Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Société

Guerre civile : la confession d’Ivan Rioufol

Dans La Guerre civile qui vient, Ivan Rioufol dénonce les autruches politico-médiatiques pour lesquelles le seul et unique danger qui menace la France est la montée du FN et montre que leur soumission à l'islamo-fascisme n'écartera pas la guerre civile, depuis les "territoires perdus de la République". Néanmoins, il reconnaît que l'islamisme ne fait que profiter du vide laissé par une génération occidentale déracinée : 

291.54929577465_450_179"Comme beaucoup de croyants, démobilisés par une Eglise doutant d'elle-même et ayant peur de son ombre, je me sens évidemment coresponsable de cet affaiblissement du catholicisme. Je suis devenu moi-même bien peu pratiquant, après avoir fréquenté l'Eglise et ses Bons Pères jusqu'à mon adolescence. Je suis de ceux qui, néanmoins, restent fondamentalement attachés aux églises, aux calvaires, aux saints, aux fêtes religieuses, aux traditions et à certains offices. Je ne puis rester plus longtemps désinvolte, indifférent, négligent sur mon identité, nationale et religieuse, qui me constitue et me dépasse. Je ne reproche pas à l'islam de tenter de marquer un peu plus son nouveau territoire, apparemment abandonné par les puissants, l'Eglise, ses fidèles. Cette absence est notre faute. Je respecte la piété musulmane, quand elle ne franchit pas les limites de la sphère privée et qu'elle n'entend pas convertir à coups d'imprécations, voire de sabre, de kalachnikovs ou, demain de gaz sarin. Cette spiritualité musulmane, au contact de laquelle Charles de Foucauld rompit avec sa vie de patachon pour retrouver le Christ, me semble même exemplaires d'un détachement et d'une hauteur de vue que l'Occident, trop matérialiste, consumériste et frivole, serait bien inspiré de retrouver. En revanche je dénonce tous ceux qui s'activent à faciliter l'islamisation en cours, à commencer par une partie de la hiérarchie catholique elle-même, qui se comporte comme si elle ne croyait plus vraiment en son Dieu trinitaire, prêt à être assimilé au Dieu musulman, unique, inaccessible, susceptible, autoritaire."

Partager cet article

11 commentaires

  1. Il n’y a aucun respect à avoir pour l’Islam, vu qu’il n’y a aucun respect à avoir pour son essence démoniaque.

  2. Je suis heureux de pouvoir lire la chronique de M. Rioufol chaque vendredi dans le “Figaro”, c’est un véritable courant d’air frais de bon sens !
    Il est vrai que la répétition continuelle, semaine après semaine, des problèmes de notre pays à cause de ceci ou cela, de ceux-ci ou celles-là, est pénible à la longue…
    Mais il faut continuer à dire la vérité, à défendre le bon sens, à vouloir porter haut les couleurs de la France : bleu, blanc et rouge ! Alors quand j’ai fini mon “Figaro”, je le laisse ouvert sur la banquette à la page de M. Rioufol !

  3. Pas mal ! Ce n’est pas l’Islam que l’on respecte, mais les musulmans, c’est différent ! Un chrétien ne peut respecter une autre religion que la sienne, mais il se doit de respecter les hommes quand ils sont sincères, ce qui n’est, évidemment, pas toujours le cas, surtout en ce qui concerne l’EI, créature de la CIA et dont la majorité des chefs et combattants ne sont pas musulmans !

  4. L’islam respecte-t-il les chrétiens ? La réponse est sans appel. L’islamisme, voilà l’ennemi ! Mais on peut y ajouter ses corollaires idéologiques: laïcisme, mondialisme, jacobinisme, marxisme, communisme, socialisme, fascisme, libéralisme, internationalisme, franc-maçonnisme, ….

  5. Je ne m’associe pas du tout au propos de Monsieur Rioufol employant le “nous” pour se dire coresponsable de l’affadissement du christianisme dans notre pays.
    Je regrette bien pour ce Monsieur mais certains catholiques de France (certes peu nombreux) sont restés fidèles à la pratique religieuse envers et contre tout, et ont contribué à ce que Dieu soit encore honoré en France de nos jours.

  6. * Riposte Laïque : Vous venez de publier un livre, que Riposte Laïque a commenté, intitulé « La guerre civile qui vient ». Est-il facile de trouver un éditeur quand on intitule ainsi un livre ?
    – Ivan Rioufol : Non, en effet. C’est : « Courage, fuyons ! ». Le seul énoncé du titre a été suffisant pour que les premiers éditeurs sollicités se débinent. J’avoue n’avoir pas insisté longtemps. D’autant que mon ami Roland Jaccard, qui m’avait édité aux PUF pour « De l’urgence d’être réactionnaire >, m’a conseillé l’éditeur Pierre-Guillaume de Roux, que je connaissais de l’époque des Editions du Rocher. Je me félicite de cette rencontre avec un homme civilisé, exigeant, libre et courageux. L’espèce est rare.
    * La Guerre Civile Qui Vient Broché – 3 mars 2016 de Ivan Rioufol :
    http://www.amazon.fr/Guerre-Civile-Qui-Vient/dp/236371153X/ref=sr_1_1_twi_pap_1?s=books&ie=UTF8&qid=1459350508&sr=1-1

  7. ce qui a tué l’Occident ce sont les centres commerciaux,lesquels par contre se sont immédiatement adaptés à l’islam,dès lors que celui-ci est apparu sur notre sol: c’est un concours de circonstances

  8. Je ne comprends pas … : cette guerre n’aura rien de civile …

  9. A écouter absolument, Frère Rachid qui démasque les pays musulmans qui ne portent en fait aucun intérêt aux musulmans :
    https://www.youtube.com/watch?v=9Piild63USc
    Il anime tous les jeudi soir une émission en arabe intitulée Sou’âl jarî’ (Daring question – Question audacieuse) sur la chaine satellitaire Al-Hayat basée aux États-Unis. Il dialogue avec des dignitaires religieux et des chercheurs musulmans ainsi qu’avec des ex-musulmans. Il commente souvent les textes fondateurs en islam relatifs à la violence contre les non-musulmans et portant atteinte à la dignité humaine. Grâce à cette émission, il est devenu l’animateur-phare de cette chaine de langue arabe, regardée par plusieurs millions de musulmans dans le monde.
    https://www.youtube.com/channel/UCoyhMiqrwZTPp438CERCmRQ

  10. Spiritualité musulmane exemplaire ? Rioufol a perdu la tête ma parole! Dommage, il l’avait bien faite.

  11. C’est un bon début, les autorités religieuses ont en effet une grande responsabilité dans cette affaire. Maintenant il reste à Monsieur Rioufol à dénoncer avec la même rigueur, vigueur, les autorités du parti qu’il soutient et qui s’obstinent à se situer à droite. A droite peut-être, mais pas à la droite du Seigneur !

Publier une réponse