Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Harcèlements sexuels : Caroline de Haas quitte les réseaux sociaux

Grâce à une enquête de Libération, il a été établi que l'UNEF est devenu un "terrain de chasse sexuel" lorsque Caroline de Haas est devenue secrétaire général du syndicat.

Devant les évidences, Caroline de Hass est incapable d'argumenter et préfère quitter les réseaux sociaux.

Elle se dit victime collatérale de l’enquête de Libération relatant les abus sexuels contre des militantes syndicales de l’UNEF. Après cet article, elle a été prise à partie sur Twitter par le chroniqueur Eric Naulleau.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Vous écrivez :
    “Devant les évidences, Caroline de Hass est incapable d’argumenter et préfère quitter les réseaux sociaux.”
    Moi, je ne comprends pas pourquoi la Justice n’est pas saisie au sujet de cette Haas ? Est-ce que parce qu’elle est féministe, elle doit-être au-dessus des lois ? Pour moi, c’était une évidence de lire ceci :
    “Devant les évidences, Le Parquet s’est saisi de l’affaire en diligentant une enquête immédiate concernant le rôle qu’a eu Mme de Haas dans ces sordides affaires d’esclaves sexuelles au profit des socialos”

  2. Après “343 connards” et “macholand”, cette aînée d’une fraterie de 7 enfants, ancienne guide aux scouts unitaires, n’a pas volé ce qui lui arrive.
    La “victime collatérale” d’un système dont elle était secrétaire général voudrait nous faire croire au complot, sans doute….
    C’est dingue comme ces gens n’ont aucun sens de rien et ne supportent pas la contradiction et les évidences…

  3. Effet boomerang en guise de justice immanente…

  4. Qui est Caroline de Haas?

  5. Bon débarras

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services