Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Homosexualité : revendication du lobby gay

Gay Pride à Vilnius avec le soutien officiel de la France et de l’UE

Lu dans Présent :

"«Pour la première fois dans l’histoire de leur pays», comme dit l’AFP, les homophiles lituaniens (et d’ailleurs) ont organisé un défilé d’exhibitionnisme samedi avec la Baltic Pride 2010 à Vilnius, à quelques centaines seulement («plus de 300 personnes», selon l’AFP) et sous forte protection policière, devant les «quelque 2 000» contre-manifestants qui ont exprimé leur rejet de la chose.

Ces dernières semaines, de nombreux hommes politiques avaient demandé à la justice d’interdire cette parade (visant les trois Etats baltes) pour atteinte aux valeurs de la famille. Les ecclésiastiques avaient, eux, demandé à lutter «avec des prières et des chapelets» pour ne pas franchir un pas décisif vers la décadence. Mais le tribunal suprême administratif de Lituanie a annoncé vendredi avoir autorisé la parade d’homosexuels samedi à Vilnius, cassant ainsi une interdiction en première instance deux jours plus tôt […] La Cour obéissait ainsi à la Commission européenne, qui avait intimé l’ordre à la Lituanie de permettre ce défilé sodomesque. […] La France elle-même avait demandé à la Lituanie de prendre des mesures pour permettre la tenue de cette parade d’homosexuels, au nom d’une « cohérence » avec le discours européen sur les droits de l’homme dans le monde entier, a indiqué vendredi le Quai d’Orsay :

«On ne peut pas dire certaines choses au niveau européen et faire des choses différentes chez soi. Il importe d’assurer la cohérence entre la politique externe de l’Union européenne visant à lutter contre ces discriminations et les pratiques nationales des Etats membres. Nous encourageons les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires afin de permettre aux manifestants d’exercer librement leur droit de réunion, dans les meilleures conditions», avait ainsi déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero. […] A souligner que le Quai d’Orsay s’est déjà mobilisé à plusieurs reprises pour «condamner» les prétendus préjugés et discriminations relatifs au «genre» (notamment, le mois dernier, à l’encontre du cardinal Bertone). C’est comme si, à l’époque de la fameuse pétition pro-pédophile signée par Kouchner et Cie (Le Monde du 26 janvier 1977), un pays voisin s’était permis, au nom du fameux droit d’ingérence cher au ministre, d’asséner à la France : «Nous encourageons les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires afin de permettre à ce courant et aux manifestations éventuelles de pédophiles d’exercer librement leur droit de réunion, dans les meilleures conditions.»"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Rêvons de voir une gay-pride en Arabie Saoudite, en Afghanistan, en Iran, au Soudan et en Indonésie…

  2. L’eurodictature maçonique et gauchiste en pleine action !
    L’union européenne est contraire à la souveraineté des peuples de disposer d’eux mêmes , et il y a des discriminations légitimes , discriminer signifie avant tout discerner , sélectionner , et le probleme des occidentaux , c’est qu’ils ne discernent plus rien , ils ne discernent pas les torchons et les les serviettes .
    Quand je vois les images de gay prides , je ne comprends pas pourquoi cette marche des perversions n’est pas interdicte pour atteinte à la pudeur ?
    Et pour répondre à ces abrutis du Quai d’Orsay et aux ayatollahs des droits de l’homme :
    1. A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
    2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
    3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.
    Article 29
    1. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
    2. Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
    3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.
    _______________________
    Premièrement , le mariage homosexuel est contraire aux droits de l’homme qui par l’article 16 reconnait le mariage comme étant une structure familiale , la famille étant un élément naturel de la société ( un homme , une femme , un ou des enfants ) .
    Deuxièmement , l’article 29 des droits de l’homme stipule clairement que la liberté se limite à la morale établie par le pays , autrement dit , un pays a parfaitement le droit conformement aux droits de l’homme d’interdire une gay pride si elle est jugée contraire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique .
    Maintenant , à tout ces idiots de l’UMPS extreme gauche qui font des droits de l’homme une religion qu’ils ne respectent même pas , l’article premier et l’article 3 des DDH stipule le droit de naitre et le droit à la vie , alors à quand l’interdiction de l’avortement ?

  3. Bernard Valero : de quoi je me mêle ??

  4. « La Cour obéissait ainsi à la Commission européenne, qui avait intimé l’ordre à la Lituanie de permettre ce défilé sodomesque. […] La France elle-même avait demandé à la Lituanie de prendre des mesures pour permettre la tenue de cette parade d’homosexuels, au nom d’une « cohérence » avec le discours européen sur les droits de l’homme dans le monde entier, a indiqué vendredi le Quai d’Orsay : »
    Les légions de Satan travaillent fort pour établir le règne de l’Antéchrist sur Terre !

  5. « assurer la cohérence entre la politique externe de l’Union européenne et les pratiques nationales des Etats membres » cela revient au plus petit dénominateur commun, et manifestement au pire… cool… cela promet pour les années à venir…

  6. Free c’était justement le commentaire que je voulais faire.

  7. quelle tristesse…

Publier une réponse