Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Gender : réactions en cascade

Selon l’ancien député de Nice Jérôme Rivière, la théorie du gender est « une idée philosophique qui n’est pas scientifique, tout comme l’était la théorie de l’eugénisme si populaire au début du XXème siècle ».

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a apporté son soutien aux députés qui réclament le retrait des manuels scolaires présentant la théorie du gender comme une vérité scientifique :

"Ce qui est profondément choquant dans cette affaire, c’est que la théorie du genre, qui est une théorie défendue par des personnes mais combattue par d’autres, soit présentée comme une vérité scientifique alors que ça ne l’est pas. C’est comme si on présentait dans les manuels d’économie la théorie marxiste comme une vérité scientifique. Cela justifie que des députés s’en émeuvent et je pense qu’ils ont raison et il serait absolument inacceptable que l’on fasse des procès d’intention d’homophobie ou autres, ce qui n’est absolument pas le cas, à des parlementaires qui s’interrogent".

De son côté, Christian Vanneste a écrit une lettre personnelle au ministre, dont voici un extraiit :

"Il est manifeste que certains manuels, soutenus par des déclarations d’enseignants, de chercheurs ou de lobbyistes, souhaitent introduire dans cet enseignement une idéologie qui consiste à faire de l’identité sexuelle, comme c’est le cas du rôle et de l’orientation, une construction sociale. Je me contenterai d’un exemple qui me paraît en tous points scandaleux. Il s’agit de la page 173 du livre Bordas, qui traite la question de l’identité et de l’orientation sexuelles dans le sens de l’idéologie du gender, en s’appuyant sur les exceptions pour justifier l’importance du conditionnement social non seulement pour l’orientation mais aussi pour l’identité, et en accompagnant les textes de photos qui appartiennent au registre de la propagande : la première montrant une manifestation de transsexuels, et la seconde, indiquant sur une banderole : « l’orientation sexuelle est une liberté fondamentale ». Il me paraît très clair que cette manipulation idéologique éhontée d’élèves, est non seulement contraire à la lettre et à l’esprit du programme, mais qu’elle est tout simplement révoltante quant aux buts de l’éducation nationale. Celle-ci doit prodiguer un enseignement scientifique. Elle doit également susciter une réflexion dans les disciplines appropriées, la philosophie par exemple. Elle n’a pas à inoculer insidieusement une idéologie, d’ailleurs contraire au bon sens, à de jeunes esprits qui ne seront pas à même de la critiquer. Les réactions du ministère ont, pour le moment, été singulièrement insuffisantes. Elles ont manqué de clarté et de fermeté, alors qu’il s’agit simplement de faire respecter les textes."

Partager cet article

15 commentaires

  1. un mail d’encouragement à tous ces intervenants

  2. Problème du gender/SVT minimisé :
    I Télé, midi moins le quart : dans le flash info il est question d’un tollé pour “quelques lignes” dans le livre de SVT…

  3. Si le retrait des livres n’est pas exécuté, il faut que le gouvernement sache qu’il s’agit là d’un gravissime “casus belli” ce que quelques députés paraissent avoir bien compris!

  4. “gouverner c’est prévoir”:
    Dès lors il ne fallait en aucun cas livrer les enfants de France à de tels sinistres délinquants.
    Que ceux qui ont nécessairement sciemment laissé faire nettoient à présent les écuries d’Augias.

  5. Surtout qu’il n’y a guère de problème d’homophobie ou très peu en France… Je ne vois pas l’intérêt de conditionner par la rééducation des jeunes déjà en perte de repères. L’orientation sexuel appartient à la sphère privé, tout le monde s’en fiche qu’un tel soit homo ou hétéro…Veut-on créer de l’homophobie à cause des lobbys qui veulent imposer leur mœurs pour pourvoir se victimiser ?

  6. Il y a un chef de parti, député Français et souverainiste bien connu qui n’a pas encore donné son avis : je pense à monsieur Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout la République, le “souverainiste de droite”. C’est bien de s’attaquer à l’Europe dictatoriale de Bruxelles mais défendre l’ordre naturel, c’est pas mal non plus… Quelque de DLR ou même NDA en personne peut me répondre ? Quel est la position de DLR et en particulier de NDA sur la théorie du genre ?

  7. C’est incroyable d’en être réduit à devoir supporter l’existence même d’un “débat” sur des sujets de ce genre. Il faut se pincer …

  8. Et si satisfaction était obtenue ,ce pourrait être un bon coup de manip pour les élections de 2012.Stupide ?Ma ligne de conduite ne changera pas en ce qui me concerne.

  9. lebourg
    cette affaire lève un vrai problème de fond.
    la rédaction des livres scolaires qui sont les vecteur de l’éducation et de l’instruction de notre jeunesse, c’est à dire de la base qui leur est necessaire pour leur vie d’adulte, est confié à qui et sous l’autorité de qui ?
    Y aurait-il en France un pouvoir occulte qui a le pouvoir d’imposer des idées apparemment contraire à celles du petit peuple ?

  10. (Je ne sais pas trop où le placer, mais depuis quelque semaines, quand j’essaye de fermer la page principale du SB, j’ai des fenêtres d’erreur, très pénibles, car il y en a plusieurs qui s’affichent à la suite ; en particulier, j’ai ce texte d’erreur :
    http://www.gloria.tv/flash/player5.swf?video=186995&duration=34&autostart=false&controls=true )
    Je crois que le gouvernement ne reculera jamais, et surtout pas Luc Chatel. Ceux qui promeuvent cette théorie ne le permettront jamais.
    [C’est visiblement causé par la présence d’une vidéo hébergée sur gloria.tv
    Il ne faut jamais écrire jamais.
    MJ]

  11. Et dire que Chatel fut un temps pressenti pour succéder à Fillon à Matignon (on se souvient de son lapsus)! Son obstination risque de coûter cher à la majorité en 2012 !!! Copé, plus malin, l’a compris – pas lui…

  12. Ce qui me choque profondément c’est que ce monsieur chopé sera prise que sarkozy qui lui même est pire que chirac qui lui même etc…
    Alors qu’il y a des chances pour qu’un jour il soit présenté comme le sauveur…

  13. Il ne s’agit pas d’un problème de manuel, mais bien d’un problème de programme :
    “A l’issue de l’enseignement, l’élève devra être capable d’expliquer (entre autres choses) “le déterminisme génétique et hormonal du sexe biologique, et de différencier ainsi identité et orientation sexuelles”.
    Plus loin, c’est explicité : l’élève devra savoir “différencier, à partir de la confrontation de données biologiques et de représentations sociales ce qui relève :
    – de l’identité sexuelle, des rôles en tant qu’individus sexués et de leurs stéréotypes dans la société, qui relèvent de l’espace social ;
    – de l’orientation sexuelle qui relève de l’intimité des personnes.”
    (B.O spécial n°9 du 30 septembre 2010)

  14. Livres en Famille riposte par le livre :
    Gender
    La controverse
    Conseil Pontifical pour la Famille – Présentation de Tony Anatrella
    http://www.livresenfamille.fr/p1857-conseil_pontifical_pour_la_famille_gender.html

  15. Il faut quand même d’abord féliciter et remercier ces députés (ou sénateurs) qui se mouillent de plus en plus sur des sujets délicats et graves; d’abord traités de sujets “intégrites” ou “ultra-conservateurs”, etc., etc., alors qu’ il s’agit de débats de fond sur des fondamentaux, ou ostracisés par la presse et les autres médias. Des sujets d’abord complétement tabous. On a vu cette fermeté et ce courage chez certains aussi pour la révision de la loi de bioéthique…c’est génial de voir des parlementaires agir avec de + en + de courage, c’est un vrai signe.
    Grand, grand merci aussi à LIBERTé POLITIQUE qui a lancé la fronde; et aux premiers qui ont fait se fendre la chappe de plomb…

Publier une réponse