Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Gros grains de sables en UE

On entend parler de plus en plus d'une possible sortie de la zone euro d'un ou plusieurs pays européens, voire d'un éclatement de la zone euro. On comprend mieux les menaces de l'un des dirigeants de la Banque centrale européenne, qui avait averti que le pays qui oserait sortit de la zone euro serait exclu de l'UE !

Par ailleurs, la ratification du traité de Lisbonne par l'Allemagne pourrait encore être retardée, suite à un nouveau recours devant la Cour constitutionnelle.

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. “le pays qui oserait sortit de la zone euro serait exclu de l’UE !”
    Et bien, ça y est! On est sauvé. On a trouvé un moyen de sortir de l’UE ! Il suffit d’attendre, Euro aidant, que la France soit au bord de la faillite et que les avantages en salaire et en nature de nos députés soient menacés.

  2. Si l’Europe doit se faire, elle ne se fera qu’autour du couple franco-allemand et du Bénélux. A cette échelle, la création d’une fédération pourrait être envisagée…. Mais après, une union trop vaste est forcément trop fragile.

  3. L’Europe mourra t elle (en partie) de la crise dont elle était supposée nous protéger ?
    Mr l’Euro écrira t il sur un mur de la BCE “La crise m’a tuer” (faute comprise, dans la garage – sous sol de la BCE comme dans le fameux fait divers) ?
    La France (en faillite il y a encore quelques mois d’après Fillon) plongera t elle avec l’UE ?

  4. Bonjour,
    L’europe actuelle c’est Babel et Babel s’est écroulée. Cette cris pourrait bien faire tomber l’idéologie mondialiste pronée par la FM.

  5. Belle occasion pour saluer la mémoire de Milton Friedman, mort en Novembre 2006, qui avait annoncé l’échec de l’Euro au premier coup dur.
    A noter qu’il a proposé aussi le “chèque éducation” qui serait la solution aux grèves répétées et aux résultats de cette Intitution.
    A présent, les paris sont ouverts: quel est le premier Etat, parmi les fondateurs, qui va quitter l’Euro ? L’Angleterre a déjà un pied au dehors de l’Europe. Pour ma part, je mise sur l’Allemagne “éternelle”.

  6. 2 pays de la C.E., l’Espagne et la Grèce viennent de voir rétrograder la qualité de leur capacité d’endettement par les agences de notation internationale.
    Le Leuro va ainsi se déliter par palier, au point que la disparité entre ses membres devenant insupportable et ingérable, la sortie ou l’expulsion progressive des uns et des autres deviendra la seule solution.
    Après l’utopie fédéraliste socialisante, on en reviendra aux bonnes vieilles lois monétaires basiques : une monnaie sans garanties n’a pas de stabilité possible.
    Ni la BCE ni les discours à la Guignol de N. Sarkozy ne pourront faire échapper cette monnaie d’artifice à la réalité.

  7. Nous voyons apparaitre les premiers effets positifs de cette crise!
    Comme quoi! Il ne faut pas désespérer!!!
    Toute souffrance apporte des grâces.
    @ Monrose,
    Vous voyez l’Allemagne éternelle,
    moi je mise sur la France comme pays qui va se faire enterrer avec l’euro!!!

  8. Ne soyons pas negatifs: c’est toujours la France qui montre la voie au reste du monde;
    premiere puissance mondiale au XVIII siecle , elle a eu l’elegance de se retirer en suscitant l’emergence des deux autres super-puissances.
    Par la revolution de 1789 et la Terreur elle a montré la voie à la revolution bolchevique,
    en fournissant les troupes qui ont permis aux colonies anglaises d’Amerique de devenir les USA elle -la France- a permis la construction de l’Empire qui secroule sous nos yeux.
    Attendons la suite, la France ne nous decevra pas…

  9. Prions ! Tout arrive !

Publier une réponse