Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Grand Remplacement : les immigrés illégaux représentent entre 8 % et 20 % de la population en Seine-Saint-Denis

Selon un rapport parlementaire, les immigrés illégaux représentent entre 8 % et 20 % de la population en Seine-Saint-Denis.

Le sénateur LR Philippe Dallier, ancien maire des Pavillons-sous-Bois (22 ans de mandat), a écrit à Matignon, avec 14 des 17 autres députés et sénateurs – de droite comme de gauche – de Seine-Saint-Denis «pour que l'État assume pleinement ses responsabilités dans ce département sinistré entre tous». «Le premier ministre va nous recevoir. Il a donné son accord de principe.»

Ils réclament que le gouvernement donne suite au rapport des députés François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokouendo (LaREM) qui dénonce la «République en échec» dans le 93. Déposé le 31 mai à l'Assemblée, ce document décrit l'incroyable dégradation du climat social, économique, sécuritaire de la Seine-Saint-Denis. Taux de pauvreté: 28 % (le double de la France métropolitaine). Taux de chômage: 12,7 % (trois points au-dessus de la moyenne nationale et quatre points au-dessus de la moyenne d'Île-de-France).

Et moi qui croyais que l'immigration est une chance pour la France. M'aurait-on menti ?

Unknown"Selon les estimations publiées par l’INSEE, la Seine-Saint-Denis compte 1 646 105 habitants au 1er janvier 2018. Parmi ces derniers, on dénombre plusieurs centaines de milliers de personnes de nationalité étrangère en situation régulière (en 2014, 423 879).

Cette dernière donnée est cruciale à plusieurs titres : le département est un sas d’entrée de la France par l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle qui accueille chaque année 65 millions de passagers dont 35 en entrée sur le territoire. Sur le flot d’entrants figurent des personnes désireuses de demeurer en France mais ne disposant pas des titres de séjours les y autorisant. S’ils ne figurent pas dans les statistiques officielles, ces hommes, femmes et enfants sont une réalité démographique avec laquelle les pouvoirs publics doivent compter. Or, ces derniers n’arrivent pas à les dénombrer. Selon les estimations des interlocuteurs rencontrés par les rapporteurs, ces personnes en situation irrégulière seraient entre 150 000, 250 000 personnes, voire 400 000. Soit un ajout supplémentaire équivalent à la population de l’Ariège (152 321 habitants), du Jura (259 000 habitants), voire des Landes (411 757 habitants). La marge est grande.

Les méthodes statistiques actuelles de recensement de population déployées par l’INSEE n’appréhendent pas cette réalité. La disparition des enquêteurs et le recours aux échantillonnages constituent une perte qualitative dans le recueil et la finesse des données.

Au niveau local, le fichier des titres de séjour AGDREF est la source principale de connaissance des flux de population étrangère : ce fichier a ainsi enregistré, en 2016, près de 287 000 titres de séjour délivrés en Seine-Saint-Denis, dont 213 000 renouvellements et 74 000 premiers titres. Cependant cette base d’information est peu fiable pour mesurer le nombre d’étrangers effectivement présents dans le département, car elle ne prend en compte que les seuls titres de séjour en cours de validité. De plus, lorsque les personnes déménagent, elles n’actualisent pas forcément leur adresse dans ce fichier.

La mesure des demandes de régularisation constitue aussi un indice, mais également insuffisant, car il peut se passer des mois ou des années avant qu’une personne étrangère demande à régulariser sa situation ; elle reste donc inconnue jusque-là.

Au niveau européen, des discussions ont été engagées afin de mettre en place un système d’information destiné à suivre les entrées et les sorties dans et hors de l’espace Schengen. Celui-ci devrait enregistrer les entrées à l’arrivée sur un territoire national et les départs à la sortie, tout en imposant aux détenteurs de visa de présenter leur passeport ainsi qu’une vignette spécifique. Cette obligation de passage et d’enregistrement constituera un progrès par rapport à la situation actuelle, mais les données qui en seront issues ne permettront pas pour autant de mesurer le nombre de personnes en situation irrégulière en Seine-Saint-Denis : elles indiqueront que 1 000 personnes sont entrées dans le département, que 600 en sont sorties, mais pas où se trouvent les 400 autres.

Les outils les plus réactifs pour la connaissance de la population étrangère en situation irrégulière sont ceux de la caisse primaire d’assurance maladie qui reçoit les demandes d’aide médicale de l’État (AME), et de la caisse d’allocations familiales qui, par son fichier d’allocataires, détient une connaissance des caractéristiques des bénéficiaires et de leur famille, avec des données au niveau infra-communal. Le phénomène du non-recours aux droits nuancera cependant, là encore, l’exhaustivité des informations disponibles.

La seule certitude est l’incertitude dans laquelle l’État est plongé concernant le chiffre d’étrangers en situation irrégulière en Seine-Saint-Denis. Incertitude que traduisent les estimations reconnues comme « officielles » données par le directeur de l’immigration du ministère de l’intérieur, entendu par les rapporteurs : « le chiffre de 150 à 200 000 personnes est crédible, si l’on s’appuie sur le calcul consistant à multiplier par trois les 56 000 ou 57 000 bénéficiaires de l’AME, un chiffre déjà minoré par rapport au public potentiellement concerné, car il exclut tous les étrangers qui ne remplissent pas l’un des deux critères d’admission à cette aide ». Cette estimation également reprise par M. Pierre-André Durand, préfet de Seine-Saint-Denis, lors de son audition par les rapporteurs, et qualifiée de « crédible » se laisse une marge d’erreur de 33 %…

Tous les interlocuteurs des rapporteurs ont souligné le caractère explosif du sujet, à la fois par ce que recouvre cette réalité sociale méconnue que par les coûts importants que supposerait la prise en charge de cette population en termes de besoins d’emploi, d’aide sociale, si elle venait à être considérée de manière officielle par les autorités, même restant dans l’irrégularité au regard du droit au séjour.

Selon l’INSEE, pour ce qui concerne la population étrangère régulière, « parmi les 36 communes de France métropolitaine comptant plus de 10 000 habitants et dont plus de 30 % de la population est d’origine étrangère, 15 sont situées en Seine-Saint-Denis ». Et de préciser « pour autant, cette population immigrée n’est majoritaire dans aucune commune. Les maximums sont atteints à La Courneuve et Aubervilliers (43 %). Dans ces deux communes, plus de huit enfants sur dix (de moins de 25 ans) ont au moins un parent immigré (88 % à La Courneuve ; 84 % à Aubervilliers) »."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. ” Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays ,c’est d’y vivre et de ne plus rien trouver de ce qui le faisait aimer ”
    Edgar Quinet.
    puisqu’on entend dire par ces migrants que nous les avons colonisé et que maintenant c’est leur tour ,nous n’avons qu’à leur dire ,vous nous avez expulsé,maintenant c’est notre tour .
    l’immigration- invasion……….20 à 30 milliards d’euros, tout simplement.
    A vot’bon coeur m’sieurs dames .
    https://www.contribuables.org/2008/03/le-cout-reel-de-l-immigration-en-france/
    D’après l’étude de ” contribuables associés ” 96% de demandeurs d’asile – en clair des hors – la-loi – qui sont déboutés ,restent sur le territoire !!!!!!
    Immigration , grand remplacement ,et pourquoi pas génocide dissimulé ?????
    IN CON TOUR NA BLE
    https://www.youtube.com/watch?v=RCLQPLEhLqI

  2. Le responsable du génocide du peuple Français, de ce grand remplacement c’est l’Etat de Droit, c’est à dire une république génocidaire.
    http://www.autochtonisme.com/2018/07/l-etat-de-droit-comme-moyen-de-genocide.html

  3. L’immigration de masse permet d’appauvrir les pays. Car les nouveaux arrivants, pour une grande majorité d’entre eux ne travaillent pas, mais ont besoin d’un logement, de s’habiller, manger, se soigner…. au frais des habitants.
    Puis ils obtiennent le droit de vote. D’où l’islamisation que l’on constate en Angleterre. De nombreuses grandes villes sont maintenant dirigées par des musulmans. Londres par exemple. A Sheffield aussi :
    http://www.contre-info.com/g-b-un-immigre-musulman-devenu-lord-maire-de-sheffield-ridiculise-sa-ville-et-en-bannit-donald-trump#more-52794
    Comme quoi le brexit anglais s’est réalisé bien trop tard. Mais celui français le sera aussi. Il existe une réelle apathie et un véritable aveuglement parmi les habitants de ce pays. Après tout, ne mérite-t-il pas d’être mis dehors de sa propre patrie ? Après tout, ils ont élu un homme qui a lui aussi pris la place d’un autre au sein d’une famille.

  4. Ces nouveaux venus ne sachant pas tous ouvrir une porte de métro…la RATP à dû coller au dessus des loquets – comme mode d’emploi – un sticker représentant cet engin “si complexe” avec une flèche incurvée vers le haut !

  5. Suite…
    Vu ce niveau civilisationnel, les femmes du quartier n’auraient-elles pas intérêt – sans aller jusqu’à la burka – à porter un signe, un mode de NON-emploi, pour éviter le sort de certaines allemandes ?

  6. Il faut s’attendre à ce qu’un homme politique pro-U.E. mette en place un système de discrimination positive comme l’avait déjà installé Obama notamment dans les universités. Il consistait à attribuer des bonus ou des malus en fonction de la couleur de peau. Mais voilà, Trump est passé par là et a supprimé cette discrimination. Pour un examen d’entrée à Harvard par exemple, les Blancs partaient sans bonus ni malus, les Asiatiques partaient avec un handicap de 140 points tandis que les Afro-Américains partaient avec un bonus de 310 points.
    https://www.youtube.com/watch?v=O8PTMWa_u4w
    Cela dit il existe encore la même chose au Vietnam. Un enfant dont les parents ont lutté du côté des communistes a des points supplémentaires comparé à un autre anti-communiste. Et cela au nom de l’égalité, de la fraternité et tout le ‘toin toin’ habituel de la langue de bois…

  7. Il faut vite donner la nationalité française à tout ce monde là.

  8. Être colonisé chez eux ou venir chez nous c’est toujours parce que notre culture est meilleur, non ?

  9. Pendant ce temps, un couple de viticulteurs japonais ayant investi plus de 150 000 euros dans son exploitation, qui est régulièrement en France et dont les premières bouteilles s’arrachent à l’étranger, doit être expulsé. Dépité, le couple déclare que si la France ne veut pas de lui, il s’en ira. Bizarrement, il ne parle de brûler des voitures et de niquer la France…
    Ah oui, le motif du préfet, c’est que ce couple ne gagne pas assez pour rester en France, alors qu’ils ne demandent aucune aide à l’Etat. Parce que les gens entrés, eux, illégalement en France et qui touchent de l’argent de nos impôts, ils gagnent quoi ?
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/07/02/25001-20180702ARTFIG00255-quand-louis-aliot-defend-un-couple-d-etrangers-menaces-d-expulsion.php
    Pour les soutenir :
    https://www.mesopinions.com/petition/politique/expulsion-vignerons-japonais-banyuls/45260?promote=true#target

  10. En Seine St Denis, ce sont le français (et européens ) blancs qui sont les immigrés ! Nos rois et reines de France, s’ils revenaient, seraient bien étonnés de voir à quoi ressemble le royaume aujourd’hui…

  11. @Oncle Donald
    Info capitale, merci!

  12. “Les maximums sont atteints à La Courneuve et Aubervilliers (43 %). Dans ces deux communes, plus de huit enfants sur dix (de moins de 25 ans) ont au moins un parent immigré (88 % à La Courneuve ; 84 % à Aubervilliers) ».”
    Les maires de ces communes devraient planter des palmiers le long des grandes artères de circulation avec non pas un couloir pour piéton ou cyclisme mais pour transhumance de bédouins….
    Mettre dans chaque station service un abreuvoir pour chameau, moutons….
    Les bergers sont là…
    les troupeaux arrivent…

  13. Et pendant ce temps là, on expulse un sympathique et dynamique couple de viticulteurs japonais à la pointe du progrès oenologique ! Oui, ce grand remplacement est voulu et planifié.

  14. Comment parler d’immigrés illégaux, ils sont tous sans exception des illégaux pour la simple raison que les FRANCAIS n’ont pas été consultés et qu’à l’heure actuelle c’est plus de 90 % qui en ont marre de ce poison mortel.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services