Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

GPA : “La femme est la pièce manquante du grand marché reproductif”

L'épouse de Lionel Jospin, Sylviane Agacinski, était l'invitée hier de "Ce soir ou jamais" :

 

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est vrai c’est le fric qui commande tout cela.
    Par le passé, notamment en Égypte, les gens trop avides d’argent étaient rassasiés en leur coulant de l’or dans la bouche.
    Une excellente pratique à remettre au goût du jour et à généraliser…
    [Je ne connais rien des pratiques égyptiennes, mais en ce qui concerne le Romain Crassius, il est probable que cela relève plutôt de la légende.
    L.T.]

  2. Front renversé. La fille d’immigré polonais défend la morale naturelle alors que l’arrière petite fille de charron mayennais est une adepte des manipulations génétiques. Toutes deux de gauche.

  3. Elle est philosophe et justement la question est philosophique. Tout dépend de la vision que l’on a du monde. L’homme n’est-il qu’un animal, alors l’industrie procréatrice animale doit lui aller, ou est-il trinitaire ? C’est à dire qu’il a un corps, un esprit et une âme ? D’autre part, on oublie bien vite que sans amour, le bébé ne se développe pas normalement. On a tous pu voir dans les orphelinats roumains, ce que cela donnait un petit sans une véritable mère. La vie vaut le coût d’être vécue s’il y a de l’amour. Un être humain n’est pas né pour ne devenir qu’un produit de consommation ou un jouet pour adultes, et encore moins un consommateur.

  4. Merci Sylviane Agacinski, en peu de mots vous clarifiez tout !
    extrait d’un article du Point publié le 7 février 2013
    (http://www.lepoint.fr/sylviane-agacinski-07-02-2013-1691255_19.php) :
    “[…] Paradoxe de ce nouveau microdébat dans les nombreux débats autour du débat : une intellectuelle féministe instrumentalisée, par les uns comme par les autres, parce que “femme de”. De quoi vous désespérer d’être féministe.”Je ne réfléchis pas en tant que socialiste ni en tant qu’épouse”, aura ainsi tenté de préciser Sylviane Agacinski. Inaudible dans un affrontement où il ne fait pas bon penser contre son camp.”

  5. Merci Madame.

  6. L’homme, la femme ou l’enfant doit passer avant l’idéologie.

  7. Sylviane Agacinski est une philosophe éminente qui connait bien son sujet et condamne la GPA.
    Ce qui m’inquiète un peu dans son propos, c’est que si on arrivait à l’utérus artificiel il semble, à l’entendre, que sa principale objection tomberait.
    Et bien, même sans l’esclavage des femmes, si la technique permet un jour de s’en passer, il faut refuser l’industrialisation et le commerce de l’homme en gestation ! ! !

  8. Bravo Madame Jospin.

  9. N’ayant pas vu l’intégralité du débat quelque chose m’échappe : comment peut-elle dire que “la femme est la pièce manquante du grand système reproductif” quand nous savons que des milliers de femmes sont candidates à la GPA pour échapper, temporairement, à la misère ?
    En Inde. En Thaïlande où, dans certains villages, la quasi-totalité des femmes ont choisi de partir en ville le temps d’une grossesse-business ?
    [C’est bien ça : le marché de la reproduction, qui se développait déjà autour de l’achat de sperme, d’ovocytes, etc, est obligé, pour se développer (et ne plus se limiter à la conception), de passer par les femmes. Enfin, tant que l’utérus artificiel n’est pas mis au point.
    L.T.]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services