Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Il est permis de refuser de travailler le dimanche

L'enseigne de hard discount ED a été condamnée à verser 40 000 de dommages et intérêts à trois salariés licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche.

L'avocate des plaignants, Me Inès Plantureux, avait plaidé que l'obligation de travailler le dimanche n'était pas prévue dans leur contrat et qu'elle aurait eu des "conséquences majeures" sur la vie familiale de ses clients.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il sera intéressant de voir si ED va trouver ce jugement hideux et faire appel !
    http://cril17.info/

  2. Rappelez vous que *chaque fois* que vous achetez quelque chose le Dimanche, une vie de famille en souffre, personne n’est un électron libre. Et se mettre à dos les volontaires du travail le dimanche n’est pas grave en soi, forcer les gens à se poser pour se retrouver, c’est un bien.
    Le marché après la messe?
    Le litre de lait manquant?
    La course rapide avant le ptit dej?
    Qu’est-ce qu’on en a à foutre?!
    nb: je vis cette situation, les clients ne viendraient pas (ie, en aurait qqch à foutre de la vie des autres), les liens sociaux se recréeraient.

  3. Ca ne sera point la vie de famille le dimanche qui freinera l’exploitation exponentielle du libéralisme…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services