Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

Honneur aux familles françaises

Cet après-midi, le président de la République reçoit les lauréats de la médaille de la famille française. Celle-ci a été créée par décret du 26 mai 1920 pour honorer les mères françaises ayant élevé «dignement» plusieurs enfants. Depuis cette époque, le texte initial a connu de nombreuses modifications, avant une refonte totale due à un décret du 28 octobre 1982 créant une médaille de la famille française. Désormais, on ne reconnaît plus seulement les mérites d’une mère, mais aussi ceux d’un père ou de toute autre personne ayant élevé des enfants de manière exemplaire.

La Fédération nationale de la médaille de la famille française (FNMFF) indique que :

«Pour mériter cette récompense, il ne suffit pas de mettre au monde des enfants, il faut encore savoir les élever et s’efforcer en toute occasion, par le conseil et par l’exemple, de leur inculquer une saine éducation morale».

Toutefois, la médaille n’est pas nécessairement remise à une mère ou un père de nationalité française. En revanche, «on ne récompense pas, sauf exception, les familles divorcées», précise Marie-Anne Hocquemiller, secrétaire générale de la FNMFF. Seules les familles monoparentales «du fait d’un veuvage ou d’un abandon» semblent pouvoir en bénéficier.

3 catégories existent : la médaille de bronze, pour 4 ou 5 enfants élevés, la médaille d’argent (6 ou 7 enfants), et enfin la médaille d’or (8 enfants et plus). La procédure pour être distingué est simple : les candidatures ou propositions doivent être déposées à la mairie du domicile. Le dossier est ensuite envoyé à l’Union départementale des associations familiales (Udaf) qui dirige une enquête sociale. Après quoi la commission départementale de la médaille donne son avis, avant de laisser le préfet entériner ou non ses choix.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Notons ce cas particulier intéressant :
    “Citons en exemple l’histoire du Père Mayotte, prêtre catholique, curé de la paroisse de Randan (Puy de Dôme), décoré de la Médaille de la Famille Française, pour avoir élevé les six enfants de la dame chargée de l’entretien de la cure, veuve et subitement décédée”.
    http://medaille.decoration.free.fr/France/P_Medaille/Famille.htm

  2. moi je meméfie toujours quand on parle de la famille française. Je veux d’abord vérifier la date de délivrance du permis de séjour.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services