Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Hélie de Saint-Marc, Grand-Croix de la Légion d’Honneur

Lu sur le blog de Jean-Dominique Merchet :

H"Le commandant Hélie de Saint-Marc est, selon nos informations, élevé à la dignité de Grand-Croix de la Légion d'Honneur, la plus haute distinction que la République peut conférer. Hélie de Saint-Marc, 89 ans, est une personnalité bien connue et très respectée pour son humanisme, bien au-delà du monde militaire : résistant, déporté, officier de la Légion étrangère, il participe au putsch des généraux, en 1961. Arrêté, il reste cinq ans en prison, avant d'être grâcié. Il est l'auteur de nombreux livres, dont ses Mémoires, "les Champs de braise" qui ont connu un grand succès.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je ne dirai qu’un mot, bravo !

  2. A 88 ans, dans L’Aventure et Espérance”, Denoix de Saint Marc nous raconte :
    …”Je viens de fêter mes 88 ans.
    Combien de fois ma vie n’a-t-elle tenu qu’à un fil ? A 19 ans, parce qu’un chef de réseau a cru en moi, j’ai été projeté dans l’aventure de la Résistance puis dans l’abîme de la déportation. A 44 ans, je suis sorti de prison, sans papiers, sans droit de vote, sans carnet de chèques. Entre-temps, pendant deux décennies d’une intensité sans pareille, j’ai été plongé dans l’Histoire. Je l’ai connue, comme Shakespeare dans Macbeth, ” racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur et qui ne signifie rien “.
    J’ai pourtant choisi comme titre L’Aventure et l’Espérance à cette réédition qui retrace mon chemin à travers des extraits de livres et de conférences. L’aventure, parce que je n’ai pas passé ma vie en retrait. Thoreau a écrit qu’avant de s’asseoir pour écrire, il faut se lever pour vivre. J’inscris aussi le mot espérance. Au-delà de tout, il reste une flamme fragile, minuscule, chancelante, mais si bouleversante.
    L’espérance est une grâce, la seule peut-être qui compte à 88 ans. C’est celle que je veux confier aux lecteurs avant de quitter ” le doux royaume de la terre “. Hélie de Saint Marc…
    Sur LIvres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p1529-helie_de_saint_marc_aventure_et_esperance.html

  3. “est” (comme dans votre billet), ou “va être” (comme dans le billet en lien)?
    J’espère qu’on pourra bientôt avoir un lien vers un site officiel confirmant cette promotion et que cette information n’est pas sortie suffisamment à temps pour relancer une offensive contraire?

  4. Bien supérieur à ce que peut raconter Hessel !

  5. Honneur a lui
    Exemple pour nous tous quelque soit notre âge ou notre condition

  6. Formidable !
    cet homme mérite cent fois cette distinction malheureusement trop galvaudée.
    Mais je suis surpris qu’elle lui soit accordée sous un pouvoir ” se revendiquant ” du Gaullisme !
    Ca sent les élections….!

  7. Il est des générations, des circonstances, des caractères, des talents qui marquent leur époque. Hélie de Saint Marc s’est inscrit déjà dans la lignée des personnages historiques qui dénotent la grandeur de l’homme et font l’honneur de notre pays.
    Il est intéressant de lui voir consacrer un article dans le même journal, en même temps qu’au dénommé Castelluci. Quand on sait qu’un homme porte son âme sur son visage, la comparaison de leurs deux portraits ne manque pas d’être édifiante.

  8. Une fois de plus un homme exceptionnel que la vraie Droite a gaché : il a été prévenu du putsch (infiltré et manipulé par le pouvoir à sa génèse même) au dernier moment et a décidé en 10 minutes d’y participer.
    Il le paya de 5 ans de prison pour 24 heures de participation au cours desquelles même ses détracteurs reconnaissent son profesionnalisme pour retenir ses légionnaires qui rêvaient d’en découdre ! Car la Droite “conçoit” des putcshs sans morts alors même que l’Etat planifie (ou laisse planifier) des massacres comme le Rue d’Ilsy et autres abandons des harkis.
    “Pour l’honneur” disent certains. Et l’intelligence de l’utilité ? Avec son profil de résistant-déporté il aurait mieux fait de ne pas participer au putsch et de servir de caution à ses frères d’armes lors des procès.
    Sa participation au putsch n’était en rien obligatoire et sa neutralité certaine donc ces camarades n’avaient rien à craindre de lui.
    Comme les curés chassés en 1905 et revenus se faire tuer dans les tranchées de 1914, il a supporté avec force et constance les aléas de l’Histoire. Si on peut admirer l’homme, y a t il une possibilté pour ouvrir un débat sur l’utilité politique de ce genre de comportements ?

  9. Un homme au parcours exceptionnel. Même si cette élévation n’est certainement pas à titre militaire, c’est une forme de reconnaissance (très tardive) alors que d’une certaine manière, la Guerre d’Algérie n’a à mes yeux pas vraiment pris fin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services