Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Gilets jaunes: Benjamin Griveaux évacué après une intrusion

Gilets jaunes: Benjamin Griveaux évacué après une intrusion

Ça chauffe pour le régime macronien :

Ce samedi après-midi vers 16h30, une dizaine d’individus, certains vêtus de noir, d’autres portant des gilets jaunes, se sont emparés d’un engin de chantier qui était dans la rue, et ont enfoncé la porte du ministère, situé rue de Grenelle, a appris BFMTV confirmant une information de Parisien. Benjamin Griveaux et ses “cinq ou six” collaborateurs ont rapidement été évacués par une porte arrière du ministère avant d’être “mis en sécurité”.

“J’étais cet après-midi à mon ministère lorsque des gilets jaunes ont défoncé le portail et la grille avec un engin de chantier trouvé dans la rue, ils ont également brisé quelques vitres et les voitures du ministère sont inutilisables”, a expliqué le porte-parole du gouvernement. Et d’ajouter: “Nous ne céderons rien aux violents et à ceux qui appellent à renverser le gouvernement.”

Benjamin Griveaux condamne un acte “grave”, fait “d’une minorité qui appelle à l’insurrection”. “C’est la République qui a été attaquée, ses institutions et la forme démocratique du gouvernement […] J’espère que les caméras internes du ministère permettront de les identifier et de les punir”.

A Dijon, une gendarmerie a été assiégée :

 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. Moi, si on attaque la République, contrairement à Griveaux, je ne trouve pas ça grave du tout.

    • Tout à fait d’accord ! et j’ajouterais … Vive Louis XX !
      Qui plus est, les GJ se sont faits noyauter par les cocos mélanchonesques et il ne pourra rien sortir de bon de ce merdier.

      • C’est ça, restaurer la monarchie contre les 3/4 de la société civile, dans ce cas à quoi bon virer Macaron ? Si vous croyez que cette bonne vieille droite antisociale (donc anti-nationale…) pourra sauver quoi que ce soit alors que ces gens ne pensent qu’à leur gueule et leurs petits intérêts, grand bien vous en fasse, j’ai pour ma part abandonné ces idées fausses et illusoires depuis bien longtemps…
        Je défends aussi l’idée monarchique ; mais la monarchie c’est la force du peuple et de son roi contre les féodaux, c’est à dire l’oligarchie ; or ne vous en déplaise, nombre de “mélenchoniens” appartiennent à ce peuple et en ce moment nous faisons front commun contre les ordures parasitaires… C’est clair ?

  2. Sale temps pour les mouches!

  3. Benjamin GRIVEAUX est depuis le début de l’ère macronienne un personnage clivant, qui n’a pas la confiance de l’Elysée. C’est pourquoi il ne sera vraisemblablement pas le prétendant LREM à la mairie de Paris en 2020, alors qu’il en rêve probablement jour et nuit. Il se voit tellement maire de Paris et sans doute ensuite propulsé vers l’Elysée à l’instar de Jacques CHIRAC. On peut rêver mais plus dure sera la chute !!!!
    Ses déclarations tenues hier vendredi 4 janvier à la sortie du conseil des ministres ont jeté de l’huile sur le feu.Il ne faut donc pas s’étonner qu’il ait été pris pour cible en ce samedi 5 janvier. Est-ce vrai ou une mise en scène?
    Il est porte-parole du gouvernement mais peut-être a-t-il parlé en tant que celui de MACRON ? En ce cas il y a lieu à s’inquiéter pour ce dernier dans les prochaines semaines.
    Quant à prétendre que s’en prendre à sa personne c’est s’attaquer à la République il y a là l’orgueil incommensurable de quelqu’un, qui se vautre dans les ors de la République et n’a rien compris à la situation tout comme ses amis LREM.
    Benjamin GRIVEAUX = République, quelle vaniteuse stupidité !

  4. Petite précision complémentaire : Benjamin GRIVEAUX est politiquement le faux frère jumeau ou le clone d’Emmanuel MACRON.
    EM est né le 21 décembre 1977 et BG le 29 suivant.
    L’un a chuté aujourd’hui après ses maladresses d’hier. Entraînera-t-il l’autre sur cette pente savonneuse ?

  5. Les propos de monsieur Griveaux avec tout ce qu’il nous assène depuis des mois, ce n’est pas la république que les gilets jaunes ont attaquée c’est la personnalité même de cet individu qui ne mérite pas être ministre de la république. A t’il même été élu? Même s’il a fait cette école qu’on dit prestigieuse, il n’est pas habilité à diriger ce pays. Qu’il s’en aille. Et puis c’est vrai, la république a déjà tellement de sang sur les mains, ce n’est pas non plus très grave qu’elle soit attaquée. Souvenons-nous des plus de 150 000 morts vendéens assassinés en 1793-1794 sur un décret des conventionnels parce qu’ils voulaient pratiquer leur religion (catholique). Véritable génocide pour lequel aucune repentance n’a jamais été prononcée par la république. Nous l’attendons toujours. Et pourtant cette révolution française n’est-elle pas la matrice de toutes les révolutions qui se sont succédé au XXème siécle. (Russie, Vietnam, Cambodge, Chine etc….)

  6. Correctif au sujet de l’article sur Dijon, ce que j’ai vu :l
    A Dijon une grille de gendarmerie a été défoncée sur 10 m vers 15h (donc pas en fin d’après-midi), sous les fenêtres des habitations des gendarmes. Il y avait 3 gendarmes en armes et 3 000 à 4 000 gilets jaunes. Les gendarmes ont reculé mais personne n’est entré dans le parc de la gendarmerie ni dans la gendarmerie.
    Certaines personnes cherchaient la confrontation, ont cherché à mettre le feu aux poudres y compris en fauteuil roulant.
    Il y a eu un beau feu d’artifice (je pense fait par la mairie pour la fin de la patinoire et de la roue) et vers 17h il y a eu une confrontation, une guerre près de la préfecture.
    Nombreux casseurs, bien équipés pour l’attaque et la défense devant la préfecture. Sans gilet jaune, visages cachés, très jeunes, très agressifs, très déterminés.
    Je ne connais pas la suite.

  7. ce griveaux là plus pédant et plus pyromane, ça n’existe pas. IL n’a eu que ce qu’il cherchait depuis longtemps ce petit prétentieux à la botte de son mentor, il ferai bien de réfléchir à ce qui peut lui arriver. Quant à la ripoublik représentée, par de tels énergumènes, elle ressemble plutôt à une dictature, mais comme la soupe est bonne pourquoi s’en priver du moment que c’est la populace qui sue sang et eau pour engraisser ces parasites qui prétendent nous représenter

  8. Les GJ ont survécu aux fêtes de fin d’année. C’est un bon signe qui prouve la vitalité et la probable durabilité de ce mouvement. Les rotomontades jupitériennes n’auront servi qu’à lui redonner de l’énergie voire de l’agressivité qui pourraient laisser prévoir que tout cela va terminer dans une violence plus grave.
    Est-ce le prix à payer pour faire comprendre aux tenants du Système qu’il va falloir prendre en considération le peuple français, que le malaise est bien plus profond que des questions de fiscalité, de pouvoir d’achat et que c’est un type de société mondialisée, multiculturelle, matérialiste et consumériste qui est rejeté ?

  9. Il a dû avoir la peur de sa vie !
    Il est vrai que son patron avait déclaré :” Qu’ils viennent me chercher ! “

  10. Les franc-maçons n’avaient pas tant de scrupules en 1789 lorsqu’ils s’en prenaient à l’ordre monarchique !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services