Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Gouverner par commissions

De Michel de Poncins :

"Depuis peu, le gouvernement
Ayrault
multiplie les missions et rapports
parfaitement inutiles. En voici
des exemples. Lionel Jospin préside une
commission
sur la rénovation et la déontologie de la vie publique. Il dispose,
pour mener cette tâche impossible à définir, de trois mois, de
14 assistants et de spacieux bureaux dans un quartier chic de Paris. Louis Gallois dirige une
mission sur la
compétitivité des entreprises. Personne ne peut comprendre
pourquoi cet éminent personnage a accepté de dire du neuf sur un
sujet traité par de multiples rapports publics ou privés. Arnaud Montebourg, a
confié à un
polytechnicien, une mission sur la santé de Peugeot. N'importe quel
boursier sait répondre à cette question puisqu'il s'agit d'une
société cotée qui ne peut rien cacher de ses comptes.

Évacuer les problèmes que
l'on ne
veut pas résoudre en créant une commission est une méthode de
gouvernement très ancienne. […] Passons aux rapports.
L'Assemblée
nationale a produit au moins 8000 rapports dont personne n'a aucun
besoin réel
. Pour les autres assemblées nous ignorons le chiffre ;
avec le nombre de collectivités, il doit être immense. Un seul
exemple : Juppé avait commandé à Stoléru un rapport sur
« Une étude de la proposition américaine pour l'effet de
serre
 » !

Cette sarabande à laquelle
se livre
Jean-Marc Ayrault est orchestrée par les innombrables élus dont
souffre la France. Les étrangers en sont stupéfaits. Aux élus de
base s'ajoutent ceux des intercommunalités et d'autres étranges
structures comme le grand Paris. A côté, il faut compter une
quarantaine de ministres ou équivalents, une vingtaine d'entre eux
veulent d'autant plus marquer leur passage qu'ils sont inutiles. […]"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. De plus, une mission a la vie dure. Une fois créée, sa dissolution, comme pour de commissions, est exceptionelle. Même inutile à l’état, elle survit, permettant de “faire vivre” quelques (hauts) fonctionnaires.
    Un régime amaigrissant pour l’état n’est pas pour demain.

  2. ” comme ils ne savaient que faire, ils firent une commission” – karl Marx….

  3. Clémenceau ne disait-il pas: ” lorsque je veux enterrer un problème je crée une commission ?

  4. Ca permet d’octroyer de grasses prébendes aux copains.

  5. Quelqu’un pourrait-il nous chiffrer tout cela et le faire passer à la presse?

  6. La presse ? Elle s’en accommode fort bien.
    Merveilleux Michel de Poncins et notre R.F. (république fromagère)

  7. Pauvres pécheurs… en pensée, en paroles, par action et par commissions…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services