Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bruno Mégret sur TV Libertés : “Il n’y a pas de raisons de désespérer car tout demeure possible”

Martial Bild recevait Bruno Mégret sur TV Libertés pour évoquer son roman d'anticipation Le Temps du Phénix dans lequel le président de la république française élu en 2017 est issu d'un parti de la droite nationale. A travers son roman, Bruno Mégret développe certaines propositions politiques propres, selon lui, à redresser la France en cinq ans. Dans les dernières minutes de l'interview, on sent que Bruno Mégret, contrairement à Philippe de Villiers, serait éventuellement prêt à redescendre dans l'arène politique…

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le ridicule ne tue plus, sans cela tous ces gens seraient morts depuis longtemps. Mégret peut tout de même se rassurer en se disant que la dette disparaîtra d’elle-même dans le chaos indescriptible provoqué par l’effondrement (en cours, pour ceux qui n’auraient encore rien vu) des marchés financiers. La disparition de la base en dollars des produits dérivés sur les marchés asiatiques et européens signe la mort des banques d’investissement et avec elle la disparition du “funding” de la dette publique. Les pays européens vont enfin pouvoir respirer hors du carcan de l’Union monétaire et de la Monnaie unique qui les condamnaient à la déflation à perpétuité. La relève n’apparaît pas encore clairement à travers le nuage de décombres causé par l’écroulement d’un édifice public tellement vérolé et discrédité qu’il réclamait lui-même sa disparition sans oser l’avouer. On imagine que les communautés locales vont essayer de recouvrer un semblant d’ordre par la remise sur pied de l’étalon-or gage de stabilité d’une monnaie non manipulée pour satisfaire les besoins de l’Etat socialiste. Quant au reste, l’imagination réclame ses droits car l’effondrement de l’économie chinoise emporté par sa dette et le poids d’un Etat totalitaire sans égal dans le monde, compromet les projets grandioses de ceux qui se prenaient à rêver d’une Union eurasiatique copié en tous points sur l’Union économique et monétaire européenne. Les récentes mesures de relance du marché de la dette “corporate” par des swaps equity permettant aux entreprises de racheter leurs dettes bancaires par l’émission d’actions vers les banques, ou le financement “peer to peer” de prêts hypothécaire sans acompte provoquant une hausse fabuleuse du marché immobilier à Shenzen laisse bien auguguer du désastre à venir.

  2. Tout à fait d’accord avec nicolasjaisson

  3. @ NICOLASJAISSON et GODEFROID de COUILLONS, ca-tas-trôôôôôôphe! Je n’ai rien compris à votre explication parce que je suis nulle, mais qu’on reste dans l’euro ou bien qu’on en sorte, si un cataclysme financier et économique mondial est en train de se produire, cela ne changerait pas beaucoup les choses, à mon avis…

  4. Inutile de se prendre “le chou”.
    Dieu n’abandonnera jamais la France, ni les Français… même s’ils ne font pas grand-chose pour le mériter.
    Le peu d’entre eux qui prient et maintiennent, c’est suffisant au regard de Dieu.
    Soyons de ceux-là et sachons voir les signes.
    Dieu a permis que Jeanne d’Arc, revienne dans le royaume de France.
    Soyons dignes de ce cadeau.

  5. Le rêve éveillé : chacun peut se croire Bonaparte.
    Mais il n’y a eu qu’un Napoléon.

  6. @Philomène :Ce sont les nations qui auront su anticiper pour abandonner les premières les monnaies pourries qui s’en sortiront le mieux.

  7. Le problème reste la masse du peuple car il est difficile sinon impossible de réussir en tout domaine si l’on pense avoir avec soi des aigles qui se révèlent être des oies !

  8. Si Bruno Mégret avait dirigé le Front National, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Le mouvement national serait en position d’accéder au gouvernement et d’appliquer nos idées.
    Bruno Mégret devrait participer activement au rassemblement de la Droite des Valeurs, étant entendu que le FNPA, enfermé dans sa nouvelle ligne mélanchonienne chevènementiste pro-LGBT, est non seulement une impasse électorale mais aussi et surtout une imposture politique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique