Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

« Grand débat » et questions taboues

« Grand débat » et questions taboues

De Bernard Antony :

Monsieur Macron doit bien sûr être très angoissé, sur ce que donnera son grand débat.

Il ne peut en effet être inconscient au point de ne pas comprendre que ses chances de se maintenir durablement à l’Élysée sont aujourd’hui bien minces. Mais à ce que je crois percevoir de sa psychologie et de ses postures, je suis enclin à penser que son angoisse est mêlée de jubilation.

Voilà en effet qu’il peut se dire – et je crois qu’il en est ainsi – qu’il aura été le premier chef de l’État à lancer une pareille tentative d’orchestration et de manipulation des lois de la dynamique des groupes à l’échelle de toute la nation française.

Souvenons-nous que le président Mao avait su massivement en appliquer les ficelles pour rallier à la révolution les immenses masses chinoises. Certes, non sans l’adjonction de toute la terreur nécessaire sans jamais lésiner sur les pires horreurs.

Rappelons ici, pour simplifier et résumer, que la manipulation frauduleuse consiste non pas dans l’art de faire s’exprimer des groupes mais dans celui, pour les animateurs, présentés bien sûr comme impartiaux, neutres et objectifs, de retenir naturellement par pur souci pédagogique, certains propos et, l’air de ne pas y toucher, de les résumer, de les reformuler, et d’orienter les synthèses finales.

L’autre soir, sur une chaîne en continu, le sympathique Charles Beigbeder, conseiller de Paris, se risqua à rappeler, mais un peu trop timidement, comme gêné et sans aller jusqu’au bout de son évocation, que les fameux cahiers de doléance de 1789, si invoqués aujourd’hui, censés avoir été écrits à partir de la grande diversité des idées et revendications, semblaient tous, à la fin du processus, avoir été calqués sur les mêmes modèles…

Manifestement, Beigbeder savait. Mais il n’alla pas plus loin.

Orientés en effet, les cahiers de doléance ! Mais par qui ou par quoi ? La réponse tient en effet pour l’essentiel en deux mots : les sociétés de pensée et notamment les loges maçonniques dont le rôle déterminant a été mis en avant par le grand historien et sociologue Augustin Cochin.

Aujourd’hui, par-delà les oppositions et les haines entre macroniens et gilets jaunes, de diverses nuances demeurent les tabous politico-médiatiques et culturels de « l’idéologiquement correct » totalitaire :

  • Ne pas évoquer une politique de défense de la vie et de soutien à la natalité alors que la situation démographique de la France ne cesse d’empirer, cause essentielle d’ailleurs de notre déséquilibre économique et social.
  • Ne pas prononcer le mot « islam ». ne pas même évoquer la plus formidable proche menace qui pèse sur la France : ce que le grand et courageux écrivain algérien Boualem Sansal anti-islamiste et anti-Bouteflika désigne comme « la bombe à retardement algérienne » qui va exploser après la mort de ce dernier. C’est une Algérie plus que jamais gangrénée par un islamisme partagé par la moitié de sa population ; une Algérie de plus de 42 millions d’habitants, qui en aura 50 millions dans dix ans ; une Algérie où le chômage, en raison de la crise des hydrocarbures, connaît une dramatique augmentation.

Or, on le sait, étant donné l’importance de la population algérienne en France (parmi toute la population islamique) et les facilités d’obtention pour les Algériens de la nationalité française (mariages, etc…), une simple politique de quotas, à supposer qu’elle serait décidée et appliquée, ne peut suffire à endiguer les effets de tsunami démographique de l’Algérie vers la France.

Mais ça, c’est la question qu’Emmanuel Macron n’a pas osé lister pour son « grand débat ». affairé qu’il est à l’orienter, le contrôler, le manipuler, avec toute une vaste connivence médiatique. Mais cela ne suffira pas. Ce « grand débat », ce grand débavardage, occultant totalement la vérité sur les enjeux les plus importants pour la survie française ne débouchera pas sur les nécessaires solutions de salut public et de survie nationale.

Il ne peut retarder que de quelques mois ou semaines la fin politique de Macron. Mais bien pire, c’est le tic-tac de la bombe à retardement algérienne que Macron n’aura pas interrompu.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Je n ai pas entendu un maire évoquer la question de l immigration ou des migrants hier ?!!!
    Bande de lâches.
    On s en fiche des 80km/h c est une question accessoire ! Isf idem ! Il faut le supprimer de tte façon comme les frais de succession en ligne directe par exemple.
    La priorité est de faire des économies en d attaquant à la principale cause : l immigration et son coût social, sécuritaire, sanitaire, etc … plusieurs dizaines de milliards au bas mot par an.
    Tout ramène à cela ! Remigration et mise en place de frontière; les autres problèmes seront réglés par la suite.
    Tout le reste n est que bavardage.
    Et la gauche essaie de manipuler les GJ afin qu’ ils mettent isf en priorité, alors que tout le monde s en fiche ! Bien sûr en évitant soigneusement la question de l immigration et en faisant croire à un des causes financières et fiscales alors que ce ne sont que des effets. Malheureusement bcp de Français n en sont pas encore conscients ou n osent pas l exprimer.
    Le malaise qu’ ils ressentent est essentiellement identitaire et a des conséquences financières entre autre.
    50 ans de politique anti France. …

  2. Doria j’ai eu comme vous l’impression que l’immigration n’a pas été évoquée par ces éminents édiles. Pourtant il y a eu 7 heures de débats (combien se sont endormis ou éclipsés le plus discrètement possible soit pour partir soit pour assouvir des besoins naturels ?).
    Pis !!! Le maire rose foncé d’une commune de la Côte d’Albâtre (et ancien député PS) a eu besoin de se plaindre qu’on n’en fait jamais assez pour les gens vivant sur la rive sud de la Méditerranée.
    J’ai bien connu cette commune, qui fut un lieu tranquille de villégiature avec une municipalité divers droite. C’était plutôt la France profonde, celle des parents et grands-parents des gilets jaunes, où l’on vivait en bonne entente et les problèmes se réglaient à la bonne franquette. L’implantation d’une centrale nucléaire à proximité a bouleversé la sociologie dans les années 80. Bref Sparte n’est plus dans Sparte. Les Blancs ont cédé la place aux Bleus (plutôt des rouges).
    Mais nous n’avons aucune raison de nous inquiéter !!! Il n’y a ni questions interdites ni sujets tabous !!!
    C’est d’autant plus vrai que cela vient d’en haut et éclipse Edouard Philippe et le clone d’EM nommé Benjamin Griveaux.
    Alors nous pouvons aborder sans crainte l’immigration, le mariage des homosexuels, la PMA, la GPA, le déremboursement ou la suppression de l’IVG, la suppression de ministères et secrétariats d’Etat gadgets, j’en passe et des meilleurs !!!!
    Mais gare aux hautes autorités chargées de la police de la pensée et aux tribunaux médiatiques de la bien-pensance (instructions uniquement à charge, condamnations immanentes, absence de tout recours).

    • N’oubliez pas pêle-mêle les lois scélérates Gayssot Pleven Perben Taubira qui condamnent la liberté d’expression et pourchassent les pensées et propos dits incorrects, les 11 vaccins obligatoires qui vont créer chez les nouveaux nés un tsunami de cas d’autisme en leur injectant vingt fois la dose minimale toxique d’aluminium, l’abolition de la loi Rothschild Pompidou de 1973 imposant le financement de notre dette colossale par le marché financier, la suppression du regroupement familial, etc etc …

  3. Erouani, dans vos suppressions, on peut rajouter- si j ose dire – celle de mignon 1 Er et tant qu on y est , la republique, qui montre son vrai visage. Mignon ne voudra pas mais on s en moque et faisons comme si ce gvt n existait pas . Si nous sommes nombreux et mis devant le fait accompli , il perdra pied .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services