Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Héritière des Jacobins et de la Terreur, du laïcisme haineux et sectaire de la IIIe République, la gauche est liberticide

Excellente analyse de Christian Vanneste sur son site :

Christian-vanneste" En « tançant » l’enseignement catholique, Peillon révèle la nature de la gauche qui sévit dans notre pays. Héritière des Jacobins et de la Terreur, du laïcisme haineux et sectaire de la IIIe République jusqu’à la guerre de 1914-1918, la gauche n’est pas seulement un boulet économique, qui, au nom de la revanche sociale et de la guerre aux riches, tue la croissance et l’emploi, c’est aussi une force qui divise les Français et menace leurs libertés.

Au nom d’une conception du progrès qui consiste à renverser les traditions et les principes, y compris ceux du bon sens, sur lesquels s’appuie notre société, la gauche a entrepris d’instituer un « mariage » entre personnes du même sexe. Non contente d’imposer une absurde révolution anthropologique à une partie importante des Français qui n’en veut pas, et de refuser un référendum à la majorité qui le souhaite, la gauche entend passer en force en faisant taire les opposants. La stratégie est simple : il s’agit d’ôter toute légitimité à la parole du contradicteur pour que la pensée unique soit effectivement la seule, de gré ou de force. Ce terrorisme intellectuel consiste donc à disqualifier tout adversaire. Ainsi lorsque le Secrétaire Général de l’Enseignement Catholique demande que le débat sur le « mariage » homosexuel soit suscité dans les établissements  de son ressort, le Ministre se fait censeur et prétend le lui interdire. Cette attitude est triplement scandaleuse.

Elle l’est d’abord parce que l’enseignement privé, catholique à 95%, voit sa liberté reconnue par la Constitution et par la Loi. La liberté de conscience justifie que les parents aient le choix de l’école, notamment pour que les valeurs morales auxquelles ils sont attachés y soient respectées. Le besoin scolaire qui fonde l’association entre l’Etat et les établissements privés doit tenir compte de ce choix des parents. L’Ecole catholique n’est pas laïque, elle est confessionnelle. Que cette dimension n’intervienne pas dans le traitement des programmes n’empêche nullement les établissements de manifester leur Caractère Propre, lui aussi reconnu par la loi que semble ignorer le Ministre. C’est la raison pour laquelle le Secrétaire Général, beaucoup trop conciliant, comme c’est malheureusement l’habitude, n’avait pas à évoquer la neutralité d’une école qui doit l’être dans les disciplines d’enseignement, mais qui n’existe que parce qu’elle ne l’est pas sur les valeurs morales et religieuses. C’est au contraire à l’Etat à être prudent dès lors qu’il prétend imposer aux familles et aux enfants une idéologie  hostile au choix des parents. C’est ainsi que l’on passe de la démocratie au totalitarisme.

La deuxième raison du scandale est précisément l’absence de neutralité de l’Etat. Il interdit aux uns de s’exprimer, mais il donne le champ libre aux autres. Le Porte-Parole du gouvernement, Mme Vallaud-Belkacem, a ainsi pu vanter les mérites du « mariage » homo devant une classe d’un collège de Fleury-les-Aubrais, dans le Loiret, le 15 Octobre dernier. Par ailleurs, plusieurs associations du lobby homosexuel, subventionnées, interviennent dans les établissements scolaires sous divers prétextes, notamment la lutte contre l’homophobie. C’est en ayant recours à la Justice que la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques a pu mettre fin à des interventions de SOS Homophobie, manifestement contraires à la neutralité de l’enseignement laïque. Cette association bénéficiait cependant d’un agrément d’ »association éducative complémentaire » de l’enseignement public.

Enfin, il est extraordinaire que le Ministre d’un gouvernement en proie à des difficultés budgétaires insurmontables et qui devrait remercier à chaque instant les parents d’élèves de l’enseignement privé, et néanmoins contribuables, pour les économies réalisées grâce à eux sur 20% des effectifs scolarisés, vienne en plus leur imposer son idéologie. Il faut rappeler, en effet, que si les enseignants sous contrat sont salariés de l’Etat, le fonctionnement des établissements est financé par le forfait d’externat qui représente déjà un gain pour l’argent public par rapport à ce que coûterait un élève scolarisé dans le public, et qu’enfin, la charge des bâtiments est supportée soit totalement , soit à 90% par les associations, à l’exception des établissements d’enseignement technique.

La liberté religieuse, inséparable de la liberté de conscience, garantit le droit à l’expression des croyances et des valeurs qui en découlent. Il se trouve que toutes les grandes religions réprouvent l’homosexualité. Ce n’est nullement une spécificité catholique. Il n’y a donc aucune raison qu’une sorte de religion séculière vienne imposer ses dogmes au sein d’un enseignement qu’on prétendrait laïque ou neutre, tandis que les croyants se verraient imposer le silence dans les locaux dont ils ont la charge. Cette dérive, aujourd’hui évidente, a malheureusement été soutenue de manière irresponsable et en raison de son incompétence par le Ministre précédent. C’est lui qui a, notamment, approuvé l’introduction de l’absurde théorie du Genre dans l’enseignement. C’est lui encore qui a bloqué à 20% des parents la liberté de choisir l’établissement qui convient à leurs enfants, au mépris d’un principe qui a valeur constitutionnelle. La mollesse de l’enseignement catholique, la lâcheté et l’ignorance de la majorité précédente ont créé les conditions de ce coup de force ministériel d’aujourd’hui."

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Le mot clef est dans la phrase finale : lâcheté.
    Et j’ajoute que pendant qu’on tance l’école dite “catholique” on ne dit rien, vraiment rien aux apprentis du jihad qui sont dans les écoles coraniques et qui auront leur heure.

  2. le Ministre Peillon ose dire que l’ecole n’est pas le lieu des discussions politiques alors que les profs sont des agents du PS,c’est d’ailleurs ce qui explique qu’il en a recruté 40.000 de plus

  3. A quand Christian Vanneste President, pour préparer la venue du roi promis par notre Seigneur pour le France ?

  4. Monsieur Vanneste met en évidence que l’ancienne “majorité” et la nouvelle ne sont en rien différentes, au moins sur le chapitre des droits de l’homme et de la liberté. J’y ajouterais le FN qui est contre les “communautarisme” et a donc de curieuses similitudes de programme avec le programme de l’extrême-gauche.
    Il faudrait des partis, vraiment attachés aux droits de l’homme et à la liberté, formés de gens irréprochables, des partis respectueux de la France et de l’humanité, mettant en application les enseignements du Pape (parfois contre les avis des évêques, hélas !), des partis se déclarant pour l’ordre laïc et rationnel et chrétien, en un mot pour le règne du Christ (sans prétendre en détenir le monopole, mais déclarant s’inspirer de la doctrine sociale catholique qui est la doctrine de Jésus).

  5. Bravo Vanneste. Ce Claude Peillon, c’est vraiment le digne héritier de Robespierre. Il est évident que tout en appelant à la neutralité, il défend tout sauf la neutralité dans cette affaire.

  6. Entièrement d’accord, notamment sur les conclusions de Christian Vanneste.

  7. @ Oliroy,
    je suis ignare, je n’étais pas au courant que le Seigneur avait promis un roi pour la France. Pouvez-vous me dire d’où vous tenez cette information? Je vous en remercie.

  8. Il est grand temps que l’enseignement catholique se libère définitivement de la tutelle totalitaire de l’Etat et cesse de vendre son âme pour un plat de lentilles! C.Vanneste a raison.

  9. On n’en peut plus de la Gauche ! TER-MI-NE ! Exigeons le procès du communisme au Parlement ! Demandons à nos élus qu’ils s’emparent de ce dossier et qu’ils exigent le procès du marxisme avec l’interdiction de cette doctrine dans le pays de France !

  10. @ Becassine
    Prophétie que voilà :
    ” Un Roi s’élèvera finalement de l’antique race des Rois de France, d’une insigne piété envers Dieu. Il sera honoré par les princes chrétiens et dévoué à la foi orthodoxe. Il sera aimé d’eux et sa puissance s’étendra au loin sur la terre et sur la mer. Lors l’Eglise étant retirée comme d’une certaine destruction, ce Roi s’unira au Pontife romain et le soutiendra …”
    Prophétie qui se conjugue à celle qui fut faite à Clovis lors de son sacre :
    « Vers la fin des temps, un descendant des rois de France régnera sur tout l’antique Empire romain. Il sera le plus grand des Rois de France, et le dernier de sa race ».
    Montjoie Saint Denis ! Vive la France et son peuple !

  11. @jejomau
    Vous êtes toujours plein d’ardeur.
    “Exigeons” le procès du communisme au Parlement. Comment ? Nous sommes minoritaires au Parlement.
    Suffit pas de dire “a long zenfants de la patrie”. Il faut en avoir les moyens.

  12. @ Jejomau,
    je comprends votre enthousiasme et votre détermination, mais ce gouvernement est très vindicatif et même si un océan de foules en colère défile dimanche, cela ne l’empêchera pas de faire débattre la loi au parlement où il a la majorité ainsi qu’au Sénat.
    Il n’aura pas le courage d’organiser un référendum.
    Par ailleurs, si vous voulez renverser ce gouvernement, quand même élu démocratiquement, vous allez vous retrouver en face de la police et de l’extrême-gauche. Mieux vaut agir légalement, c’est l’extrême-gauche qui emploie des moyens violents.

  13. @Becassine et Theis
    Bien sûr que nous sommes minoritaires au Parlement et que nous ne pouvons pas faire ce que l’on veut. Mais cela n’empêche pas à l’opposition de pouvoir lancer des débats ou de formuler des propositions. Par exemple elle pourrait très bien demander qu’une commission parlementaire soit faite pour faire la lumière sur les crimes du communisme afin de les déclarer “crime contre l’humanité” au même titre que le nazisme.
    Il est temps de REVEILLER cette pseudo-droite. Il est temps de secouer le cocotier. A force : les noix de cocos finissent toujours par tomber ! Et un premier travail a lieu alors au sein de la population qui découvre leur histoire et la réalité des choses qu’on leur cache !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services