages d’un enfant qui a vécu au sein d’un foyer uni.
    La famille c’est aussi l’histoire de tous, les parents, les frères, les soeurs…de ceux qui veulent divorcer. Ils ont aussi leur rôle de conciliateur à jouer on ne peut impunément laisser sacrifier des enfants et fermer les yeux. La conciliation c’est crucial, parfois il ne suffit pas de grand chose pour éviter beaucoup de mal à venir.

  2. Bonjour,
    je ne comprendrais jamais pourquoi vous défendez le mariage ou le divorce civil. Il est absurde que l’Etat s’occupe de la vie privée des gens.
    Que vous défendiez le mariage religieux avec ses valeurs contre le mariage civil qui n’a plus de valeurs, je le comprend facilement.
    mais savez-vous ce qu’est qu’un divorce???
    Ce n’est qu’une escroquerie en bande organisée !!!
    Il suffit que mâdame dise devant moi, “je suis d’accord pour nous séparer” et devant le juge “il nous abandonné” ainsi que des clichés genre “il m’a volé !!! il m’a trompé !!! il a fait des attouchements sur les enfants !!! …
    pour que les juges condamne monsieur, sans preuve, quelques faux témoignages lui suffisant.
    Mon divorce m’a couté 150 000€, 4 ans, j’ai dormi pendant 2 ans dans ma voiture, ca m’a foutu par terre, même plus capable de recevoir mes enfants correctement. Rien de cette situation ne serait arrivé si l’Etat et votre divorce civil ne s’étaient mélés de ca !!!
    Vous croyez vraiment que la meilleure solution pour les enfants, c’est de détruire et de ruiner le père???
    Vous croyez vraiment que le législateur tout puissant, tout parfait, tout bon, tout …(tellement parfait qu’il remplace Dieu dans votre article), soit si capable de juger de la vie des gens?
    Il faut cesser de croire que le mariage civil comme le divorce civil est une solution pour rendre les familles pérennes et les enfants heureux.
    [Je ne défends certainement pas le divorce pour la bonne raison que le mariage est indissoluble. En revanche, la société civile doit reconnaître le mariage pour l’excellente raison que la société est composée de familles. Néanmoins, reconnaître le mariage n’implique pas forcément d’organiser une cérémonie en mairie. MJ]

  3. D’accord avec @mafpa123
    En fait la mission est de séparer les familles et par théorie de séparer les enfants totalement du père … pour peu que la mère soit manipulable.
    Le féminisme délirant qui prétend que les hommes seraient les ennemis des femmes y aide fortement, ces dernières pensent alors se venger et la structure républicaine les y aide.
    Nous retrouvons ainsi le programme “Leben-Born” des socialistes de Hitler : l’individu (donc rendu seul et sans famille) appartient à la République et non à ses parents ou sa famille.
    En même temps on laisse la bride sur le cou des classes moyennes qui à travers ces petits pouvoirs jugés secondaires mais en réalité exorbitants exercent un droit de “capo” sur les populations prisonnières de leur bon vouloir.
    A la marge cette injustice vient parfois leur lècher les pieds mais cette classe moyenne est supposée disposer alors des moyens financiers de se défendre.
    Lorsqu’elle est touchée, cette catégorie conserve d’autres “familles” par la profession, les clubs, l’argent.
    Les plus pauvres, eux, perdent tout car leur famille est leur seule richesse, ils passent alors parfois du côté de la folie… qui sert à son tour de justificatif à l’action entreprise.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]