Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

ICES : ça ne suffit pas

ICES : ça ne suffit pas

L’ICES envisage de se porter partie civile contre les étudiants coupables d’avoir crevé deux ballons…

Il n’est pas certain que le lobby LGBT se contente de cela. Il en voudra encore plus.

Partager cet article

15 commentaires

  1. Avec le développement de la dhimmitude en France, nous avons la soumission au diktat “LGBTQ+TOUTLERESTE”.
    La question amusante est la suivante : laquelle des deux triomphera ? La seconde a du souci à se faire vis-à-vis de la première : en terre d’islam, on a peu de chances de survie si l’on revendique son appartenance au monde LGBTQ+…
    ?????

  2. Quel scandale ! M. de Labarre persiste et signe dans sa lâcheté.
    Dans l’échelle des valeurs de ce dernier, il est plus grave de bousculer un stand d’exposition que de faire l’apologie de l’homosexualité, acte “gravement désordonné” selon la définition actuelle donnée par l’Église. Êtes vous encore réellement catholique ?
    Et dire que la devise de l’Ices est “l’audace d’être libre”. Vous n’êtes ni libre ni audacieux, M. de Labarre, esclave de la pensée subversive et dénué de tout courage, vous devez donc quitter immédiatement la présidence de cet Institut n’en possédant pas les qualités fondatrices. Afin qu’il ne soit pas perverti par votre couardise comme cela s’est passé à l’Unapel.

  3. M de Labarre va-t-il aller jusqu’à demander le rétablissement de la peine de mort pour les étudiants incriminés ou saura-t-il adroitement retourner la situation en profitant de cet esclandre pour mieux faire connaitre l’ICES comme école véritablement catholique en ayant un discernement juste en mettant les faits à leur exacte gravité sans être soumis aux lobbys anti-catho ou aux menaces. La liberté à un prix qu’il ne semble pas prêt à payer.
    Pour faire contre-poids, une manifestation monstre pour demander sa démission pourrait l’aider à être un meilleur disciple de la Vérité.

  4. “… cette violence symbolique est inacceptable. Il est inquiétant que certains, qui parlent d’un simple chahut, n’en aient pas pris conscience.” (sic)

    “violence” symbolique ! On ne peut pas être plus clair… Et de surcroit il faudrait trouver cela inacceptable !
    Hypocrites et pharisiens étant largement battus nous allons devoir inventer un nouveau mot pour qualifier cela.

  5. A-HU-RI-SSANT!!!
    J’avais un peu de compassion pour ce M.de Labarre se trouvant dans une position difficile qu’il ne pouvait pas assumer parce qu’il n’est pas un chef. En lisant Ouest France, je suis abasourdie. Il n’a pas lu la lettre remarquable de Madame Chantal Fain-Dupont, dommage! Il est encore temps, reprenez-vous, Monsieur.
    PHILIPPE de VILLIERS revenez viiiiiiiiiite, le navire ICES ne prend plus l’eau, il COULE!

  6. On voit déjà où va mener cette fuite en avant délirante : au “grand remplacement” du profil, non pas sociologique, mais “culturel” des étudiants de cet établissement… Grand bien leur en fasse, ils seront très vite confrontés à d’autres types de “problématiques” et d’autres formes de “délinquance” autrement plus délicates à gérer…

  7. J’en remet. une couche.
    Quand M de Labarre à gauche dit qu’il y a bien entendu un lien entre l’évènement et l’ICES, il ne se rend pas compte que c’est par sa pitoyable gestion de l’affaire et ses dires que ce lien se crée et s’amplifie. Il devrait au contraire marteler sans cesse qu’il n’y a aucun lien, cette affaire concerne moins de 2% des étudiants. Il signifie à tout le monde que c’est par leur appartenance à l’ICES que les jeunes ont agi ainsi, or il est fort probable que le comportement des jeunes eut été le même sans être à l’ICES et que cela tient plus au fait qu’ils furent choqués dans leurs convictions plutôt qu’influencés par un enseignement reçu.
    Il croit défendre l’ICES or il l’enfonce vis à vis du public ciblé. Le catéchisme ne dit pas qu’il faut tendre les deux fesses si on nous tape sur la joue droite. Les gens qui émettent des avis négatifs auxquels il est sensible ne font que profiter de cette affaire, grâce à son soutien, pour afficher leur hostilité à l’établissement qui existait bien avant l’évènement. Ils ne viendront jamais comme étudiant, par contre certains intéressés pourraient bien être dissuadés d’y venir à cause de son directeur. Mais peut être est-ce là son but caché ?

  8. Est-il envisageable de leur faire retirer le qualificatif “catholique” ?

  9. Grand remplacement du directeur peut-être ?? Difficile d’attirer les familles soucieuses de cohérence avec la Foi chrétienne désormais. L’ICES risque d’avoir du mal à s’en remettre.
    Curieusement, c’est le même type d’incohérences entre discours et attitude qui a été sanctionné dans les urnes récemment.

  10. Monsieur de Labarre, que pensez-vous de cette violence physique ?
    « Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.
    Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
    Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : ”Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce.“ »
    Pour reprendre vos termes, il me paraît inquiétant que le président d’un institut catholique “n’ait pas pris conscience” de l’Évangile et, à plus faible échelle, de la signature même de l’institut qu’il est supposé gérer, « l’audace d’être libre »

  11. Le journaliste fait bien son petit travail de propagande, tout va bien à GayLand.
    L’article est insultant pour les catholiques et les électeurs RN.

    Quant à M. de Labarre, que dire, tout a déjà été dit… C’est pathétique.

    Nous en déduisons que la direction de l’ICES sera donc en tête de cortège à la prochaine Gaypride, peut être déguisée, tout est possible !

    L’ICES a perdu une grande partie de son vivier, des familles attachées à la tradition. Sous 5 ans, il ne restera plus que dans cet établissement que quelques “cathos de gôche”, des cathos “ouverts” comme dit dans l’article de presse (ouvert à tous les vents…), perdus dans les méandres de 68′, fans des louanges issues des protestants évangélistes, éloignés du dogme, et un paquet de personnes qui se foutront du “C” de l’ICES. Bref, plus aucun sens…

    Aux 14 jeunes concernés, si vous lisez ce mot : Ne lâchez rien, demandez à vos avocats d’engager une procédures contre l’ICES pour casser la décision du conseil de discipline (ce qui sera facile). Sachez que nous sommes légions à vous soutenir. Vous faites le dur apprentissage de la trahison des élites. Persévérez dans vos études, et accédez à des postes influents dans 10 ans, le combat continu. “Merci pour ce moment” 🙂

  12. @Tantus,

    ajoutons, pour faire un parallèle avec le passage de l’Evangile que vous cites, que les stands LGBT et du Planning familiale étaient juste en face de l’église St Louis.

    St Louis et Napoléons auraient-ils accepté cette propagande manifeste ? Nous connaissons tous la réponse : Non !

  13. Laissez faire jeunes gens!
    Mr de Labarre va en prendre un coup derrière la tête (image poétique..) Il ne portera pas plainte. Ces conseils, en deux mots, lui démontreront l’inénarrable imbécillité juridique de ce projet.
    Sans doute a-t-il le projet d’accueillir les enfants des LGBT….

  14. Mr Delabarre a t-il eu vent de LMPT ? On peut d’ailleurs s’interroger sur ce qu’il a du faire et penser pdt cette longue periode du mandat Hollande….Il prenait le café avec Taubira ou quoi ?

  15. Triste spectacle que nous donne l’ICES, soumis au diktat de la bien-pensance moderniste. Si même les catholiques désertent en rase campagne…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services