Il est nécessaire d’abroger la loi Taubira dénaturant le mariage

Analyse de Ligne droite :

Images-8"L’institution du mariage, telle qu’elle existe dans notre civilisation depuis plus de quatre mille ans, consiste en l’union d’un homme et d’une femme pour donner naissance à des enfants et former une famille. Avec la loi sur le « mariage pour tous », la gauche n’a donc pas accordé le mariage aux homosexuels, elle a transformé le mariage traditionnel en pacs. Ligne droite estime dès lors nécessaire d’abroger la loi Taubira (sans effet rétroactif) et de s’opposer à la GPA ainsi qu’à la PMA pour les couples homosexuels.

Déconstruire les valeurs en gommant toutes les différences

Dans le cadre de leur entreprise de déconstruction des valeurs, les tenants du système poursuivent, depuis plusieurs années maintenant, un objectif nouveau, celui de l’indifférenciation. Il ne s’agit plus seulement de lutter contre les inégalités ni de chercher à établir une société sans classes, il faut aussi gommer toutes les différences. S’il est question de race, on en nie l’existence. S’il s’agit de sexe, on exige la parité intégrale en tout lieu et en toute circonstance, allant même jusqu’à envisager que l’on puisse choisir « son genre ».

Dans cette entreprise d’effacement des différences, ce sont toutefois les homosexuels qui s’affirment actuellement les plus militants. Naguère encore, nombre d’entre eux revendiquaient une place à part dans la société et certains, cultivant une démarche d’esthète, ont d’ailleurs enrichi par leur talent l’art ou la littérature de notre pays. Aujourd’hui, ils semblent au contraire s’être curieusement ralliés au conformisme du mariage et de la famille, deux institutions dans lesquelles ils voyaient plutôt jusque là des pratiques petites bourgeoises. Toujours encline à satisfaire les minorités contre la majorité, la gauche leur a accordé le mariage et bientôt, avec la PMA et la GPA, le droit d’élever des enfants.

L’altération d’une institution inchangée depuis plus de 4000 ans

Pour Ligne droite, cette loi dite du « mariage pour tous » n’est pas acceptable au regard des valeurs de notre civilisation qui s’affirment par des principes simples, clairs et forts. Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme pour donner naissance à des enfants et les élever dans le cadre d’une famille. Un point c’est tout. Le mariage n’est pas la consécration officielle de l’amour. Il est ouvert à tous mais dans le cadre qui est le sien.

Telle est la position ferme qu’il eût fallu tenir face au pouvoir en s’appuyant sur une réalité immémoriale. Car le mariage, tel qu’on vient d’en rappeler la nature, est une institution qui remonte à Rome, à la Grèce antique et même bien au delà. C’est donc à une institution fondatrice de notre civilisation, et inchangée depuis plus de quatre mille ans, que François Hollande et ses amis se sont attaqués. Certes, les anciens grecs eux aussi pratiquaient les relations homosexuelles sans tabou ni ostracisme, mais ils n’ont jamais considéré qu’il y avait lieu pour autant de toucher à l’institution du mariage, car ils en connaissaient la nature et savaient combien il est dangereux d’ébranler les valeurs qui fondent la société.

Le mariage homo, c’est le pacs pour tous

Aujourd’hui, les tenants du Système semblent ne plus comprendre la nécessité de cette exigence pourtant fondamentale. Beaucoup de partisans du mariage pour tous s’étonnaient des réactions que suscitait leur loi. « Mais pourquoi réagir ainsi, disaient-ils, on donne des droits aux homosexuels sans vous en retirer à vous. En quoi cela vous gêne-t-il ? » Ils semblaient ne pas comprendre que cette loi détruit le mariage tel que notre civilisation l’a conçu et maintenu depuis des temps immémoriaux dans l’intérêt des hommes et de la société. Car, avec cette loi, ils n’ont pas accordé le mariage aux homosexuels, ils ont en réalité transformé le mariage traditionnel en pacs. Leur loi, ce n’est pas le mariage pour les homos, c’est le pacs pour tous. On peut d’ailleurs se demander si l’intention cachée des promoteurs de cette réforme n’était pas d’abord d’œuvrer à la déconstruction du mariage avant de donner de nouveaux droits aux homosexuels.

L’abrogation de la loi Taubira

Quoi qu’il en soit, Ligne droite considère aujourd’hui nécessaire d’abroger la loi Taubira sans effet rétroactif et de s’opposer fermement à la légalisation de la PMA pour les couples homosexuels ainsi que celle de la GPA. La société ne doit pas institutionnaliser d’autre foyer pour les enfants que celui de la famille avec un père et une mère, le cadre idéal pour leur équilibre et leur épanouissement. Pour autant, Ligne droite estime que les homosexuels ont toute leur place dans notre société mais que celle-ci pour perdurer ne doit pas abandonner ni altérer ses valeurs fondamentales. On peut tolérer que celles-ci soient transgressées, mais on ne peut accepter que la transgression soit érigée en règle, faute de quoi il n’y a plus de valeur et tout vaut tout.

Pour retrouver l’harmonie, la société française a besoin de règles immuables et de repères fixes qui s’enracinent dans le lointain passé de notre civilisation.

Il faut tenir bon sur les valeurs."

Laisser un commentaire