Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Europe : politique / France : Société

GPA : non, la personne n’est pas un objet de commerce !

Une tribune de Joseph Brussan, magistrat, porte-parole du collectif CoRP ( Collectif pour le Respect de la Personne qui réunit chercheurs, universitaires et philosophes pour la promotion des droits de la personne humaine) dans le FigaroVox :

[…] "Tout le monde est d'accord pour garantir les droits de l'enfant, qui ne sont pas responsables des conditions de leur naissance. Reste à savoir comment. Rappelons que les enfants ne sont ni «sans papiers» ni des «petits fantômes de la République»: ils ont des actes de naissance étrangers qui sont pris en compte dans la vie quotidienne. Aucun problème d'autorité parentale, d'accès à la sécurité sociale, etc. La question de la nationalité a été réglée en pratique par la circulaire Taubira. Elle aurait pu l'être autrement, le code civil permettant de donner la nationalité à tout enfant élevé depuis 5 ans par des Français. Si les enfants ont besoin d'une protection supplémentaire, cela peut être fait par des mesures spécifiques décidées démocratiquement par le législateur. C'est cela, la démocratie.

La transcription, cela va beaucoup plus loin: c'est la transformation en un acte de droit français d'un acte étranger qui résulte d'un processus de maternité de substitution contraire à l'ordre public. Ce que savent très bien ceux qui y recourent et viennent ensuite s'indigner devant les tribunaux et ceux qui les conseillent. Transcrire, c'est dire: faites ce que vous voulez hors de France, vous aurez la bénédiction des autorités au retour. Après quoi, l'interdiction ne tiendra pas longtemps en France. Au demeurant, cela témoigne d'une parfaite indifférence au sort des femmes exploitées à l'étranger, indigne d'une Europe qui promeut partout les droits de l'Homme.

Les juges ont donc une énorme responsabilité dans cette affaire. Ils ne peuvent faire l'économie d'une réflexion sur ce qui est en jeu dans la GPA et sur les conséquences de leurs décisions non seulement en France mais dans toute l'Europe. Il ne suffit pas de prendre des décisions pour s'en laver les mains. Cette réflexion n'a nullement été menée jusqu'à présent par la CEDH, qui s'est bornée à concéder du bout des lèvres le droit de la France à interdire la GPA sur son sol au nom d'un «choix éthique du législateur».[…]

Il est effarant que la CEDH ne dise pas un mot de la mère porteuse, «effacée» de ses arrêts comme elle l'est des actes d'état civil dont on réclame la transcription. Qu'elle ose reprocher à l'État un prétendu problème «d'identité» des enfants du fait d'une absence d'inscription de leur filiation biologique paternelle en ignorant l'autre versant de cette identité, la filiation entre l'enfant et la mère qui l'a porté et mis au monde. Qu'elle ne se pose pas même la question de la possibilité pour la mère porteuse de faire valoir si elle le souhaite dans l'avenir son statut de mère, et pour l'enfant de rétablir la vérité.

Ce sont les commanditaires qui créent la confusion pour l'enfant par la création d'une filiation tronquée ou mensongère et portent atteinte à son intérêt en le soumettant à un abandon programmé et tarifé. Osera-t-on montrer à l'enfant le contrat qui a prévu dans ses moindres détails sa fabrication et le prix qu'il a coûté?

Ce à quoi nous assistons est la transformation de la personne (femme, enfant) en objet de commerce, dans le cadre d'un marché qui «pèse» déjà plusieurs milliards d'euros. C'est la négation de l'humanisme sur lequel est fondée notre civilisation.[…]

Depuis un an, une décision de 7 juges insuffisamment réfléchie prend en otage les 820 millions de citoyens européens et les États qui refusent de s'insérer dans le marché international des corps et des personnes. Puisse la CEDH saisir l'occasion de se rattraper et prendre enfin, en pleine conscience et connaissance de cause, ses responsabilités.[…]

Partager cet article

6 commentaires

  1. Espérer que la CEDH, cloaque de veulerie, peut prendre une décision juste, allant dans le sens du bien commun et de la morale, la vraie morale, le respect de la vie humaine, c’est faire une lourde erreur.
    5 de ses membres, les 5 Justes, viennent par ailleurs de le reconnaître publiquement.
    Ce machin est un des artifices de la culture de mort.
    Il vient encore de le prouver sur la question de la survie de V Lambert.

  2. il parait selon les malades au pouvoir que “toutes les “”civilisations”” se valent ”
    la preuve ci dessous sans aucun doute :
    http://www.tdg.ch/vivre/societe/enfants-sacrifies-porter-chance-candidats-elections–/story/26996841

  3. Les députés viennent de rétablir la pénalisation du client dans le cadre de la prostitution.
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/06/12/prostitution-les-deputes-retablissent-la-penalisation-du-client_4653255_3224.html#
    Alors, comment la personne pourrait être un objet de commerce ?

  4. GPA = esclavage

  5. “…une décision de 7 juges insuffisamment réfléchie…”(sic)
    Il n’y a aucune décision insuffisamment réfléchie, il y a une volonté !!!

  6. “Ce à quoi nous assistons est la transformation de la personne (femme, enfant) en objet de commerce, dans le cadre d’un marché qui «pèse» déjà plusieurs milliards d’euros.” C’est la conséquence du matérialisme triomphant, c’est dans la logique de l’OMC, du consumérisme totalitaire….la question est simple à qui profite le crime. Nous allons être réduit en esclavage, nous qui sommes décervelés par la soi-disant éducation nationale, les mass-médias, l’abrutissement des jeux de cirque, la perversion pornographique….c’est le programme.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services