Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Heureusement, Michel Audiard est déjà mort. En ces temps de « genre » et d’ « inclusion », il eût été mis au chômage technique

Heureusement, Michel Audiard est déjà mort. En ces temps de « genre » et d’ « inclusion », il eût été mis au chômage technique

Dans une école écossaise, un professeur commente à ses étudiants un site web. Sur ce site, il est indiqué qu’il n’y a pas plus de deux genres, et le professeur corrige en indiquant qu’il y a plusieurs genres. Un étudiant (E) est alors exclu 30 minutes du cours pour avoir dit : « Il n’y a que deux genres ». Il a ensuite un entretien avec son professeur (P). Verbatim de l’entretien :

P : Tu as le droit d’avoir une opinion.

E : Dans ce cas, pourquoi m’avoir viré du cours ? C’est pas très inclusif.

P : Pas très inclusif ? Désolé, c’est toi qui n’a pas été très inclusif. Et nous sommes dans une école inclusive. Je disais par rapport au site web qu’il y a plusieurs genres.

E : C’est votre opinion.

P : C’est mon opinion et c’est une opinion qui est acceptable dans cette école. Et la tienne, quand tu dis qu’il n’y a rien d’autre qu’homme et femme.

E : Scientifiquement, il n’y a que deux genres… C’est ridicule d’avoir plus de deux genres.

P : Tu peux garder cette opinion pour toi ? Pas dans cette école.

E : Donc, vous avez le droit de donner votre opinion mais pas moi ?

P : Je ne donne pas mon opinion.  Je suis la politique scolaire d’autorité nationale (NDLR “I am sticking to the national school authority policy”). OK ?

E : Ce n’est absolument pas scientifique.

P :Toutes les politiques ne sont pas scientifiques.

E :Vous ne pouvez pas dire que je ne suis pas inclusif alors que vous ne respectez pas les opinions.

P :Ce que tu disais n’était pas inclusif.

E : Vous m’avez viré du cours. On aurait pu avoir une discussion.

P :Ne règle pas ça ici. Tu peux déposer une plainte officielle.

E : je ne ferai pas ça. Je disais juste qu’il n’y a que deux genres, homme et femme. Tout le reste n’est qu’identification personnelle.

P : Désolé, mais tu as choisi de réagir d’une manière qui est contraire à la politique.

Et dire qu’il y a quarante ans, on aurait ri à gorge déployée en louant l’imagination du dialoguiste. C’est en particulier à des petites choses comme ça qu’on doute du progressisme.

 

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. Pourtant en 1984 on parlait comme ça. Du moins chez G Orwell

  2. Donc, d’après ce prof soumis, être anti-gender, c’est de la dissidence politique.
    Eh bé ! Moi, mère au foyer lambda et catho, je n’aurais jamais imaginé être une Soljenitsyne !

  3. Michel AUDIARD savait compter. La preuve, dans les tontons flingueurs quand il fait dire au “parrain” qui va bientôt mourir à un bandit taffiote : Chez nous quand les hommes discutent, les femmes sortent (ce n’est pas du littéral mais le sens y est).

  4. Seigneur, vite, que la foudre puisse tomber sur tous les ministères d’éducation nationale (ou l’équivalent), pour que le bon sens et le respect de l’ordre naturel des choses puissent prévaloir à nouveau !

  5. C’est effarant mais je n’ai pas pu m’empêcher de rire tellement ce professeur est ridicule.

  6. AH oui quand même !

    Des abrutis de ce “genre” 🙂 devraient être interdits d’enseignement….

  7. L’étudiant s’est fait exclure 30′. En France (cf. l’ICES) on vire définitivement et on passe au tribunal!

  8. Ce qui est intéressant dans ce dialogue, c’est qu’il montre si besoin était que le « progressisme » non scientifique porte sa destruction en lui-même ; qu’il soit d’ordre politique, social ou sociétal, moral ou philosophique.

    Puisqu’il faut déconstruire ce qui est établi pour qu’il y ait « progrès », ce prétendu « progrès » est aussitôt à dénoncer lui-aussi.

    C’est ainsi que le Lesbienne et Gay est devenu LGB puis LGBT et pour le moment LGBTQIA+ ou LGBTTQQIAAP aux USA. Sans parler des adeptes de Zoophilie, de Godemichets en tous genres ou de Robots en attendant les extraterrestres …

    https://www.urbandictionary.com/define.php?term=LGBTQIAPK

    Note : Les éléments de langage « inclusif » et « inclusion »sont devenus eux-aussi insupportables tant ils sont utilisés pour dire tout et son contraire; c’est le fourre-tout du en même temps.

  9. Jusqu’à ce que je n’arrive à la video je croyais ce dialogue purement fictionnel, un “exercice de genre” d’un futur encore lointain…

  10. C’est une forme de dictature où le réel est complètement nié et devient hors la loi, sur le même registre que cet homme qui assurait, dans une émission de télévision, n’être pas un homme (contre toute évidence !)

  11. Effectivement, ce pauvre type ne se disait ni homme ni blanc. Il était pathétique.

    Qu’avons-nous fait pour “mériter” un tel effondrement de notre société ?
    Sommes-nous dans un cauchemar et allons-nous un beau matin nous réveiller dans notre belle France d’avant ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services