Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, pitoyables symboles de cette droite fascinée par la gauche

Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, pitoyables symboles de cette droite fascinée par la gauche

Extrait de la tribune publiée par Eric Zemmour dans le Figaro :

Longtemps on les a confondus. On disait parfois Geoffroy Peltier et Guillaume Didier. Ils étaient les jeunes Turcs de la droite ; ils en sont désormais les têtes de Turc. Les traîtres de comédie, ceux qui, en 2012, faisaient une razzia auprès des militants avec leur concept de «droite forte» ; les mêmes qui, aujourd’hui, piétinent à terre avec une rare élégance Bellamy et Wauquiez, dénonçant à qui mieux mieux les relents réactionnaires d’une campagne qu’ils ont soutenue, voire dirigée, parlant avec les accents d’une Christiane Taubira («On ne peut pas être la droite qui se bat contre l’avortement») ou d’une Rokhaya Diallo («le communautarisme catholique»). Venant du lepénisme et du villiérisme pour l’un, du sarkozysme de gauche pour l’autre, ils finiront à ce rythme-là aux côtés de Jean-Luc Mélenchon ou de Benoît Hamon (…)

Toute cette droite fascinée par la gauche, qui ne souhaite que lui plaire et fait tout pour la séduire à travers son appareil médiatique. Toute cette droite qui ne rêve que de recevoir la bénédiction de la gauche, y compris Marine Le Pen qui drague depuis des années – pour l’instant en vain – La France insoumise. Cette droite qui, depuis la Révolution française, est fascinée, intimidée, soumise par la gauche, comme si elle craignait toujours, dans son inconscient, que celle-ci ne la renvoie sur la charrette qui conduit à la guillotine.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Bravo Eric pour cette charge en règle contre les renégats de la Droite courbe, tous ces carriéristes patentés, ces girouettes-ventilateurs-éoliennes, ces petits blanc-becs imberbes qui viennent nous expliquer comment il convient de penser sans sortir des rails implantés par la gauche caviar écolo-bobo. Ras-le-bol de ces petits marquis poudrés et ripolinés qui bouffent à tous les rateliers dès lors que ceux-ci approvisionnent leur panse affamée de prébendes et d’honneurs.

  2. Ils se comportent comme de petits arrivistes forcenés sans foi ni loi qui ne croient en rien d’autre qu’en leur petite personne. Le pire reste que le “système” puisse propulser de tels médiocres au cœur du pouvoir. Un véritable intestin, un lavement vite…

  3. Une saignée vous dis-je…..

  4. Pathétiques pantins décérébrés, fruits sans doute d’une PMA de père biologique de gauche et mère porteuse bobo libérale : ça, l’avenir de la France ? Beurk !…

  5. J’avais un mot manuscrit de Peltier, du temps où il était chez Villiers, jurant qu’il ne trahirait pas les français… depuis, il a changé combien de fois d’idées et de crèmeries? Ils ne font que suivre les pas de leurs aînés, Giscard, Chirac et Sarkozy en chefs de files, qui ont pris un pays à droite et l’ont tout doucement gauchi élections après élections en faisant systématiquement le contraire de ce pourquoi ils avaient été élus. Ceci résumé par le célèbre adage: “on a voté pour le Karcher et on a eu le Kouchner”.

  6. Eux au moins, on ne peut pas leur reprocher d’avoir choisit leur camp, même si, à LaREM ou dans cette mouvance, les places sont chères et il n’y en aura pas pour tout le monde. Eux au moins sont en position d’occuper des postes : mais attention, quand le système coulera, ils couleront avec lui !
    Quand à la droite “scrogneugneux” et le fait d’avoir le cul entre deux chaises (Tegner, sa clique, et Marion…) ils va falloir qu’ils choisissent car l’espace politique qu’ils veulent occuper n’existe pas : soit le libéralisme, auquel leur candidat c’est Macron, soit le national-populisme derrière le RN. Il n’y aura pas de troisième voie, et s’ils tentaient malencontreusement de s’emparer de l’appareil du RN, il se prendront de toute façon la douche froide électorale. Le peuple réel ne votera pas pour des libéraux, en tout tout cas jamais dans les proportions qu’ils espèrent…
    Quant à Marine, elle ne drague pas la France Insoumise dont 99% des cadres sont des gauchistes pathologiques, mais les électeurs dont au moins 50% sont nationaux-compatibles. Et les ouvriers, contrairement aux bourgeois, ne sont pas des traîtres potentiels. Une fois qu’ils ont franchi le pas, ils ne reviendront pas en arrière…

  7. Comme ce n’est pas bien d’insulter, je ne ferai pas d’autre commentaire à leur égard

  8. Justement ils ne sont pas de droite et ne l’ont jamais été… Les masques tombent. Qu’ils rejoignent l’UMPS !

  9. Bande de quiches , vous flattez la gauche , vous vous déguisez en gauchistes jusqu à dormir avec ces habits de clown trop petits oú trop grands , mais vous savez , quoi ? La gauche vous méprise encore plus car vous êtes leurs dhimmis ; ce qui semble normal , devant une gauche islamo compatible .

  10. les choses se précisent de plus en plus, ils rejoignent macron et c’est tant mieux
    reste aux gueux de droite comme de gauche de s’allier à l’italienne pour virer ces bobos islamophiles, mondialistes, européistes béats qui nous obligent à faire ce que l’on ne veut pas

  11. “Quant à Marine, elle ne drague pas la France Insoumise dont 99% des cadres sont des gauchistes pathologiques, mais les électeurs dont au moins 50% sont nationaux-compatibles.”

    VOUS ME RASSUREZ, LUDO72 !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services