Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Il faut oublier nos querelles d’égo, nos intérêts de boutique et se mettre ensemble

Extrait de l'interview de Robert Ménard par Lengadoc Info à propos des journées de Béziers :

Quel est l’objectif de ce Rendez-vous de Béziers ?

Robert-Ménard-Rendez-Vous-Béziers-660x330"Il est de regrouper les droites. Je suis sidéré par, d’un côté l’affirmation des gens qui se situent à droite, « qui disent que la situation est grave, que l’identité de la France est en danger, la crise économique est une crise de civilisation » mais qui en même temps, chacun dans son pré carré dit « c’est moi le sauveur potentiel et pas celui qui est juste à côté de moi ». Je ne comprends pas ça. Si la situation est aussi grave que chacun le dit, et je partage ce diagnostic, j’en tirerai comme conséquence que peut être il faudrait oublier nos querelles d’égo, nos intérêts de boutique et se mettre ensemble pour trouver une solution (…)

Le slogan de ces trois jours c’est « Pour ne pas attendre 2022 », pour vous il y a un risque qu’en 2017 les gouvernants soient toujours les mêmes ?

Absolument (…) Pour moi, ça ne peut fonctionner à droite, qu’autour d’une épine dorsale qui est le Front National mais avec d’autres gens. Le Front National ne gagnera pas tout seul.

Qu’est-ce qui manque aujourd’hui au Front National pour gagner les élections ?

Un programme économique crédible, qui prend plus en compte la liberté des chefs d’entreprise. Aujourd’hui on a besoin, non pas de plus d’État mais de moins d’État. On a besoin de moins de fonctionnaires, de moins de lois, de moins de règlements, de moins d’administration. On a besoin que cette société respire et non pas d’instiller de la lutte des classes dans les PME et qu’au-delà des divergences que l’on peut avoir quand on est patron et salarié, on a quand même, aujourd’hui, plus de points communs que d’intérêts divergents. Et ça dans le programme actuel du Front National je ne le vois pas.

En plus quand j’entends M. Florian Philippot expliquer qu’au fond la culture du bonsaï est aussi importante que la lutte contre le mariage pour tous, c’est insultant pour les gens comme moi, les millions de Français qui sont descendus dans les rues parce qu’ils pensent que la famille ça doit se défendre et que jusqu’à preuve du contraire, une famille c’est avec un homme et une femme.

Je le dis à Marine Le Pen. Marine aujourd’hui tu es en position de force, ce n’est pas une faiblesse de s’ouvrir aux autres. Quand on est candidat à une élection présidentielle on est pas non plus candidat pour un parti, c’est un dialogue entre une personnalité et un pays. Honnêtement, quelle différence de fond y a-t-il entre Marine Le Pen, Marion Maréchal Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe de Villiers, Henri Guaino, Jacques Myard, Eric Ciotti et Thierry Mariani ?

Vous souhaitez une union de la droite mais pour l’instant ce n’est pas vraiment ce que l’on peut voir…

Il faut les obliger. Je vais prendre un exemple : les Veilleurs, à la suite de La Manif Pour Tous, ils ont bousculé les choses en profondeur, toute une génération à droite qui s’est dit que finalement ils pouvaient s’intéresser à la politique, que ce n’était pas sale, la politique, et qu’il fallait en faire . D’une certaine façon également, les gens de Nuit Debout, que je ne réduis pas aux violences, disent leur déception de la politique. Je partage ce diagnostic, on ne peut plus faire de la politique de cette façon. C’est pour ça que je réunis tout ces gens là les 27,28 et 29 mai à Béziers, c’est pour ça qu’il n’y aura pas un politique à la tribune. L’objectif c’est d’obliger la classe politique, en l’occurrence la droite, à changer de fonctionnement.

Vous avez commencé votre carrière politique à l’extrême-gauche et aujourd’hui vous voulez écrire le programme présidentiel de la droite. Comment percevez-vous votre parcours ?

Je ne vois pas, au fond, de vraie rupture. Le milieu que je fréquente, disons « la droite de la droite », ça ressemble étrangement à l’extrême-gauche. Ce sont les mêmes comportements, la même abnégation. Vous croyez que vous faites carrière dans la vie quand vous êtes à Lutte Ouvrière ? Et quand vous militez au Front National c’est avoir que des emmerdes, personnellement, professionnellement, familialement, socialement. Il y a quelque chose dans le comportement qui est identique entre ces deux bords politiques. Et puis c’est deux façons différentes de dire la même chose : on ne veut pas du monde tel qu’il est. Moi je me suis trompé pendant des années, j’étais marxiste et j’avais sous-estimé le poids de l’identité, de la culture."

Partager cet article

25 commentaires

  1. tout programme politique commençant par l’économie est vouée à l’echec.
    il faut plus que changer le comportement, il faut remettre l’homme au coeur du systême.
    et ce n’est pas sur un programme économique que le FN trébuche, mais car l’humain n’est pas le coeur n’est pas au coeur…
    Mais pendant des années j étais marxiste j avais sous estimé le poids….

  2. Menard a raison . Foin des querelles bien gauloises , réunissons nous sur l ‘ important :
    moins , mais vraiment moins , d ‘ état .
    Rendons aux Français leurs responsabilités et
    libérons-les de cette tutelle infernale ,
    sournoise et omnipotente .

  3. Entièrement d’accord avec Les propos de R. Ménard; il veut vraiment rassembler, il ne met pas son ego en avant, il critique le FN tout en reconnaissant que l’initiative de Béziers a besoin de la force électorale de ce parti; sa position est très équilibrée.
    Ce qu’il dit sur Nuit-Debout et l’extrême-gauche est intéressant, à condition d’éliminer les violences.
    Maintenant, il reste à savoir si les égo de tous les autres vont arriver à s’entendre sur un minimum de programme commun et sur le candidat qui doit se présenter en 2017. A mon avis, Marine ne laissera pas sa place, N. Dupont-Aignan non plus.

  4. Je ne vois pas ce qui empêche les Guaino , de Villiers , Dupont -Aignan , Mariani ….etc de s’allier au FN, puisque c’est lui qui est en position pour l’emporter , effectivement. Qu’ils fassent au moins cet effort là , puisque eux-mêmes , seuls , n’ont jamais rien fait de valable!

  5. oui Robert Ménard à raison , le fn est en train en revanche d’imploser grâce à Monsieur Phillipot , dans ma circonscription c’est un départ massif

  6. La solution ?
    Mais elle n’est pas dans les partis !
    Tout royaume divisé contre lui même sera ruiné.
    Prendre parti, c’est justement participer au chaos et à la ruine de la France, c’est alimenter le système jacobin qui se nourrit des divisions, les entretient et excite les passions.
    Non, à la France il faut un roi sacré. C’est plus qu’urgent. C’est l’unique salut possible.
    Impossible ? Jeanne d’Arc y est parvenue à un des pires moments de l’histoire.
    Il faut arrêter de berner les gens en leur faisant croire que la République va les sauver par untel ou unetelle (suivez mon regard).
    Se détourner de la République impie c’est mériter et hâter une Restauration.

  7. ” Souvenir Souvenir ”
    Quand il était encore dirigeant de Reporters sans frontières, le natif d’Oran détonnait dans sa défense jusqu’au-boutiste de la liberté d’expression.
    Soutien à Dieudonné. En 2004, il vient défendre à la barre du tribunal Dieudonné, accusé de “diffamation publique à caractère racial” pour son sketch polémique de décembre 2003, réalisé dans l’émission “On ne peut pas plaire à tout le monde” de Marc-Olivier Fogiel. En treillis, chapeau de juif orthodoxe, cagoule et papillotes, Dieudonné avait appelé les jeunes des cités “à rejoindre l’axe américano-sioniste qui [vous] offrira beaucoup de débouchés”, et lancé, bras tendu, “Israheil”.
    Malgré ses démêlés avec la justice, Robert Ménard continue à inviter l’ancien compère d’Elie Semoun dans son émission sur Sud Radio, notamment en avril 2012. A plusieurs reprises, il convie également Alain Soral, essayiste proche de l’extrême droite et ancienne plume de Jean-Marie Le Pen. En 2007, il lui ouvre même les colonnes de sa revue Médias, qu’il a fondée en 2004, alors qu’il était encore secrétaire général de RSF.
    “Pas de gauche”. En septembre 2008, Robert Ménard quitte l’organisation qu’il avait fondée en 1985. Il récupère, d’une certaine manière, sa liberté totale de parole. Et ne se prive pas de l’utiliser. “Quand vous dirigez une association de droits de l’homme, il va de soi que vous êtes de gauche. Le problème, c’est que je ne suis pas de gauche”
    Pro peine de mort. Habitué aux polémiques, Robert Ménard a défendu à plusieurs reprises la peine de mort.
    En 2011 sur l’antenne de RTL, Robert Ménard franchit un nouveau cap en faisant l’éloge de Marine Le Pen, nouvelle présidente du FN
    Un livre de soutien. Le transfert semble parachevé en avril de la même année, quand Robert Ménard publie le pamphlet Vive Le Pen ! (coécrit avec son épouse Emmanuelle Duverger, éditions Mordicus). L’ancien fondateur de RSF se défend pourtant d’être devenu lepéniste. “Je ne voterai pas Front national mais je pense que ce parti, qui doit être considéré comme républicain aussi longtemps qu’il ne sera pas interdit, doit bénéficier du droit à la liberté d’expression. Défendre la liberté d’expression n’est pas défendre l’extrême droite”, argue l’ancien militant des droits de l’homme, cité par Le Figaro. Après la publication de l’essai, Robert Ménard sera débarqué de RTL en juin 2011, puis d’i-Télé en juillet 2012.

  8. le vrai visage du FN se dévoile, tant de cathos s’égarent et refusent de voir la réalité de leur programme:
    -Étatiste économiquement
    -Pro gay et avortement
    -Pro israel
    -Infiltré par la franc-maçonnerie et l’athéisme.
    Seul des gens comme Mariton ou Boutin affirment leur attachement aux valeurs chrétienne.

  9. La priorité des priorité est la survie de la France , de notre civilisation ,de nos mœurs et coutumes.
    Ca c’est la priorité des priorités ,c’est à dire qu’il s’agit bien là de la consigne No1.
    Ensuite, nous sommes tous d’accord pour reconnaître qu’il y a le feu à la maison France.
    Ca commence “à cramer sec” mais le bâtiment n’est pas encore condamné ,car il est encore solide.
    Objectif No 2 : abattre les flammes ;manœuvrer sur le foyer principal
    ” UMPS ” ensuite sur les foyers secondaires.
    En ce qui concerne la “réfection des peintures et du papier peint ” chose importante certes ,on discutera après .
    “toue maison divisée est appelée à disparaître ”
    Mer….c’est pourtant pas compliqué !!!

  10. Ce qu’il manque à la droite c’est l’humilité et l’intelligence, le vrai sens du bien commun, c’est finalement d’être droite.

  11. Et puis il y a cet invraisemblable impiété familiale, quel respect de la Patrie attendre d’une personne qui traite son père comme MLP le fait ?

  12. Ni droite, ni extreme droite, ni gauche, ni extreme gauche, que des patriotes dont l’intérêt est que la France marche, et pas de se servir avant de servir les autres.

  13. Lui il ne vient pas de chez Chevénement comme Philippot ou de l’UMP comme Chenu mais de l’extrême gauche. Mais lui ça fait rien puisqu’il est censé semer la zinanie au FN.

  14. bien Monsieur Ménard!
    enfin le bien commun avant les egos, il est temps de se rassembler pour l’amour de la France!
    n’ayant pas honte du passé de notre pays, de sa culture, de nos familles rien n’est parfait; cela nous rassemble!
    MLP doit comprendre qu’elle doit entendre ses électeurs et non ses conseillers!

  15. Ce qui manque à tous les partis, c’est une vision du futur de la France appuyée sur les prophéties chrétiennes. Même Ménard ne s’appuie pas sur elles. Les prophéties disent clairement qu’après Hollande qui est le 10è roi de Daniel 7, c’est le Grand Monarque et que ce Grand Monarque sera Français. Ceci coupe donc l’herbe de tous les prétendants à la présidence de 2017.

  16. Il ne sème pa la zizanie au FN, Phillipot et ses mignons s’en chargent. Apreès le début de semaine qu’on vient de passe je pense que le FN se saborde lui-même. Et il a raison de dire: à bas les égo, unissons-nous. Mais est-ce que Marine qui vient de vider lamentablement son père est prête à faire acte de repentance et virer Phillipot et tous les FM qui vont saborder son parti. Je crois qu’il faut une refondait complète du FN sortir de la dédiabolisation qui en fait est le diable dans la maison et reconstruire avec “toutes les personnes de bonne volonté” pour construire une nouvelle maison qui s’appuie sur des bases solides avec une optique bien précise: les valeurs sociétales en premier et les règles politiques et économiques viendront par la suite: le programme de Poisson est très intéressant mais il irait mieux proposé à Béziers que proposés chez les LR qui vont le phagocyter et revenir à leurs vieilles lunes

  17. @ Raymond,
    À la différence des transfuges de la gauche et de l’extrême gauche qui occupent des postes importants au sein du FN et du RBM, Robert Ménard avoue qu’il s’est trompé, et récuse son marxisme originel. Quand avez-vous entendu le fondateur du club gay de l’UMP, Monsieur Chenu, futur directeur de campagne de Marine, nous dire qu’il s’était trompé, et qu’il renie son homosexualisme militant ? Quand avez-vous entendu Florian Philippot reconnaître que son chevènementisme mélanchonien est nocif ? Jamais puisque ce sont ces idéologies qui sont désormais devenues le programme du FNPA !
    Le parti mariniste est un parti de gauche comme un autre qui exerce un monopole indu sur le mouvement national. L’initiative de Robert Ménard est salutaire car elle aboutit à terme à une clarification nécessaire : une fois qu’un candidat de la Droite des valeurs se présentera aux présidentielles avec un programme national de renaissance de la France française dans une Europe européenne et chrétienne, il est évident que le monopole électoral de Marine sur le vote patriote volera en éclat. Militants, cadres et électeurs préfèrent l’original à une copie falsifiée et gauchisée à l’extrême.
    Pas d’inquiétude Raymond. Après ça, nous aurons une boulevard devant nous et nous pourrons remettre les choses à l’endroit dans notre pays. Haut les cœurs !

  18. Comme gaudete je trouve le programme Poisson exactement bien formulé. Comme lui je souhaite qu’il se rende à Béziers.
    Mais je tiens surtout à saluer l’honnêteté intellectuelle et le courage de Robert Ménard: ils ont dérangeants. Cela donne des boutons à ceux qui sont bien installés dans leur carrière politique, y compris MLP qui, pourtant devrait s’en inspirer. Trump aussi dérange l’institution américaine mais entraîne le peuple avec lui.

  19. Il faudrait enfin que les défenseurs de la CULTURE DE VIE se retrouvent ensemble et ne restent pas dispersés derrière des défenseurs de la culture de mort;
    Culture de vie contre culture de mort.
    Il serait temps que la VIE reprenne sa place.

  20. Robert Menard a tord selon moi. Le rendez-vous de Béziers ne sert à rien, car tout le peuple de droite sait déjà exactement que la France a besoin d’une lutte implacable contre l’islam radical, qu’elle a besoin de stopper les flux migratoires et d’enclencher une remigration de tous ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas s’intégrer et de soutenir l’émergence de pouvoirs forts et stables en Afrique pour qu’ils puissent mettre en place des politiques de régulation des naissances pour briser l’explosion démographique qui est la source principale de la paupérisation du continent de la radicalité musulmane et de l’émigration vers l’Europe.
    Le peuple de droite (ou plutôt le peuple de France, celui des Dom Tom auquel je suis très attaché et celui de note bonne vielle race blanche qui ne cesse de crever par haine morbide de soi alors que notre planète qui ne cesse de s’ensauvager toujours plus a tellement besoin de son retour, de sa force, de ses valeurs, de sa tolérance, de sa liberté de pensée, de son respect envers l’individu et la féminité bafouée notamment) n’ pas besoin d’un énième programme mais d’un nouveau De Gaulle, d’un Poutine, d’un Trump, elle a besoin d’un candidat qui se sacrifie, qui vaincra ou mourra.
    Soyons honnête avec nous-même, toutes ces division entre candidats de droite ne sont qu’une excuse subconsciente de chacun d’entre eux pour ne pas se jeter dans la guerre politique parce qu’ils savent très bien que s’ils tentent de redresser la France ils peuvent se faire flinguer.
    Soyons encore plus honnête envers nous-même: dans la 10zaine de connards d’islamistes qui ont massacrés le 13 novembre, la majorité ont laissé leurs peau pour leur idéologie de mort et surtout de merde; or à l’inverse, aucun d’entre nous ne serait capable d’y laisser la sienne pour sauver l’un des plus beaux pays de toute l’Histoire de l’Humanité?

  21. @ Marino,
    le passé d’extrême-gauche de R. Ménard est bien connu et il ne s’en cache pas, il en a fourni des explications. C’est un homme franc.
    Personnellement, je ne doute pas de sa sincérité, il est très entier, très déterminé et très actif, il réussit très bien en politique et il a de l’envergure.
    Evoluer de l’extrême-gauche à “l’extrême-droite” ou à “la droite” digne de ce nom, n’est pas si étonnant que cela; il vient d’en donner un argument dans l’article que nous sommes en train de commenter: les extrêmes de la gauche et de la droite veulent détruire le système politique des partis dits “de gouvernement”, et faire de la politique autrement.
    Le problème est celui de la violence de l’extrême-gauche, la révolution, et de son idéal: la dictature des prolétaires. Mais il me semble qu’à l’extrême-droite, il y eu des violents, et qu’il en existe encore dans certains groupuscules, que leur idéal est aussi une sorte de dictature militaire ou policière.

  22. @ Caius :
    Un roi sacré, ça serait formidable… Mais imaginez vous nos français d’aujourd’hui se réveiller et découvrir un intérêt au sacre d’un roi ? Je n’y crois pas un instant, hélas…
    Pour ma part, un sacre n’a de sens que si la nation française en reconnaisse la signification, la portée, et le sens du “contrat” passé entre le Ciel, le roi et le peuple placé sous son autorité ! Nous en sommes tellement loin de nos jours…
    Le sacre de nos rois ont été indiscutables jusqu’à celui de Louis XV, mais en 1774 le principe était en butte aux critiques de l’esprit du temps, la société française et l’exercice de sa Foi avaient déjà beaucoup évolué depuis le début du siècle…

  23. @Raymond: Je plussoie Solange. Oui, Ménard a eu un parcours atypique, et alors? Ce n est pas parce que l’on est tombé dans la marmite du patriotisme enfant que l on fait un meilleur patriote. Regardez Royal ou Hollande! Ménard cherche visiblement la vérité, il est de nonne foi je pense et admet humblement ses erreurs. Son cheminement est d autant plus digne d admiration qu il a pris des sentiers de traverse.

  24. “Moi je me suis trompé pendant des années, j’étais marxiste et j’avais sous-estimé le poids de l’identité, de la culture.”
    Chapeau bas, Monsieur Ménard.

  25. Robert Ménard est le type même du personnage louche.
    Ce qui me gène, c’est moins son passé d’extrême gauche que son passage dans les ONG.
    Il a même été promu chevalier de la Légion d’honneur par Bernard Kouchner! C’et tout dire… Cela sent la CIA à plein nez, surtout quant on assiste au dévoiement ultra euro-mondialiste de son discours actuel.
    Un agent double à éliminer par priorité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services