Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“Il faut avoir l’esprit tordu pour penser que c’est du racisme”

Ce n'est pas une parodie du Gorafi, c'est très sérieux :

"Dans la vitrine d'une pâtisserie de Grasse (Alpes-Maritimes), des personnages de chocolat noir obèses, aux lèvres et aux sexes disproportionnés, ne sont pas du goût de tout le monde. Mardi 3 mars, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a dénoncé dans un long communiqué un acte de "racisme colonial". Pour l'organisation, il s'agit de "caricatures négrières, obscènes et injurieuses […] qui puisent dans la vieille tradition du racisme colonial".

"Il faut avoir l'esprit tordu pour penser que c'est du racisme" se défend Yannick Tavolaro, le boulanger-pâtissier créateur de ces "Dieux" et "Déesses", le nom qu'il a donné à ces entremets de mousse au chocolat posée sur une pâte sablée et recouverte d'une coque de chocolat noir. "On ne caricature pas des noirs, mais un homme et une femme, explique-t-il à Metronews. Si on utilise le chocolat noir, c'est parce que techniquement c'est plus facile…".

Le Cran, dans son communiqué, "exige le retrait immédiat de ces pâtisseries racistes" et "se réserve le droit de porter plainte pour incitation à la haine raciale". "Je ne céderai pas, quitte à aller en justice, répond encore Yannick Tavolaro à Metronews. Ces gens sont des terroristes intellectuels, moi je défends ma liberté…"

Partager cet article

37 commentaires

  1. je n’y comprends plus rien moi, qui a raison alors avec la liberté d’expression ?!!

  2. Y’a pas des millions de gens qui ont manifestés pour la libertés d’expression récemment? Et on ose encore penser que nous vivons en démocracie?

  3. Moi aussi, en les voyant, j’exige le retrait de ces choses de la vitrine de la pâtisserie. Absolument! Par contre je n’ai pas eu l’impression qu’ils représentaient des noirs.

  4. Il faut avoir l’esprit tordu pour mettre ça dans la vitrine d’une pâtisserie!

  5. Sérieusement, je crois que beaucoup de noirs sont très susceptibles à cause de l’esclavage et du colonialisme. je ne mets pas en cause le pâtissier, mais il faudrait faire attention à ne pas susciter l’acrimonie des associations “anti-racistes”.
    Par ailleurs, les obèses qui, paraît-il, sont discriminés dans beaucoup de métiers, seraient, eux aussi, en droit de se plaindre. Pourquoi ne le font-ils pas? Probablement parce qu’ils sont mieux dans leur tête que les adhérents du Cran.

  6. Je suppose que les membres du “CRAN” ne consomment ni truffes ni chocolat noir, mais se supportent-ils eux-mêmes? il y a du boulot pour les psy !

  7. Les pâtisseries vendent des gâteaux traditionnellement appelés “tête de nègre” sous l’appellation de meringue au chocolat, ou autres noms ; depuis que certains y ont vu une connotation raciste.
    Il faudrait interdire le savon noir, le travail au noir, les idées noires, la poudre noire, les cravates noires, les yeux noirs, etc…Voilà de quoi nous mettre à cran.

  8. supprimer aussi les croissants, viennoiseries crées par les boulangers de Vienne pour commémorer une victoire de l’autriche contre les musulmans.Ils permirent de déjouer une attaque nocturne car ils étaient seuls a ne pas dormir…Merci à eux

  9. Ceci dit, les pâtisseries en question, visible sur le lien, sont môches, et surtout obscènes, perso je n’en achèterais jamais si j’en voyais chez mon pâtissier, …

  10. Avec les juges “mur des cons” dont nous sommes affligés, il ne peut que perdre y compris en cassation et au niveau de l’Europe.
    La démocratie est morte sous Giscard en France, et le dernier clou de son cercueil européen à été planté par Kohl et Mitterrand.
    C’est juste de nos jours qu’on ne peut plus dissimuler son délicat fumet de cadavre.

  11. Si le Pâtissier utilise le chocolat blanc, est-ce du racisme anti-blanc ?
    Va t-on aussi supprimer le croissant ?

  12. Nico
    ces “millions”(quelques centaines de mille tout au plus) d’idiots utiles ont gentiment défilé pour la seule liberté des mecs de la gogoche de dicter à tous leur logiciel sémantique.
    Votre liberté d’expression, les organisateurs d’esprit du 11 janvier ne s’en occupent que quand il s’agit de la faire exploser.

  13. ce n’est pas raciste, mais je pense qu’il faudrait tout de même créer un délit de mocheté pour qu’il arrête quand même la production de ces trucs.
    Et en plus, cerise sur le gâteau, ce nouveau délit permettrait d’arrêter ce que certains appellent “le lard moderne” ou un truc du genre.

  14. Pas très Charlie tout cela…
    La justice doit condamner le CRAN pour procédures abusives. A titre personnelle, je rajouterai une condamnation à un traitement psy renforcé pour les responsables du CRAN.

  15. D’un autre côté et entre nous, c’est totalement hideux… pour ne pas dire plus !

  16. En parlant de GORAFI, hier soir à canal plus ils ot sorti toutes sortes d’horreurs sur les africains du style “les africains sautent trois repas par jour”, et des caricatures d’enfants noirs ayant mangé du sable ou autre… J’espère que le CRAN ne les oubliera pas! J’en étais choqué.

  17. A quand le CRAB Conseil représentatif des associons blanches ?

  18. Il faut que Valls et sa clique interdise formellement l’exposition en vitrine ou en magasin du chocolat “NOIR”. Si une certaine association veut avoir plus de CRAN, elle se doit de consommer plus de magnésium, surtout celui que contient le chocolat.
    Blague un peu raciste (n’en dîtes rien au Cran)
    Question : “Pourquoi les africains ne mangent-ils que du chocolat blanc ?
    “C’est pour qu’ils ne se mordent pas les doigts”.

  19. Cette caricature chocolatée serait-elle pire que le Mahomet accroupi et à poil, les couilles à l’air et une étoile dans le derrière (voir Charlie hebdo) ?

  20. C’est la méthode islamique. Je m’explique.
    Tout ce qui est de couleur noire est désormais sous la juridiction des associations “anti-racistes” noires (c’est à dire, en réalité, racistes). Tout ce qui est fait en chocolat est susceptible d’être déclaré “raciste” pour peu que le sous-chef adjoint du CRAN se soit levé du pied gauche ce jour-là.
    Le CRAN, et les milliers d’associations noires susceptibles d’être créées à sa suite, s’arrogent le droit de vie et de mort sur toute la boulangerie-pâtisserie française, la biscuiterie, l’agro-alimentaire qui utilise le chocolat, etc.
    Donc, racket.
    C’est la méthode inventée par les musulmans : 1) je hurle à la mort parce que la grande distribution ne propose pas de produits hallal, 2) la grande distribution, bonne fille, se met à vendre des produits hallal, 3) je hurle à la mort que les produits hallal vendus par les hypermarchés de ces sales kouffars de Français ne sont pas vraiment hallal, 4) les sales kouffars de Français proposent de m’embaucher comme inspecteur de la hallalité, 5) je dis d’accord mais je veux un plus gros salaire, 6) j’embauche dix de mes potes barbus pour m’aider, 7) Auchan (par exemple) devient un bastion musulman pourvoyeur de cash et de pouvoir pour la “communauté”.

  21. Taubira, même en chocolat, je n’en mangerais pas.

  22. Ce n’est pas de plus mauvais goût que ce que fait Charlie Hebdo…..
    Au nom de la liberté d’expression, laissons-le s’exprimer !
    Quant au CRAN, il doit respecter cette liberté.

  23. donc bien sûr haro sur les “nègres en chemise” mais aussi sur les religieuses et les sacristains !

  24. J’ai vu les patisseries en photos, elles sont encore plus bêtes et méchantes que la plus bête et la plus méchante des unes de Charlie Hebdo.

  25. perso, ce qui me dérange c’est “obèses, aux lèvres et aux sexes disproportionnés” – noir ou pas, “Il faut avoir l’esprit tordu pour penser que c’est de la pâtisserie !”

  26. Je suis
    ” YANNICK TAVOLARO ”

  27. Cela dit, les pâtisseries sont vraiment d’un goût douteux.

  28. J’estime qu’on n’a pas à exhiber des obscénités de quelle que couleur que ce soit.
    Ce pauvre patissier qui se veut à la mode…

  29. Il s’agit en fait d’une lutte contre un racisme symbolique que l’on ne rencontre pas seulement en France, mais dans tout le monde occidental et dont les conséquences au plan culturel sont absurdes. En France on peut citer un autre exemple. C’est le tirailleur sénégalais de la firme “Banania” qui était omniprésent dans l’espace public encore dans les années 70 et qui fut retiré des affiches comme véhiculant une imagerie raciste, alors qu’adolescent dans les années 70 je n’y ai jamais vu qu’une image naïve et bon enfant.
    A l’étranger les conséquences sont encore plus bizarres. Le roman policier d’Agatha Christie “10 petits nègres” écrit dans les années 30 et dont l’action se situe sur une île où sont invitées 10 personnes qui meurent dans des circonstances évoquant la comptine enfantine du même nom a été obligé de changer de titre. Cette façon de procèder mutile en fait une oeuvre culturelle témoignant de son époque et dont le but n’était pas de promouvoir le racisme, la rendant incompréhensible.
    De même un livre pour enfants de l’auteur suédoise Astrid Lindgren “Pippi Langstrumpf” (en français Fifi Brindacier) écrite également dans les années 30 dut être réecrite, dans la version originale, le père de Langstrump était décrit comme “roi des nègres” sur une île africaine, alors que là aussi il ne s’agissait que d’une représentation naïve.
    A Berne en Suisse où je suis domicilié des pressions sont exerçées sur une corporation de marchands remontant au Moyen-Âge, donc avant l’Esclavage “Zum Mohren” (au nègre), pour lui faire changer de nom, alors que celui-ci n’est qu’un témoignage d’exotisme à une époque où aucun Suisse n’avait l’occasion de voir un Africain de sa vie et fait partie de la mémoire culturelle de la ville (à comparer par exemple aux “chinoiseries” du XVIIIème siècle,tapisseries représentant une Chine et des Chinois mythiques faisant partie de la culture occidentale).
    Au Pays-Bas enfin des pressions sont exerçées autour de la fête de la St-Nicolas pour éliminer le personnage du père fouettard nommé en hollandais “Zwarte Piet” et représenté par un noir.
    En fait c’est mon hypothèse, cet activisme autour de symboles n’a qu’un but. C’est en créant un rideau de fumée d’inventer un faux racisme, pour détourner l’attention de l’opinion publique de la véritable source du racisme à l’encontre des Africains qui est à rechercher dans l’histoire et la religion juives.
    La Bible connaît l’épisode de la malédiction de Cham, où Cham, fils de Noé, fut maudit avec sa descendance à être le serviteur (l’esclave) de son frère. Rien dans la Bible ne permet de mettre Cham en rapport avec le peuple noir. Pourtant au Vème siècle un ouvrage rabbinique le “Midrash Rabbah” posa cette affirmation. Un rabbin polonais Jakob Ben Issac Ashkenazy (1550-1625) repris cette allégation dans ses “commentaires sur la Thorah”. De nombreux négociants juifs s’engagèrent ensuite dans la traite négrière transatlantique, déportant 20 Millions de Noirs.
    Au XIIème siècle un des principaux auteurs talmudistes Moïse Maimonide écrivait dans son “Livre des égarés” IIIème partie Chap.51 “Quant à ceux qui étaient hors de la ville, ce sont tous les hommes qui n’ont aucune croyance religieuse, ni spéculative, ni traditionnelle, comme les derniers des Turcs à l’extrème-Nord, les nègres à l’extrème-Sud et ceux qui leurs ressemblent sous nos climats. Ceux-là sont à considérer comme des animaux irraisonnables; je ne les place point au rang des hommes, car ils occupent parmi les êtres un rang inférieur à celui de l’homme et supérieur à celui du singe, puisqu’ils ont la figure et les linéaments de l’homme et un discernement au dessus de celui du singe.”
    Ce mépris affiché pour les Noirs dans une tradition juive immémoriale semble avoir encore des effets de nos jours. Lorsque Dominique Strauss-Kahn fut mis en cause pour viol d’une femme de chambre à New-York en 2011 la victime était d’origine africaine. Curieusement et contrairement au racisme symbolique on n’a pas beaucoup entendu le CRAN sur cette question!

  30. Il ne faut pas s’embarquer dans la défense de ce pâtissier dont la production est au minimum obscène. Que pensent les mamans qui viennent faire leurs courses avec leurs enfants? Et bien qu’ayant le plus grand mépris pour l’opportunisme du CRAN, toujours à l’affût d’une bonne occasion pour faire de la com, je pense que ces effigies chocolatées sont – sans jeu de mot – de très mauvais goût.

  31. C’est comme Haribo et ses têtes de nègre. Du racisme…. C’est petit. Affligeant.

  32. Ku-Ku-Cran
    Hourra cornes au cul, vive le Père Ubu
    Cul-cul-cran, la police homosexuelle de la pensée !

  33. Ces pâtisseries sont très moches et plus obscènes que racistes.
    C’est seulement au titre de l’obscénité que je serais d’accord pour qu’on les interdise de vitrine (pensons aux enfants qui passent…).

  34. Ces “patisseries” sont absolument immondes, obscènes et vulgaires.
    Cet article n’a pas sa place sur le Salon Beige: ne faisons pas feu de tout bois sous peine ne nous y brûler nous-même…

  35. http://www.christianophobie.fr/la-une/lyon-une-exposition-abominable
    Deux poids deux mesures !!!
    Pour * LUI * , pas de plainte …..

  36. On peut légitimement discuter du bon goût, et de la décence de ces pâtisseries, voire de les interdires car contraires aux bonnes moeurs. Mais il s’agit d’un autre débat que celui imposé par le CRAN. Ce qui est en jeux c’est son droit de faire interdire toute représentation qu’il juge raciste, et son droit de faire prévaloir son point de vue sur tous les autres dans la société. Il faut bien voir qu’il s’agit d’une prétention, de la part d’un groupe minoritaire à l’encontre de la majorité qui ne se rencontre sous cette forme qu’en Occident. Pour faire une comparaison. En Asie, par exemple en Inde ne vivent plus aujourd’hui qu’un petit nombre de blancs d’origine anglaise. L’histoire coloniale de l’Inde britannique au XIXème siècle fut très troublée. En 1857-1858 les Indiens se révoltèrent contre la domination anglaise lors de la révolte des Cipayes qui fut écrasée dans le sang par l’armée anglaise. Des historiens indiens estiment le nombre des victimes à 10 Millions. Croit-on dans l’hypothèse où un romancier indien écrirait un roman sur la période où il brosserait un tableau raciste des anglais, qu’un descendant d’anglais vivant en Inde aurait la moindre chance de faire interdire le roman pour racisme devant un tribunal indien?

  37. Noirs ou pas, ils ont l’air abject ses chocolats !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services