Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Golgota Picnic : la Société Générale regrette

Anne de Rouville, directrice du mécénat musical de la Société Générale, déclare :

"si nous en avions eu connaissance, nous n'aurions en aucun cas accepté d'être associés à des œuvres portant atteinte à une religion, quelle qu'elle soit, de nature à heurter les convictions et sensibilités des fidèles."

Partager cet article

9 commentaires

  1. La Générale n’ a jamais eu de chance…
    La Bande à Bonnot
    L’affaire Spaggiari
    L’affaire Kerviel
    Et maintenant, le Golgotha…

  2. et bien moi je vais clôturer mes comptes !

  3. Elle ne savait pas je veux bien la croire mais le titre déjà aurait du la faire réfléchir

  4. La S-G manque de discernement, c’est connu.
    L’argent pourri la vie et cet argent pourri la musique.

  5. À quoi sert d’avoir une personne responsable du mécénat si elle ne sait pas à qui elle envoie de l’argent ?
    Soit elle est incompétente et la SG devrait la virer pour faute, soit c’est une excuse bidon à la mode Georgina Dufoix…
    Dans tous les cas, ce n’est pas à la gloire de la SG…

  6. si nous avions su…
    Mais bien sûr! Il me semble savoir que ça fait partie de son travail, non?

  7. c’est ce qui s’appelle foutre l’argent de ses clients par les fenêtres ! Ceux-ci savent ce qu’ils leur reste à faire.

  8. Eh bien voilà une gestion qui inspire confiance, voilà des investissements éclairés…Sauve qui peut!
    Et puis il ne suffit peut-être pas de “regretter”! Bande de tartuffes..

  9. Allons, allons !
    La SG a aussi ses bonnes oeuvres réelles : elle sponsorise (un peu) l’Ensemble Josquin des Prés (de Poitiers) qui vient de donner, à l’occasion de l’ouverture de sa saison Cinquantenaire, à La Madeleine de Paris (personne n’a pris de pierre sur la tête) le drame sacré de Jules Massenet, “Marie Madeleine” dans une exécution que j’ose appeler (j’y étais) assez inoubliable. Ceux qui étaient en manque de leçon de catéchisme, n’avaient qu’à venir, tout était dit ou plutôt, chanté.
    Mais ce n’est pas Mme de Rouville qui fut notre interlocuteur à cette occasion. Si elle veut se racheter, nous montons “Le Messie” (Haendel) pour le mois de juin…
    (voir le site ens.josquindespres.free.fr)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]