Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement / France : Politique en France / France : Société

Hausse du prix de l’essence : un régime aux abois

Hausse du prix de l’essence : un régime aux abois

De François Villars dans Présent :

Entre 2004 et 2017, la consommation de carburants routiers, tous véhicules confondus, est en légère régression. Dans la même période, les kilomètres parcourus ont augmenté. Cependant, à y regarder de près, les véhicules particuliers ont roulé moins alors que les poids lourds et véhicules d’entreprise beaucoup plus. La petite reprise économique a dopé les transports commerciaux alors que les pressions fiscale et policière mais aussi la paupérisation des Français ont fortement réduit leur mobilité malgré une hausse de la motorisation des foyers.

Cependant, bonne nouvelle : les véhicules consomment de moins en moins, et c’est vrai. Merci aux constructeurs pour leurs efforts : – 11 % en 15 ans. Mais là aussi il faut utiliser la loupe pour discerner la réalité. Cette baisse de consommation est majoritairement liée au diesel et aux poids lourds car les véhicules essence seuls réalisent un piètre score. Ainsi, en 2017 la consommation moyenne d’un véhicule particulier essence est de 7,31 litres contre 6,00 pour un véhicule particulier diesel qui parcourt en moyenne deux fois plus de kilomètres qu’une essence.

Sous prétexte d’écologie, le régime veut faire baisser la consommation de carburant. Il pourrait agir sur deux leviers :

– passer au tout diesel : vous avez compris qu’il ne peut en être question à cause de la soumission au lobby écologiste qui ne roule que pour lui. Pourtant le cycle diesel est bien meilleur que celui de l’essence et sa pollution inférieure car ses tests sont bien plus sévères que pour l’essence ;

– limiter les déplacements ; les différents régimes s’y emploient depuis longtemps avec la pression policière, le matraquage fiscal, et les freins innombrables à l’activité économique.

Cette fois le régime essaye de faire vibrer notre fibre écologique alors que nous venons de voir que ce prétexte ne tient pas la route. Supprimer tous les véhicules particuliers diesel au profit de l’essence ferait grimper la consommation de carburant de 10 % et de 20 % si on y passait aussi tous les poids lourds.

En vérité, ce régime est financièrement aux abois, Macron dépense beaucoup, et les taxes et impôts actuels rapportent de moins en moins. Le matraquage fiscal appauvrit les Français et ralentit l’économie. Aussi bien la TVA, la taxe sur les carburants que l’IRPP se contractent structurellement parce que le PIB stagne. Mais « en même temps » le rendement de l’impôt sur les bénéfices des entreprises est en train de s’effondrer (ralentissement économique et réductions accordées aux entreprises). Il manque alors 10 milliards au régime. En surtaxant le diesel, qui représente 80 % des carburants, ces 10 milliards seront intégralement récupérés sous prétexte de lutte contre le prétendu réchauffement climatique prétendument anthropogénique.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ce phénomène est connu sous le nom de l’Ellipse de Laffer. “Trop d’impôt tue l’impôt” C’est ce qu’on est en train de voir avec l’essence. On augmente les taxes ce qui fait diminuer le nombre de kilomètres parcourus donc les entrées fiscales diminues donc on taxe encore plus ce qui fait diminuer encore plus les rentrées fiscales. Pour un gouvernement qui se veut ultra libéral, (libre circulation des gens, des capitaux et des marchandises), c’est un comble. Il faut bien se rendre compte que lorsque que le gouvernement dit que le coût de l’essence est de 30 à 35% du prix payé par le consommateur, une simple règle de trois, permet de calculer le taux de taxe qui est de 186% à 233%. Hé oui, si le coût de l’essence est de 30% de son prix, vous avez bien lu : Le matraquage fiscal est de 233%. Recalculez si cela vous semble énorme, et pensez-y la prochaine fois que vous ferez votre plein ! C’est pour cela que vous n’entendrez aucun journaliste Mainstream parler du taux réel de taxe sur le carburant, mais du pourcentage du coût par rapport au prix. Cette notion un peu abstraite aide à faire avaler la pillule!

    • C’est exactement cela
      Et pour fixer les idées de ceux qui sont fâchés avec les chiffres, il suffit de rappeler que l’État vit aux crochets des citoyens et que plus les citoyens sont pauvres plus l’État s’appauvrit et vice versa.
      Un État qui favorise la richesse (donc forcément pas de gauche…) deviens riche !

      La France a été littéralement ruinée par Mitterrand.
      Hollande et Macron finissent le travail.

  2. Diesel / Essence : faut arrêter de nous prendre pour des cons :
    Le Diesel pollue bcp moins ! ( Comme dit ds votre article )
    cf “C’est pas sorcier” ici :
    https://voixdupeuple.files.wordpress.com/2018/11/video-2018-11-02-17-09-51.mp4?_=1

  3. ” Les 15 plus gros navires présents sur les mers du globe répandent à eux seuls, plus de soufre que toutes les voitures en circulation sur la planète et cela sans aucun système de filtration.”

    Là, ça calme… mais c’est pas taxé… Le méchant qu’il faut culpabiliser : c’est l’automobiliste qui “roule au diesel et fume des cigares”, hein !

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-carre/l-edito-carre-23-novembre-2017

  4. Juste le temps d’un casse croute et je retourne à mon péage d’autoroute avec les gilets jaunes,une bonne ambiance tous de bons francais fatigués et exaspérés mais vu ni bourgeois ni racaille des banlieues …..tanpis on sacrifie notre journée et les autres à venir aussi le mouvement va continuer les autres ramasseront quelques profits certainement volontier avant de re voter pour les memes!je garde la foi envers et contre tout grace aux gilets jaunes rencontrés

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services