Henri-Paul Hude vs Luc Ferry

Sur son blog, le philosophe répond ç Luc Ferry, qui a publié une tribune le 14 février dans Le Figaro, sous le titre ‘‘Mariage gay : réponse à mes amis chrétiens’. Extraits :

"La
très médiatique star, avant de nous expliquer pourquoi la religion, une
fois de plus, est complètement à côté de la plaque, proteste de son
« respect pour les religions ». Elle
en donne pour preuve, ou du moins pour indice, ses relations
privilégiées et ses collaborations littéraires avec deux membres du
collège cardinalice. Bien joué. Ses
relations ne s’arrêtent pas là. Saint Jean l'évangéliste serait son
compagnon de solitude préféré. Gageons qu’il l’introduira directement à
Dieu le Père, ou plutôt à Dieu parent 1 ou 2.  […]

Si
Ferry avait consulté sur ce point ses éminentes relations, elles lui
auraient appris que saint Paul, collègue de saint Jean, sans doute moins
charitable, a écrit dans sa Lettre aux Romains des lignes particulièrement énergiques sur le sujet (chap. 1er, versets 18-28 et surtout 26-27).

Comme
on est dans un pays libre, je ne citerai pas saint Paul, qui serait
sans doute aujourd’hui traduit en correctionnelle. Il faudra sans doute
un jour, en France, pour assurer un meilleur respect des droits
fondamentaux, censurer les éditions de la Bible.

Sur
la morale, en particulier sur la morale du corps, et du sexe, et sur
les rapports subtils et profonds entre la loi et la nature, la nature et
la raison, la nature et la conscience, etc., il existe un texte récent
et puissant, traitant de manière actualisée de ce qu’on appelle la « loi
morale naturelle ». Il s’agit bien sûr de l’encyclique Veritatis Splendor
(surtout ch.2, sections I et II). Ce texte n’est pas signé par Innocent
III ou par Boniface VIII, mais par Jean-Paul II. J’ai participé à sa
présentation dans un ouvrage en italien préfacé par le cardinal Ratzinger.
Si l’on veut savoir ce que l’Eglise pense de la nature, dans son
rapport à la loi morale, il faut lire attentivement ce texte. Après
quoi, il est contraire à la plus élémentaire honnêteté d’écrire que
l’Eglise penserait sur ces sujets « comme si la nature était notre code,
comme si elle pouvait fixer la norme ». Ferry se ridiculise en parlant
d’un sujet qu’à l’évidence il ne connaît pas, et, plus grave, de choses
qu’il ne voit même pas
."

7 réflexions au sujet de « Henri-Paul Hude vs Luc Ferry »

  1. Tonio

    Vous croyez que c’est important ce que pense ce Ferry ? Vous lui faites trop d’honneur….Qu’il soit pour,qu’il soit contre peu me chaut. Quand à son carnet d’adresse il ne me fait aucune impression particulière ……

  2. dragases

    Bien sûr que c’est important de renvoyer Ferry dans ses “22”.Le combat des idées est le premier des combats à mener!
    De plus ,ces Ferry et consort se comportent comme les ceux qui détiennent la Vérité…
    Ferry est un orgueilleux comme BHL

  3. Bernard Mitjavile

    J’ai toujours été un peu gêné par l’attitude ambigüe de Ferry à l’égard du Christianisme qu’il dit respecter tout en ne croyant pas en Dieu, tout en se félicitant de ses relations avec des chrétiens si possible “haut placés”). Comment peut-on trouver une source d’inspiration dans St Jean si l’on nie la source d’inspiration de Jean, l’esprit de Dieu. Onfray se proclame athée et jette la Bible à la poubelle, il a tort mais au moins il est cohérent.

  4. lampe jean-claude

    Ce “filousophe” de plateaux de télévision, belle gueule à cadenettes, est exaspérant de suffisance, comme s’il se prenait pour la Loi et les Prophètes. Personne ne l’a pourtant chargé du ministère de la pensée. Le vrai philosophe, à la question : “que sais-je ?” devrait toujours se répondre : “je sais que je ne sais rien.”

Laisser un commentaire