Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Il faudra remettre en cause notre sacro-sainte laïcité

Une bonne synthèse, dans Causeur, de la sidération produite par les attentats sur nos "élites" médiatico-politiques, enfermées désormais

"dans la répétition mécanique des mêmes clichés inopérants qu’elle dresse depuis des décennies, vainement, en dérisoire barrage contre l’irruption du réel."

Laurent Dandrieu émet plusieurs propositions pour nous sortir de l'immobilisme. Notamment celle-ci :

"Mais il faudra aller plus loin encore, et remettre en cause notre sacro-sainte laïcité. Car cette laïcité républicaine que l’on présente aujourd’hui comme l’alpha et l’oméga de la lutte contre l’islamisme, c’est aussi en son nom que l’on a transformé la France en un vaste désert spirituel, où la religion, pourvu du moins qu’elle soit chrétienne, est exclue du débat public, où toute conviction fondée sur la foi est disqualifiée d’emblée, où celle-ci est repoussée avec agressivité dans la sphère privée comme pour mieux l’étouffer (que cette offensive islamiste intervienne si peu de temps après l’offensive des “libre-penseur” contre les crèches de Noël est à cet égard éminemment symbolique), où l’identité chrétienne de notre pays est niée contre toute évidence… La nature ayant horreur du vide, ce désert spirituel, occupé par un consumérisme désespérant et vide de sens, a créé un formidable appel d’air pour des formes dévoyées d’absolu – la multiplication, au sein de la jeunesse française, des candidats au djihad, en est un effroyable signal. Eric Voegelin a mis en lumière le rôle de « l’illettrisme spirituel » comme condition nécessaire au triomphe du nazisme en Allemagne : aujourd’hui ce même illettrisme spirituel constitue en France un terreau de choix pour le développement de l’islamo-nazisme."

Partager cet article

18 commentaires

  1. “il faudra (..) remettre en cause notre sacro-sainte laïcité” Cela relève du Y-a-qu’à-faut-qu’on : “Y a qu’à tous les virer, faut qu’on revote”. Pfff !

  2. Très intéressant, merci, je ne connaissais pas cet Eric Vogelin. Il a écrit que les idéologies totalitaires remplacent la religion car elles demandent à leurs adeptes de croire à la promesse d’un salut sur terre. De fait c’est bien le phénomène qu’on observe avec notre “religion laïque” qui demande de CROIRE que l’embryon n’est pas un enfant, de CROIRE qu’un homme n’est pas une femme et vice versa, de CROIRE qu’une personne en état de conscience minimale est un légume etc. Gare à qui prétend penser autrement.
    [Vous vouliez sans doute écrire “qu’un homme peut être une femme”. L.T.]

  3. Oui, mille fois oui.
    Je guette tous les jours la repentance de l’Eglise “qui est en France” sur cet illettrisme spirituel.
    Rien pour l’instant, sauf erreur se ma part.
    On est déjà à plus de 15 jours après les drames.

  4. ce qui valide une théorie ou une idéologie c’est sa capacité à rendre compte du réel et encore mieux à prédire l’avenir. Force est de constater que l’idéologie de l’hyperlaïcité, du vivre ensemble et du multiculturalisme fait faillite dans les deux domaines. C’est d’ailleurs ce que répètent à longueurs d’émissions télé les experts officiels, on ne pouvait pas prévoir.

  5. Tous ces laïcistes n’ont rien compris.
    Ou peut-être ont-ils tout compris et que leur but est justement la destruction, en toute connaissance des causes et des conséquences, parce qu’ils sont pour certains sciemment au service du Mal ?
    Je vous joins un article sur le succès de l’école Alexandre Dumas à Montfermeil. Mais, dans cet article, on sent la haine des théoriciens de la (dés)Eduction (anti)Nationale pour l’ordre, la réussite de l’école privée hors contrat, la Patrie, l’apprentissage du respect d’autrui et surtout pour les catholiques.
    https://fr.news.yahoo.com/montfermeil-cours-priv%C3%A9-prosp%C3%A8re-rat%C3%A9s-l%C3%A9cole-publique-092917447.html
    On sent bien que la volonté de ces laïcistes n’est nullement de sortir les enfants des cités de leurs ghettos, mais plutôt de les y maintenir, pour les abêtir et les jeter dans les bras de la révolte djihadiste (afin de créer une guerre civile pour anéantir le christianisme et les autres (fausses) religions dans le but de mettre à la place la religion de la République, qui est la religion du Démon).
    Cumulé avec les propositions de la Naja(t) Belkacem visant à rendre très difficile l’école à la maison, cette attaque contre l’école hors contrat, spécialement l’école hors contrat catholique, est bien inquiétante pour la suite.
    Va-t-il falloir s’exiler pour pouvoir conserver la liberté d’éduquer ses enfants au Vrai, au Bien, au Bon et au Beau ?

  6. Merci à Louise Tudy pour le partage de cet article de Laurent Dandrieu.
    C’est effectivement, me semble-t-il, le vide du relativisme maçonnique athée, ou plutôt anti‑théiste, qui n’ayant à proposer qu’un hédonisme bien peu exaltant, qui fait le lit du radicalisme. C’est le rejet du tout sexuel, tout provisoire, tout consommable et vendable qui fonde une réaction souvent inadéquate.
    Ce n’est donc pas plus de relativisme hédoniste qui pourra combler une soif de dépassement de soi et d’absolu.
    Ce dépassement se fait dans une recherche de fraternité, mais dans toutes les langues et les cultures, je ne connais qu’une façon d’être frère, c’est d’être fils d’un même père. Un même père, si possible lointain, pour ne pas tomber sous la coupe dictatoriale, totalitaire d’un homme providentiel se prenant pour dieu.
    Prions, mes frères, notre Père céleste, et retroussons nos manches dans l’action vraiment fraternelle.

  7. “il faudra aller plus loin encore, et remettre en cause notre sacro-sainte laïcité.” Mais c’est impossible, c’est la religion de la république, la religion qui les coiffe toutes, la religion maçonnique, d’où l’impossibilité de la remettre en cause.

  8. Il nous faut un Roi, mais avec du pouvoir, les mêmes pouvoirs qu’un président de la république, et en bas, il nous faut la démocratie directe. C’est ce qu’on nomme la Monarchie institutionnelle.
    Aujourd’hui, nous sommes dans la république des tyrans, et le peuple est bâillonné. Non à ce système-là ! Seul le Roi sauvera la France, nous disent les prophéties de Marie-Julie du Crucifix http://www.marie-julie-jahenny.fr/les-propheties-pour-la-france.htm La désobéissance civile est un devoir sacré dans une situation de persécution des catholiques par un régime totalitaire !

  9. Laïcité ou bigoterie laïcarde ?

  10. Cet “illettrisme spirituel” vient d’abord de l’acharnement des évêques de France et d’Europe a ne pas enseigner le Christianisme pour ne pas faire “ringard”, au profit de l’apparemment plus consensuel “social”. Sans compter l’abandon de traditions comme les jours maigres, le Carême ou le bénédicité.
    Les Européens dont les Français sont complètement incultes en matière de christianisme.

  11. Je partage l’avis que la France est confrontée aujourd’hui à un illetrisme spirituel, mais à mon avis l’Eglise, surtout depuis le concile Vatican II y a aussi sa part de responsabilité. Je partirais pour ma réflexion d’un ouvrage que j’ai trouvé et téléchargé sur Internet au site américain Internet archive.org, ouvrage écrit en 1879 par le Révérend Père Huguet “Les terribles châtiments des révolutionnaires ennemis de l’Eglise”.Dans cet ouvrage, écrit naturellement dans les conditions de son temps, le père Huguet partait d’une description des crimes horribles commis par les révolutionnaires français, connus ou moins connus, athées, francs-maçons, impies pour décrire la suite de la vie de ces personnes, les conditions de leur mort qui souvent furent brutales, inattendues, marquées par la maladie,la souffrance et la misère, dans lesquelles
    le Révérend-Père voyait se manifester la justice divine. Or c’est justement là une des dimensions de l’enseignement catholique qui fait cruellement défaut à notre époque. Celle de la mise en garde adressée solennellement surtout aux non-croyants et aux faibles dans la foi des suites de l’ignorance de la volonté de Dieu, mise en garde qui est pourtant aussi une forme d’amour du Prochain. On a quelquefois l’impression que depuis Vatican II le catholicisme, par démagogie, s’est muté en un “catholicisme Bisonours” pour lequel ni l’avortement, ni la licence sexuelle, ni l’homosexualité, ni le soutien à l’Euthanasie ne sont plus des fautes mortelles. L’Islam par contre n’est pas porteur du même esprit d’amour que le christianisme, mais correspond par contre beaucoup mieux à ce besoin de mise en garde de ses croyants et à ce rappel des châtiments encourus par ceux qui le trahissent. Il peut donc même séduire de jeunes européens athées auxquels l’Eglise par contre n’aura pas pu transmettre cet élément de sa tradition.
    [Je laisse d’autres lecteurs éventuellement vous répondre, sinon je m’en chargerai demain. L.T.]

  12. Le choix du 9 décembre comme journée de la laïcité est aux catholiques ce que le 19 mars est aux pieds-noirs et aux harkis.
    Proposition : puisque l’état républicain s’est emparé des églises catholiques un fameux 9 décembre 1905, les profs de l’école républicaine devraient envoyer, ce jour-là, leurs élèves dans les églises, pour nettoyer, passer un coup de balais dans ces bâtiments religieux devenus propriété de l’état et des communes. Ce serait ainsi un moyen de les sensibiliser au patrimoine communal. Après tout, des collégiens sont bien envoyés pour nettoyer des berges de ruisseaux à l’occasion de la semaine du développement durable.

  13. La laïcité dans le jargon actuel , n’est qu’une abominable infamie visant à chasser Dieu de partout, surtout dans les âmes les plus vulnérables, celles des enfants que nous devons protéger à tout prix.
    Il y a la saine laïcité, celle que nous indique Jésus-Christ : Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.
    Conclusion évidente, le France est Catholique, provisoirement entre les griffes du Prince de ce monde.
    Récitons le petit exorcisme de Léon XIII ( Ne pas utiliser des versions trafiquées, mais l’originale ).

  14. La France compte plus de 40 millions de baptisés dans l’Eglise Catholique. Ce chiffre n’est pas près de baisser.
    De nombreux départements comptent plus de 80% de catholiques…
    http://www.servianet.com/laveritedeschiffres/eglise/bapt1.pdf

  15. Evêques de France, qu’attendez-vous pour proclamer la vérité ? La vérité qui est que l’Islam est satanique.

  16. Le laïcisme est la religion qui a remplacé la chrétienté. Sortir la lumière du monde de tous les postes à influence dans la politique, les médias, la science, l’enseignement ne peut que mener au désert spirituel actuel. La seule solution est un gouvernement inspiré des thèmes chrétiens libres de s’exprimer même dans la vie publique.

  17. @Marie la Bretonne
    Vous avez compris !

  18. LIBERTE de CONSCIENCE!
    -“La Laïcité n’est pas une opinion;c’est la Liberté d’en avoir une”
    -LA Laïcité exclut le néologisme laïcisme etc.
    -LA laïcité n’étant pas une croyance ne peut remplacer la chrétienté ni les autres croyances.
    “y a encore du boulot”!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services